Quelques arbres à voir en montant au Pas de la Case (côté Ariège)

Ce n’est pas toujours évident, sur un blog arboricole, de coller à l’actualité du moment… surtout lorsqu’il s’agit d’une nouvelle hausse du prix du tabac !
J’ai eu beau chercher dans le tout le sud-ouest, je n’ai trouvé aucun pied de tabac remarquable, ni d’eucalyptus dont les feuilles pourraient servir de substitut…
En revanche, je vous propose de retrouver le sourire et de faire une petite halte au vert lorsque vous monterez chercher vos cartouches à Andorre, au Pas de la Case.

🙂 🙂 🙂

Continuer la lecture
Share Button

Le calocèdre du parc de Richelieu, Indre-et-Loire

Nouvel article d’Aurélien, qui a le don de dénicher des pépites!

Le calo-quoi ? Ah oui, cette chronique va traiter d’un arbre remarquable dont l’essence ne parle pas à grand monde. Si vous pensez que le mot « cèdre » peut vous donner un indice, détrompez-vous, le seul point commun avec les vrais cèdres, c’est qu’ils appartiennent tous deux à la famille des conifères. En réalité, le calocèdre est un arbre qui ressemble plutôt au thuya géant, au point de parfois les confondre. Heureusement, le « Castor masqué » décrit dans un très bel article (ici) que je vous conseille de découvrir, les caractéristiques de cette essence méconnue.
A cela, j’ajouterai une astuce qui a réussi à coup sûr lorsque j’avais un doute : seules les branches basses du calocèdre, peuvent être conséquentes et sont toujours ascendantes. Le sujet que nous allons voir ici en est une magnifique démonstration.
Direction l’Indre et Loire en Touraine, pour découvrir l’un des plus beaux représentants français de l’essence.

Le Parc de Richelieu

Il y a tant de choses à dire sur ce lieu prestigieux de 475 hectares accessible au public que limiter cet article aux arbres pourrait sembler une insulte. Rassurez-vous, il n’en est rien et le prestigieux parc de Richelieu, dans son entité, ne mérite que respect.
Pour ne parler que d’arbres, on y trouve des allées interminables de marronniers et de platanes, une quarantaine de séquoias, des arbres de Judée, des cèdres, des cathédrales de cyprès chauves dont les plus gros frôlent les 5m de circonférence…Bref, un endroit que j’avoue avoir découvert à la va-vite mais qui mériterait vraiment une découverte plus approfondie. Toujours est-il que lors cette visite éclair, un arbre m’a sauté aux yeux. Planté sur un ilot carré entouré de douves, apprécié pour sa roseraie, j’emprunte l’unique pont qui y accède et découvre, alors que je l’avais vu de loin, un magnifique calocèdre.

Continuer la lecture

Share Button

Les arbres remarquables du domaine de la Mothe-en-Poitou dans la Vienne

Par Daniel Papin et Aurélien Goëffic

Il y a des mois de cela, attelé à recenser les séquoias des alentours de Poitiers (Vienne), j’étais tombé sur une vieille carte postale du château de la Mothe-en-Poitou à Ligugé datant de 1907, où figurait clairement un joli séquoia géant. Il n’en fallut pas davantage pour que Victor Peruchon et moi-même nous présentions au château où une charmante propriétaire nous accueillit. Organisatrice d’évènements au sein de sa propriété (http://www.chateau-de-la-mothe-en-poitou.fr), elle ne tarda pas à nous confier qu’elle tenait beaucoup à ses arbres, notamment à son couple d’araucarias, les « chouchous » du parc, à son sophora du japon et aussi à son cyprès chauve. A l’époque, nous n’étions là que pour le séquoia mais ayant mesuré le cyprès chauve à la volée ce jour là, je réalisai après coup qu’il s’agissait d’un arbre remarquable. Alors j’y suis retourné, accompagné cette fois de Daniel Papin, délégué de l’association A.R.B.R.E.S. dans le département de la Vienne, qui saurait mieux que moi considérer les essences de ce parc et avec qui nous allions découvrir pas moins de trois arbres remarquables. Continuer la lecture

Share Button

Les Calocèdres du golf d’Uriage, Isère

Au pied du Massif de Belledonne, la terre des Alberges est chargée d’histoire.

Un héritage qui donne un aspect particulier à ce parcours de golf.
Il ressemble à un océan de verdure parsemé d’ilots forestiers peuplés de géants.
Sur l’un d’entre eux, un vénérable Calocèdre, le « Seigneur des  Alberges », trône fièrement du haut de ses 40m. Il fait l’admiration des passionnés de la petite balle blanche depuis tant d’années.
Ce Seigneur dépasse largement les cèdres et thuyas peuplant les autres « iles ».
Mais caché en bordure du royaume, un concurrent plus discret pourrait bien faire valoir ses droits à la couronne…

calocedre-uriage01 Continuer la lecture

Share Button