« Le Parasol des boulistes », nouveau Roi de Fréjus (Var)

Ne pas rester sur une triste nouvelle, suite à l’annonce de la disparition de l’emblématique « Chêne Aurélien » … Allez, on enchaine rapidement sur l’élection du nouveau Roi de Fréjus : un Parasol hors-norme qui sublime par son unique présence un simple terrain de boule. 🙂 🙂 🙂

Un parasol géant de 26m de diamètre, qui dit mieux ? 😉
Permettant d’accueillir au moins 4 équipes de boulistes par tous les temps… car il peut aussi avoir la fonction de parapluie géant (moins utile dans la région) ! Bref, une merveille que la nature semble avoir spécialement créée pour jouer tranquilou entre copains !
Et pour ceux qui préfèrent la contemplation, il suffit tout simplement de s’assoir sur un banc, observer et attendre que mille détails se dévoilent à vos yeux… Vous êtes face à une véritable œuvre d’art ! Son écorce prend des teintes différentes en fonction de la luminosité, passant de l’orangé au gris noir et son tronc tortueux, vrillé, lardé de profondes crevasses et de blessures mal cicatrisées lui confère indéniablement le statut d’Arbre vénérable et respecté. Mais c’est en levant les yeux que l’on comprend mieux le sens de « Monument végétal » . Le regard se perd dans un labyrinthe de branches, une charpente d’une incroyable complexité donnant naissance à une voûte parfaite à l’image des plus belles coupoles de nos édifices religieux.

Avec ses 4,88m de tour de taille, ce n’est pas le plus gros des Pins pignons, ni le plus vieux, mais son allure fascinante provoque à coup sûr l’effet waouh à tous ceux qui le découvrent pour la première fois.
Ensuite ? Il agit comme un puissant aimant, on ne cesse de revenir près de lui, que ce soit pour flaner, jouer aux boules ou tout simplement caresser de la main ses grandes plaques d’écorce chauffées par le soleil.

Il fait parti de ces arbres qui marquent profondément les esprits.
Il est à mes yeux l’image parfaite du Pin parasol, il en est l’archétype, aussi bien pour son incroyable prestance que pour sa fonction sociale où l’on prend plaisir à se retrouver et passer un bon moment sous son ombre protectrice.

« Le Parasol des boulistes » mérite bien son titre de nouveau Roi de Fréjus.
Longue vie au Roi !

Share Button

6 réflexions sur « « Le Parasol des boulistes », nouveau Roi de Fréjus (Var) »

  1. Bonjour,
    ce pin parasol est en effet magnifique.
    En vacances en Corse j’en ai récemment découvert deux énormes pins parasols ( ils étaient 3 avant que l’un d’ entre eux ne tombe … heureusement pas sur les maisons voisines ) à Conca, dans la montagne entre Porto-Vecchio et Solenzara.
    J’ ai compris en contemplant la splendeur de ces deux arbres pourquoi la commune de Conca plantait tant de pins parasols dans les reboisement, dans les sols sableux pres de la plage, et en alignement le long de la route nationale.
    A ce propos il est déconseillé de planter des pins parasols le long des routes, des rues , sur les trottoirs et dans les parkings.
    En effet le pin parasol a un enracinement puissant mais très superficiel et il souléve tout les trottoirs, goudrons et enrobés …
    La mairie de Marseille en a planté il y a une 40 aine d’années tout un parking , devant la piscine de Luminy, ce parking est devenu  » un parcours du combattant  » pour les voitures et quasiment impraticable.
    Ce qui n’a pas empêché la Mairie de Marseille jusqu’à ces dernières années de planter partout le long des rues des centaines de pins parasols … malheureusement quand les racines soulèvent l’asphalte et les trottoirs ces pins parasols sont condamnés à l’abattage … et c’est bien dommage !!!

  2. Bonjour Castor masqué,
    Dommage pour le chêne « Aurélien » malgré que ce soit dans l’ordre des choses…
    Autrement, ce pin parasol est tout simplement MAGNIFIQUE. Beauté paysagère, caractère, dimensions…en font un arbre tout à fait remarquable ! J’aime bien les photos prises dans l’ambiance, elles sont pleines de vie. A se demander l’âge ce pin pourrait avoir !
    Merci pour cette découverte : -)

  3. Merci pour vos commentaires 🙂 🙂 🙂

    Je n’étais pas au courant que les pins pignons ont tendance à soulever le bitume à cause de leur enracinement superficiel. Je ferai attention si je remarque le même phénomène dans le sud est.
    Pour l’âge de ce pin, je n’en ai aucune idée… Plus que centenaire ça semble évident, ensuite… peut-être 150, 200 ans ?

    • Salut Castor, il est effectivement magnifique, il a beaucoup de caractère.
      Même si je n’ai aucune de son âge, son côté massif et son tronc noueux lui donne un aspect d’arbre âgé.
      Concernant le problème des racines superficielles l’essence a son importance, mais la mise en œuvre des fosses de plantations et des fonds de forme des chaussées influencent l’apparition du problème.
      D’ailleurs un revêtement étanche le favorise, les racines se développeraient sous celui-ci pour profiter de la condensation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.