Le cognassier de la Cotinière, Île d’Oléron (Charente-Maritime).

Cognassier _ La Cotinière _ Oléron_  02 © Yanick

La chaleur annoncée le week-end dernier m’avait donné envie de profiter une dernière fois des rayons du soleil en bord de plage. Direction l’île d’Oléron. Je m’attendais à y croiser quelques chênes verts ou cyprès de Lambert mais pas les deux essences que voici.Cognassier _ La Cotinière _ Oléron_  01 © YanickC’est derrière le petit muret d’une résidence de vacance que pousse ce cognassier. Curieusement le petit arbre aux pommes d’or originaire d’Asie n’a jamais eu les honneurs du Krapo ou des Têtards. Certainement parce qu’il n’atteint jamais de dimensions spectaculaires et reste cantonné dans la catégorie arbuste. Et c’est plutôt son esthétisme qui m’a attiré l’œil en premier. Un tronc magnifique, lisse et sinueux brillait au soleil. Les fruit étaient déjà tombés et pourrissaient au sol. Les propriétaires étant absents, je ne suis pas entré dans ce petit jardin pour mesurer ce tronc mais il doit faire au moins entre 2 m et 2,20 m sous la première branche.

Cognassier _ La Cotinière _ Oléron_  04 © YanickCognassier _ La Cotinière _ Oléron_  03 © Yanick

N’ayant pas de recul suffisant pour le photographier en entier je me suis rabattu sur l’image streetview qui en donne un bel aperçu:


Agrandir le plan

Juste à la droite du cognassier un petite arbuste a également attiré mon attention. J’avoue que je n’en avait encore jamais vu dans la région.

Grenadier _ La Cotinière _ Oléron_  01 © YanickGrenadier _ La Cotinière _ Oléron_  02 © Yanick

Un grenadier portant encore de gros fruits éclatés. Une essence que je n’avais observé jusque là que sur le pourtour méditerranéen. L’exposition plein sud et abritée de ce petit jardin clos parait vraiment  bénéfique à ces deux essences orientales.

 

Share Button

7 réflexions au sujet de « Le cognassier de la Cotinière, Île d’Oléron (Charente-Maritime). »

  1. Ce tronc de cognassier est vraiment extra, on dirait qu’il a été sculpté par les dents d’un castor !!
    Tu as raison, on ne prête pas suffisamment attention à ces espèces « secondaires » et pourtant elles le valent bien !
    Pour le grenadier, il a l’air de bien se plaire dans ce coin protégé de l’ile, à l’abri du vent marin. Il paraît qu’à La Rochelle, le taux d’ensoleillement est exceptionnel et quasi identique à celui de Montpellier… les espèces méditerranéennes doivent y trouver leur bonheur…
    La saison des grenades a bien débuté, j’adore !!!

  2. Un arbre qui ondule du corps ,il nous fait une danse du ventre ce cognassier!
    Il y en a un autre qui est en attente dans les mails, envoyé par Anaïs depuis un moment! Donc il ne sera pas seul dans sa catégorie.
    Tu n’a pas récupéré de coings pour faire de la confiture ou de la pâte de coings? Quand ils sont gros il n’en faut pas un grand nombre…

  3. Ce tronc tout en courbes est superbe, l’arbre a une sacrée prestance ainsi.
    Il me fait penser à certaines glycines déjà vues, le tronc à nu et le bois se spiralant… Quelle belle découverte

  4. J’ai un verger de cognassiers plantés en 1961. Il y en a une centaine mais aucun n’atteint ce tour de taille! Par contre ils sont splendides car plus tortueux les uns que les autres!

  5. Bonjour Martin,

    Nous serions tous curieux de découvrir votre verger qui parait remarquable par le nombre de ses sujets.

    Si vous êtes d’accord pour nous faire parvenir quelques photos et un historique de ce verger vous pouvez nous contacter grâce à l’onglet contact en haut de page.

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.