Les magnolias de Soulange, château du petit chêne, Mazière-en-Gâtine (Deux-Sèvres)

Magnolia - Petit chêne 01 ©Yanick

Il y a déjà quatre ans, j’avais présenté les arbres de ce lieu sur les pages du Krapo et deux de ses magnolias dont seulement le plus petit était en fin de floraison.

.
Fleur de Magnolia - Petit chêne 02 ©Yanick.Après avoir vu celui de la Chapelle-Thireuil, j’ai eu envie de repasser photographier ces arbres. Et bien m’en prit car ce coup-ci la floraison de ces arbres était à son apogée.

.Celui que je n’avais pas photographié la première fois était vraiment resplendissant. Couvert de fleurs il devenait à mes yeux vraiment remarquable alors que je l’avais délaissé auparavant. Sa circonférence au plus creux avoisine les 1,50 mètres.

.

.Magnolia - Petit chêne 02 ©Yanick

Le magnolia de Soulange doit son nom au botaniste français, Etienne Soulange-Bodin qui obtient ce superbe hybride en croisant dans les années 1820 un magnolia Liliflora et un magnolia Denudata ou Magnolia Conspicua.

La croissance du magnolia est assez lente. Il n’est donc peut-être pas encore centenaire mais pas loin.

Il est curieux de constater que ses fleurs aux teints roses si contrastés et profonds deviennent beaucoup plus pâles avec du recul.

.

.

.Retournons maintenant voir celui que j’avais présenté en 2010. C’était alors avec ses 2,70 mètres de circonférence le plus gros des trois. Et cela est toujours le cas mais en trois ans notre bonhomme à pris (un peu comme moi) cinq centimètres de plus sur son tour de taille.

Magnolia - Petit chêne 03 ©Yanick

Sa floraison était aussi à son summum . Comment résister à une telle beauté ? Je suis devenu accro aux fleurs de magnolia. J’espère maintenant vous avoir transmis cette passion et  voir fleurir de nombreux magnolias sur le blog.

Pour info voici les magnolias de Soulange signalés par Lesourd et LeGraverend :

– 2 sujets au parc du Trianon à Versaille.

– un dans la cour de la Gendarmerie de La-Guerche-de-Bretagne.

– un au 28 rue du Lycée à Laval.

Localisations

Share Button

8 réflexions sur « Les magnolias de Soulange, château du petit chêne, Mazière-en-Gâtine (Deux-Sèvres) »

  1. C’est superbe, mais le temps presse pour aller les photographier, et je crains de louper encore une fois la saison!
    Hier, chez une cliente rennaise, il en avait un assez gros mais pas photogénique, toute fois la floraison blanche immaculée de loin, avait vu de côté un léger reflet vert du à la pelouse qui se « reflétait » dessus magnifique mais difficilement saisissable tant la nuance est subtile!

  2. Merci Mickaël et Yannick.
    C’est vrai qu’il est difficile de ne pas tombé sous le charme de la délicatesse de cette fleur. Mais comme pour les cerisiers Japonais le phénomène est très éphémère. Il m’en reste encore un en stock et je surveille la floraison d’un autre qui ne devrait pas tarder. Mais ce ne doit pas être un Soulange car de mémoire sa floraison est plutôt orangée.

  3. Ces magnolias sont superbes Y@nick .
    En région Parisienne nous sommes en retard par rapport à toi,les Soulangeana seront en pleine floraison dans huit jours ?

    • Merci Guy,
      Ces photo datent du 14 avril 2013. Je ne sais pas s’ils sont en pleine floraison actuellement. Mais j’en ai aperçu qui étaient fleuris la semaine dernière. Ils étaient plus petits mais bon, le printemps a de l’avance et on ne s’en plaindra pas. Si tu es en région Parisienne peut-être peux-tu nous retrouver les arbres d’Etienne Soulange-Bodin ?

  4. J’habitais 3 rue de Rennes à la Guerche de Bretagne. Nous avions un magnolia dans le jardin certainement très ancien vu sa taille.
    Je pense qu’il existe encore et que vous pouvez le voir en pleine floraison en mars/avril.
    LL

Répondre à guy Bernard Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.