Le platane « Tête de méduse » à Pont-St-Esprit, Gard

On m’avait parlé d’un platane titanesque atteignant les 10m de circonférence en vallée du Rhône à Pont-Saint-Esprit. Je gardais cette info de côté jusqu’à mon prochain passage en pays gardois.
Je restais plutôt méfiant sur ces dimensions hors normes. Dans notre Grand Sud, nos deux platanes « vedettes » sont loin d’atteindre 10m de tour : « le Géant de Provence » à Lamanon (13) avec 8m de circonférence et « le Roi Platane » à St Guilhem le Désert (34) dépassant à peine les 6m de tour.
Finalement, une belle surprise m’attendait devant le Château des Bruyères…
Alors il faudra désormais compter sur 3 platanes vedettes dans le Sud !

platane-chateau-bruyere-pont-st-esprit12

L’histoire de cet étrange platane se mêle à celle du Château des Bruyères.
L’origine du Château n’est pas connue avec précision. Seule une date gravée sur une pierre atteste de sa présence en 1628. Il a été pendant un temps la demeure du Comte de Lezert, un lieutenant du Roy. Puis il fut démoli et pillé à la Révolution française… Restauré puis à nouveau vandalisé pendant la Grande Guerre et laissé plus ou moins à l’abandon jusqu’au rachat en 1990 par son propriétaire actuel. On ne peut que s’émerveiller devant les énormes travaux de restauration menés par M. Caregnato pour redonner toute la prestance à cette belle demeure. Et pour lui redonner une âme, le château est actuellement découpé en plusieurs appartements locatifs et dispose d’un restaurant pizzeria. Son site web ici.
Mais concernant les trois majestueux platanes, de nombreuses hypothèses ont été avancées. A ce jour, il n’y a aucune certitude sur leur origine et sur la date de plantation…

platane-chateau-bruyere-pont-st-esprit06platane-chateau-bruyere-pont-st-esprit05platane-chateau-bruyere-pont-st-esprit01

La forme inhabituelle de ce platane, rend les mesures un peu compliquées.
Les mesures de circonférence ont été faites à différentes hauteurs en février 2015.
A 1,5m du sol, la circonférence est de 11,20m
A 1,3m (hauteur habituellement retenue pour les mesures de circonférence), mon décamètre affiche un spectaculaire 10,80m.
Mais je pense qu’il est plus raisonnable de retenir la circonférence au plus creux de l’arbre. Elle se trouve à 80 cm de hauteur et correspond tout de même à 10,40m.
La hauteur du platane est tout aussi impressionnante, sans toutefois atteindre des records : 42m mesurés au dendromètre Suunto.
L’état sanitaire apparent est plutôt bon, malgré quelques petites blessures à la base du tronc. Il faut signaler qu’une cabane avait été placée durant de nombreuses années au centre de la « tête de méduse ». Les blessures auraient pu être plus sérieuses…
Son âge n’est pas connu  précisément. Certaines sources ont annoncé un âge de 400 ans. Mais en comparaison avec d’autres platanes et au vu de la taille de son houppier, on pourrait penser raisonnablement qu’il aurait entre 150 et 200 ans. D’ailleurs les plus anciens platanes communs datent de 1770 environ.
Coordonnées géographiques : 44,236694ºN 4,656826ºE – Altitude 40m
Les deux autres platanes à proximité ont des hauteurs comparables et leurs circonférences sont également impressionnantes. L’un d’entre eux fait 5,95m de circonférence à 1,3m.

platane-chateau-bruyere-pont-st-esprit14platane-chateau-bruyere-pont-st-esprit11
platane-chateau-bruyere-pont-st-esprit09

 Selon le propriétaire, la base du platane à « tête de méduse » aurait été remblayée d’une épaisse couche de gravats. C’est lors de ses travaux de restauration qu’il a découvert l’emplacement d’une ancienne terrasse avec des marches d’escalier près du platane. Ce remblaie a surement été apporté pour limiter les risques d’inondation. Une opération souvent lourde de conséquences pour les arbres qui n’aiment pas avoir leur collet ensevelit sous des tonnes de gravats. Mais de toute évidence, il ne semble pas en avoir trop souffert. Le Marronnier de St Michel de Chabrillanoux avait subi le même sort et s’en portait finalement pas si mal.

Regardons de plus près nos archives pour savoir si ce platane du Gard rhodanien est vraiment le plus gros d’Europe comme le prétend le site de visoflora (déjà la hauteur annoncée de 55m était largement surestimée… ça commence mal !).
Il convient tout d’abord de distinguer le platane d’orient du platane hybride (ou commun).
L’introduction du platane d’orient est beaucoup plus ancienne à celle de l’hybride. On trouve donc des orientalis plus âgés sur notre territoire et tout naturellement de dimensions souvent supérieures.
Le plus célèbre est certainement celui du Château de Kinnor en Normandie avec près de 12m de tour et une prestance incroyable.
Nos 10m de circonférence au Château des Bruyères ne font pas le poids face ce Géant Normand (plus viking qu’oriental !).
Du côté des platanes hybrides, la concurrence est également très rude…
Dans le sud, « le Géant de Provence » à Lamanon (13) se plaçait sur la plus haute marche du podium avec ses 8m (environ) de circonférence.
Quelques 1000 km plus loin, Yannick nous avait présenté son magnifique champion breton de 8,25m de tour de taille.
Pas mal, mais on est loin des 10m de celui du Château des Bruyères…
J’ai eu beau chercher sur la Base Arbres monumentaux et la carte de l’inventaire de Tristan, il n’y aucun platane hybride pouvant faire de l’ombre à notre nouveau champion languedocien.

Alors retenez bien ce chiffre de 10,40m (mesuré au plus creux de l’arbre), c’est le nouveau record national à battre pour un platane commun ! Amis chasseurs d’arbres, bonne chance ! J’ai l’impression que cette Tête de méduse ne va pas être facile à détrôner !

Mais comme je suis bon joueur, je vais tout de même vous mettre sur la piste d’un autre platane extraordinaire. J’ai trouvé sur le site ARBRES une photo assez troublante ici, on dirait le frère jumeau de notre « tête de méduse » gardois. C’est un platane du jardin de Forgeneuve à Coulanges-les-Nevers (58) qui a reçu le label arbre remarquable en 2005. Il est âgé de 250 ans mais il n’y a aucune info sur sa circonférence…

Et au niveau européen, comment se positionne notre champion ?

Il n’a pas à rougir et se positionne même dans le Top du classement sur le site Arbres monumentaux. Il y a bien ce Géant polonais avec ses 10,66m de circonférence qui le prive de la plus haute marche du podium mais la différence est tout de même bien faible.
Mais encore une fois, c’est du côté de la Grande-Bretagne que se trouve le champion des platanes hybrides. Yannick nous l’avait montré sur le blog en 2013. Il s’agit du colossal platane de Mottisfont Abbey avec 12,40m de circonférence…

Outre ces considérations dimensionnelles, il faut aussi reconnaitre que le platane du Château des Bruyères est remarquable par sa forme et ses 5 bras tentaculaires. M. Caregnato, le nouveau propriétaire, a bien conscience du caractère exceptionnel de son platane. Il est  soucieux du soin à lui apporter pour qu’il continue à faire l’admiration des visiteurs sur le domaine. Au même titre que ce beau château, ce platane fait parti du patrimoine historique.

 

 

Share Button

8 réflexions sur « Le platane « Tête de méduse » à Pont-St-Esprit, Gard »

  1. Elle fait le poirier ta méduse, ou l’autruche, la tête dans le sol!
    Vraiment très impressionnant, on est proche de la super-cépée, à l’image de Mottisfont et de quelques gros platanes de plus de 7 m de ma connaissance qui se divisent bas.
    Il est probable qu’il ait le même âge que ses voisins, malgré ses dimensions colossales.

  2. Oui les trois platanes devant le château sont tous du même âge (à peu près). On voit bien la vitesse de croissance avec le platane « méduse-inversée ».
    On pourrait considérer que c’est un multi-tronc, mais la séparation des troncs se fait à 1,8m du sol et non à la base (sans tenir compte de l’épaisseur de remblaie).

    Finalement l’image d’une main avec ses 5 longs doigts sur un poignée enterré lui irait mieux que mon idée de méduse, lol !

  3. Bravo le Castor, ces platanes sont magnifiques !
    Le « candélabre » à cinq branches est vraiment un champion.
    Et les records sont fait pour être améliorés …

  4. Il est magnifique ton platane, son ombre est aussi rafraîchissante que la boisson
    que tu nous offres l’été. Ce record te va bien . A très bientôt

  5. C’est toujours un plaisir découvrir un arbre aussi remarquable mais c’est encore plus agréable de savoir que son propriétaire a conscience du caractère exceptionnel de son arbre. C’est rassurant pour l’avenir, on sait qu’il en prendra bien soin.
    Merci Alberto pour cet arbre magnifique !

Répondre à guy Bernard Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.