Châtaigniers de Notre-Dame-des-Mauges, Jallais, Maine-et-Loire

Petite incursion hivernale dans les Mauges pour découvrir des arbres typiques de ce terroir.

1 les deux chataigniers NDM, Gilles

Les vieux châtaigniers et chênes têtards y sont nombreux et je vais vous en présenter quelques uns qui sortent du lot sur la commune de Jallais.

J’ai croisé ces ancêtres sur la route qui m’avait mené au Pin-en-Mauges en janvier 2010 [1], [2].

2 chataignier 530 NDM, Gilles 012 chataignier 530 NDM, Gilles 022 chataignier 530 NDM, Gilles 03
Il faisait -5°C mais cela ne m’a pas empêché de sortir de mon véhicule bien chauffé lorsque j’ai aperçu les deux premiers châtaigniers, vestiges d’une haie aujourd’hui disparue. Le plus proche de la route (à gauche sur la première photo) était véritablement impressionnant car il présentait un fût puissant au sommet duquel trônaient des charpentières dignes des chênes angevins les plus fiers. Malgré ces caractéristiques morphologiques trompeuses, il ne faut pas s’y tromper, il s’agissait bien d’un châtaignier. Sa circonférence à 1m30 de 5m30 alliée à sa hauteur dépassant les 20 mètres le rendent vraiment digne d’intérêt.

3 chataignier 430 NDM, Gilles 013 chataignier 430 NDM, Gilles 023 chataignier 430 NDM, Gilles 03
Le deuxième de conformation plus traditionnelle pour l’essence ne déméritait pas avec un tour de taille de 4m30. Il présentait une limite de greffe beaucoup plus marquée et caractéristique. Ses deux très grosses branches maîtresses restantes ont formé un houppier bien rond du plus bel effet..

4 chataignier 440 NDM, Gilles

En bordure la route adjacente, j’ai pu mesurer un troisième châtaignier de même calibre face au lieu-dit « le Poiré ». Sa circonférence était de 4m40. Moins photogénique que ses deux précédents congénères, il n’en restait pas moins intéressant avec son lierre-compagnon qui l’avait entièrement colonisé.

5 chene 450 NDM, Gilles 015 chene 450 NDM, Gilles 025 chene 450 NDM, Gilles 03

Pour terminer cette promenade, je me suis dirigé vers le hameau pour découvrir au fond d’un pré un magnifique chêne têtard d’une circonférence de 4m50 à 1m30. Très beau et encore régulièrement élagué, il m’a paru être une bonne vitrine de ce que devrait être l’entretien de ce genre de vieux ligneux.

Localiser sur la carte les châtaigniers (1) (2) (3) et le chêne (4)

Share Button

5 réflexions au sujet de « Châtaigniers de Notre-Dame-des-Mauges, Jallais, Maine-et-Loire »

    • C’était en 2010… J’ai un peu ralenti depuis.! Un peu moins courageux lol.
      Je suis maintenant en mode pépère au niveau chasse aux arbres.
      Mais j’en trouve encore qui valent le détour 😉 … à suivre…

  1. L’appel de l’arbre a été plus fort que la crainte d’un coup de froid, je te comprend!

    Il sont très beaux et photogéniques, le plus mince des deux premiers a un tronc, avec son point de greffe et son écorce fibreuse, particulièrement esthétique.
    C’est une chance d’avoir encore de gros sujets isolés au milieu des champs, ça devient de plus en plus rare!

  2. Les Mauges sont une région encore très riche en vieux châtaigniers nourriciers !
    Les arbres de ton article en sont un bel exemple.

Répondre à guy Bernard Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.