Vénérables de Nara-Koen, aux sources de la culture nippone

Ultime étape des pérégrinations japonaises de Rémy…

Mon séjour au Japon s’achève par un passage obligé à Nara à proximité de Kyoto. Nara est désormais une petite ville calme. Elle abrite néanmoins les monuments les plus prestigieux du Japon. En effet, bien avant Tokyo, Kamakura et même Kyoto, Nara fut la première capitale du Japon unifié, durant le 8ème siècle de notre ère. A cette époque le Japon connaissait sa première phase de prospérité en s’ouvrant à la culture chinoise rayonnante de l’époque.Camphrier de Nara, Japon, Rémy Canvesio (4)

Une formidable quantité de temples en bois fut alors bâtie dans les environs. La plupart d’entre eux bénéficièrent de restaurations et sont encore visibles aujourd’hui dans un magnifique écrin de verdure de plusieurs dizaines d’hectares, pour la plus grande joie de touristes qui visitent l’archipel.

Lire la suite

Share Button

Le Gingko géant de Takayama, Japon

Troisième étape des aventures nipponnes de Rémy (1)(2), qui nous fait découvrir un colosse vénérable et vénéré…Le Gingko géant de Takayama, Japon, Rémy  Canavesio (8)

Bien qu’étant située au cœur d’un environnement fort agréable, coincée entre les Alpes Japonaises et la région de Shirakawa-Go (patrimoine mondial de l’UNESCO), la petite ville de Takayama reste en marge du principal flux de touristes venus de l’étranger.

Lire la suite

Share Button

Vieux cryptomérias des temples shintos de la région montagneuse de Togakushi (province de Nagano, Japon)

Voici la suite du périple japonais de Rémy, qui cette fois-ci nous conduit dans les montagnes…

Après Tokyo (ici), mon périple m’a conduit dans la région montagneuse de Nagano. Après une visite rapide du principal temple de la ville qui recèle quelques trésors sans âge (comme tous les temples japonais d’ailleurs!), nous avons repris la route en direction de l’Ouest pour rejoindre la station de sport d’hiver de Hakuba.cryptomérias, Nagno, Japon, Rémy Canavesio (2) copie 2

Lire la suite

Share Button

Quelques arbres de Tokyo, Japon

Pour sa première contribution, Rémy nous avait présenté un beau cèdre isérois (ici). Avec ce second article, il nous emmène en Asie de l’Est, où la culture e l’arbre est bien différente de la notre. Une véritable invitation au voyage!

Le pin noir du jardin Hamarikyu (à deux pas du marché au poisson de Tsukiji)

A l’occasion d’un séjour au Japon réalisé pour les fêtes de fin d’année, j’avais bon espoir de tomber au hasard de mes pérégrinations sur quelques vénérables spécimens. Je savais l’archipel riche d’une culture (le shintoïsme) portant naturellement les japonais vers la divination des esprits de la nature. Un petit tour sur Internet confirmait l’existence d’un superbe potentiel, notamment autour de deux espèces reines : le Gingko biloba et le Cryptomeria japonica (souvent appelé Cèdre japonais). Mon voyage vers cette planète scintillante mais lointaine qu’est le Japon n’était pas dédié à la recherche de ces arbres et mon parcours ne fut pas dicté par cette quête particulière, bien que ce fut fort tentant. Quoi qu’il en soit, et malgré l’absence de recherches spécifiques, le Japon révéla un potentiel qui dépassait largement toutes mes espérance, et dans ce domaine comme dans bien d’autres, l’archipel mérite plus que jamais son surnom de Grande Bretagne de l’Asie…

Le pin noir du jardin Hamarikyu Tokyo, Japon Remy Cavanesio (2)

Lire la suite

Share Button

Cerisiers à fleurs géants du Japon

Si le printemps se fait attendre en France, ce n’est pas le cas au Japon, qui est en pleine période d‘hanami. Cette coutume, vieille de 12 siècles qui consiste à aller admirer  les fleurs principalement de cerisiers, les sakuras, a permis la préservation d’arbres dépassant le millénaire!

Voici donc une petite présentation des trois sakuras considérés comme les plus vieux du Japon.

cerisier japonais

Lire la suite

Share Button