Arbres étranges de la Forêt de la Grande Chartreuse (Isère)

La Grande Chartreuse a reçu le label Forêt d’Exception en 2015, un titre prestigieux décerné à seulement sept massifs forestiers en France.

Mais qu’a-t-elle de vraiment si exceptionnel pour mériter ce label ?
Bien sûr, l’immensité des sapins force l’émerveillement, le silence est envoûtant et le côté sauvage qui s’en dégage fascinant… mais finalement, tout comme de nombreux autres massifs alpins !
Pourtant, en parcourant ce lieu chargé de mémoire et d’histoire, on ressent une atmosphère d’une grande sérénité et dans les zones qui sont dédiées au silence (proximité du monastère oblige), le calme est presque trop pesant.
C’est dans cette ambiance particulière que j’ai remarqué un comportement étrange des arbres de ce massif.
Curieusement, les arbres de la Grande Chartreuse semblent s’acharner à vouloir conquérir à tout prix les rochers. On est face à un comportement limite obsessionnel ! Mais là où cela devient vraiment étrange, c’est qu’ils ne s’attaquent pas à n’importe quelle zone rocheuse, uniquement aux gros blocs descendus tout droit des cimes et venus s’échouer dans l’étage forestier… comme s’ils ne supportaient pas cette intrusion minérale dans leur monde végétal.
Vraiment bizarre… et vous découvrirez dans les exemples suivants, que différentes espèces parviennent même à s’associer entre elles pour arriver à leur fin : immobiliser durablement le rocher au sol !

Lire la suite

Share Button

Le « Hêtre du marais » en forêt de Saou, Drôme

La forêt de Saou en Drôme provençale est dans un environnement exceptionnel.
C’est « un espace quasiment fermé en forme de navire de 12 km de long sur 2 km de large : le synclinal perché ».
On y entre un peu comme dans un monde perdu en gardant à l’esprit la possibilité de rencontrer un animal (ou un végétal pour ce qui nous intéresse) oublié du temps.
Mon passage en forêt de Saou par cette belle journée printanière était plus orienté chasse aux champignons que chasse aux arbres vénérables.
C’est donc la tête baissée à chercher les morilles que je débouche dans une petite clairière au milieu d’un marais. Quelle surprise en levant la tête ! Une découverte inattendue, presque improbable dans cette végétation des Préalpes du Sud.

hetre-saou5 Lire la suite

Share Button

La « Claire » de Murvaux, Meuse

En cherchant dans la forêt de Murvaux, un gros hêtre renommé, mais qui en fait n’existe plus, mes relations sur la commune m’ont indiqué qu’un autre sujet pourrait m’intéresser, un hêtre s’essayant à la bipédie nommé par les locaux « la Claire ».

Hêtre La Claire, Murvaux, Meuse, Yannick Morhan (4)Rendez-vous a donc été pris ce printemps pour aller la saluer!

Lire la suite

Share Button

Le fau de Valmy, Sainte-Menehould, Marne

Le blog a quelques ratés! Impossible de faire des commentaires et de mettre en ligne de nouveaux articles sauf, comme à l’image de celui-ci, s’il était déjà « en chantier » avant l’apparition du problème.

Je vais tenter de résoudre ce problème, au plutôt de le faire résoudre par quelqu’un de plus compétent car je ne tiens pas à m’arracher les cheveux!

Bonne lecture…

Le Castor nous a récemment présenté un hêtre monumental ce qui, par goût du contraste, m’a donner envie de ressortir de mes archives un confrère bien différent, le fau de Valmy.

Fau de Valmy, Marne, Yannick Morhan (8) Lire la suite

Share Button

Le Hêtre monumental d’Auzelles, Puy-de-Dôme

Ce printemps, quelques obligations devaient me faire traverser le Puy-de-Dôme.
Une aubaine car je connais très peu ce département richement boisé.

Une bonne occasion aussi d’acquérir de nouveaux réflex, comme celui d’aller consulter le nouvel onglet du blog des Têtards : « Liste des arbres » créée par Yannick.
Je suis surpris que ce département soit si peu parcouru par nos krapos et têtards-reporters et toute mon attention se fixe sur la présence potentielle d’un hêtre multicentenaires près d’Auzelles.
Une petite recherche sur le net me permet de découvrir une photo postée sur Panoramio par un chasseur d’arbres hollandais. Waw, ce Fagus est TI-TA-NESQUE !!!
Je n’ai aucun mal à le localiser sur Google Map. Il ne me reste plus qu’à enregistrer sa position sur mon GPS pour lui rendre une petite visite…

Hetre-auzelles01 Lire la suite

Share Button

L’amour fou d’un hêtre pour son rocher, Chambon-sur-lac, Puy-de-Dôme

On reconnait à la forêt son rôle de protection des sols en montagne : protection contre les avalanches, les éboulements, les glissements de terrain…

En passant sur cette petite route auvergnate, j’ai cru voir en ce hêtre, l’un de ces valeureux protecteurs capables d’arrêter les chutes de pierres vers les maisons en contre-bas.
En fait il n’en est rien, il s’agit d’un étonnant trompe l’oeil. Le genre de fusion parfaite entre le minéral et le végétal… On pourrait y voir aussi l’expression de l’amour fou d’un hêtre pour son rocher.
Une histoire d’amour qui n’est pas sans rappeler celle des arbres sur chiron présentée par Y@nick.

 hetre-rocher-chambon-sur-lac2

Lire la suite

Share Button

Les Hêtres reliques de la forêt de Valbonne, Gard

Ancienne propriété des moines de la Chartreuse, la Forêt Domaniale de Valbonne située dans le Gard rhodanien, s’étend sur 1382 ha.
Jusque-là rien de surprenant et aucune raison particulière de lui consacrer un article sur notre blog préféré. Sauf que dans cette forêt méditerranéenne, une petite particularité la rend absolument unique ! C’est à la faveur de la fraicheur de certains vallons que de vénérables hêtres ont trouvé refuge.
Du hêtre en pleine garrigue méditerranéenne à seulement 200m d’altitude, comment est-ce possible ?

Sa présence près de la Chartreuse de Valbonne est longtemps restée énigmatique et un sujet à controverse pour les forestiers. Le hêtre à Valbonne est-il une relique de la période glaciaire ou simplement une espèce introduite par l’homme ?

chartreuse-valbonne3

Lire la suite

Share Button

La disparition du plus gros hêtre de Bretagne, St Brieuc, Côtes d’armor

Un reportage envoyé par hermine…masquée!

Voilà quelques photos souvenirs du plus gros hêtre de Bretagne recensé à ce jour. L’arbre, âgé de près de 190 ans, se situait dans un parc privé à St Brieuc. Les photos parlent d’elles même: attaqué par un champignon lignivore, le hêtre a été abattu, pour des raisons de sécurité évidentes, à l’automne dernier.Hêtre

  Lire la suite

Share Button