Les chênes têtards de Fernand Daucho, Chapelle de Tremalo, Pont Aven, Finistère

Pour compléter la série de portraits qui croisent le regard d’un artiste avec le végétal, voici les chênes têtards de Fernand Daucho à Pont Aven près de la chapelle de Trémalo.Chapelle Tremalo affiche

 

 Située sur les hauteurs de Pont Aven, près du Bois d’Amour, la chapelle de Trémalo ne laisse pas indifférent. Son charme, lié à son environnement et à son caractère simple a influencé de nombreux artistes. Outre Gauguin et Jourdan, Fernand Daucho a peint l’édifice religieux. Il saisit, en 1957, le contraste entre les trognes bocagères aux formes torturées et les lignes sobres de la chapelle. Aujourd’hui, les chênes pédonculés existent toujours. Le plus imposant mesure plus d’un mètre de diamètre.

 DSC_0171 Chapelle Tremalo affiche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

chenes de tremalo 29

A noter à proximité, un bel alignement de hêtres menant directement au bois d’Amour qui comporte quelques jolis dendroglyphes (plus d’infos sur le sujet : ici). Le caractère romantique du lieu semble avoir inspiré quelques amoureux…DSC_0184

 

Share Button

5 réflexions au sujet de « Les chênes têtards de Fernand Daucho, Chapelle de Tremalo, Pont Aven, Finistère »

  1. Sympa de pouvoir retourner au même endroit que la peinture.
    Finalement en 60 ans, la vue n’a pas beaucoup changé. Peut-être que Daucho avait vision futuriste…

Répondre à Gilles Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.