Des nouvelles du chêne à Guillotin de Concoret, Morbihan

L’emblématique chêne à Guillotin (voir l’article chez le Krapo par ici) a fait l’objet de travaux très discutables.

Chêne Guillotin à Concoret Morbihan Yannick Morhan (4)

Inquiet de l’état de l’arbre, j’ai appelé la communauté de commune de Mauron, qui en a la charge en leur faisant part de quelques observations (dépérissement accéléré, tassement du sol en périphérie de la terrasse, problème d’apport en matière organique…).

Celle-ci a donc sollicité l’O.N.F. qui par convention, effectue le suivi du chêne.
La personne en charge de « l’expertise » a rapidement engagé des travaux du fait de la  présence de grosses branches mortes, les lieux étant très fréquentés par les visiteurs
Voir ces deux articles:
Là où l’intervention est discutable, c’est d’une part dans sa mise en oeuvre, avec des coupes trop proche des parties vivantes (peut-être même a-t-on entamé celle-ci risquant ainsi de créer des nécroses).
Chêne Guillotin à Concoret Morbihan Yannick Morhan
D’ailleurs était-il nécessaire d’enlever l’intégralité des bois morts? Certains n’étant « dangereux » ni pour le public ni pour l’arbre…
De plus, il a été utilisé du mastic (« écorce synthétique ») dont il n’a pas été démontré l’efficacité.
Ces produits seraient même néfastes, car ils créeraient des conditions de température et d’humidité favorable au développement des champignons (voir ce document d’Yvan Gindre expert de l’O.N.F.(!) p 6 :chirurgie-arboricole).
Enfin, il semblerait que le maintien de la bonne qualité du sol n’ai pas été prise en compte.
En effet, on peut se demander si la terrasse n’empêche pas le bon écoulement de l’eau vers le pied de l’arbre, car les planches verticales masquant le dessous de la construction touchent le sol, et forçent peut-être l’eau à s’écouler de part et d’autre, le piétinement à la périphérie  de la construction n’arrangeant rien (tassement du sol).
Enfin l’apport en matière organique (feuilles mortes…) au pied de l’arbre est quasi impossible, on peut donc s’interroger sur la quantité d’humus présente. Cette dernière étant primordiale pour une bonne qualité de sol tant structurelle que chimique.
D’autre part, la terrasse étant tout ou partiellement (à vérifier) en pin traité, on peut s’interroger sur la contamination du sol par les produits fongicides et leur action sur les mycorhizes du système racinaire.
Chêne Guillotin à Concoret Morbihan Yannick Morhan (2)
Chêne Guillotin à Concoret Morbihan Yannick Morhan (3)Dès lors comment affirmer que l’arbre va reprendre de la vigueur?
(« Selon le conseiller à l’ONF, le chêne devrait retrouver sa superbe d’ici 6 à 8 ans… »)
En effet, la simple ablation d’une partie morte, en général, ne génère aucune repousse ni n’influence la survie du reste (hormis mécaniquement avec le dégâts occasionnés par leur chute et dans le cas certaines infestations parasitaires), qui plus est sur un arbre sénescent qui a perdu presque toute capacité de régénération.
En effet, le volume d’un arbre en sénescence diminue graduellement et c’est dans l’ordre des choses, nous ne pouvons que tenter de ne pas accélérer le phénomène en optimisant les conditions de vie de l’arbre…

 

Share Button

9 réflexions sur « Des nouvelles du chêne à Guillotin de Concoret, Morbihan »

  1. Toujours à la recherche de beaux arbres, je suis passé le 24 juillet voir ce magnifique chêne que j’ai schooter bien évidemment… Pendant une semaine de la Bourgogne à la Bretagne je n’ai fait que ça !Des tilleuls de SULLY, au hêtre de Ponthus en passant par Allouville Bellefosse et son chêne légendaire et bien des autres… Mon blog est en sommeil faute de temps maisje vais combler ce retard prochainement. Je reste à ta disposition pour des envois ou des recherches… Bonne continuation à bientôt. Pierre

  2. effectivement la coupe des branches ainsi que l ‘entaillement du bourrelet de cicatrisation est un très mauvais point, il est a déploré l’ absence d ‘apport de matière organique ( ce qui est primordial pourtant ! ) je suis passé dernièrementt au ifs de la Haye de Routot, des mesures sanitaires ont été prise face au acte de vandalisme, cela dit l ‘extension du périmètre de protection autour de l ‘arbre ( visant à limiter le tassement du sol ) est vraiment insuffisant

  3. magnifique chêne que j’ai eu la chance de faire sa rencontre en 2013, que du bonheur, comme je campais à coté, j’allais à sa rencontre le matin très tôt avec qu’il y est du monde sur le site

Répondre à geoffroy Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.