« Le Quillé » de Miramas-le-Vieux, Bouches-du-Rhône

Sur les bords de l’Etang de Berre, il est de tradition de monter au « Quillé ». Une petite balade familiale, dominicale ou digestive devenue un grand classique tout au long de l’année.
Le Quillé est le nom donné à la petite butte (oppidum) où se trouve le village médiéval de  Miramas-le-Vieux.
Mais restons lucide, la motivation principale de cette ascension est sans aucun doute le très célèbre glacier « Le Quillé ». Pourtant, avant de déguster l’une des meilleures glaces des Bouches-du-Rhône, chacun aura en point de mire un arbre emblématique du vieux village : un pin tout biscornu !

Lire la suite

Share Button

La glycine de Chéray, Saint Georges d’Oléron (Charente-Maritime).

 

Combien de fois suis-je passer devant sans la remarquer ? Beaucoup certainement mais je ne suis pas le seul car elle était passée aussi à côté de l’inventaire des arbres remarquables de Charentes Maritime en 1999. Pourtant aucun doute elle était déjà là ! Et c’est qu’elle en voit passer du monde tous les étés au bord de cette départementale 734 qui traverse l’île de part en part du pont jusqu’au phare de Chassiron. A ce carrefour muni de feux tricolores combien de touristes s’arrêtent ? Des milliers. Mais voilà en plein été il y a bien longtemps que la belle a perdu ses fleurs et passe complètement inaperçue. Lire la suite

Share Button

Le chêne colosse de Plélauff, Côtes-d’Armor

Je n’avais pas prévu d’enchainer sur un colosse breton, mais place à l’actualité puisque c’est une rencontre toute fraiche!

Lire la suite

Share Button

Le pin d’Alep du Mas de Fondrèche à Mazan, Vaucluse

Du nouveau dans la course aux gros pins d’Alep.
Voici un sérieux concurrent venu du plateau du Vaucluse et découvert par le CAUE84 lors de l’inventaire des arbres remarquables en 2008.

Lire la suite

Share Button

Le chêne de Montpy, Le Mont-Dieu, Ardennes

En entendant à la radio que les conditions météorologiques étaient agitées les jours derniers dans les Ardennes, un vague sentiment de culpabilité m’a traversé. En effet, je ne vous ai jamais présenté les quelques spécimens rencontrés dans ce département, et compte tenu de la force des vents, j’espère que ce premier article ardennais ne fera pas, à mon insu, office de nécrologie!

Lire la suite

Share Button

Béarn, partie 2 : Les obèses

Le champion régional des  »mammouths » est assurément le châtaignier de Lys, à l’Est de l’entrée de la vallée d’Ossau  : haut de seulement 14 m, son diamètre maximum atteint 4,30 m et sa circonférence 11,30 m  ! Il est agé de 500 à 1000 ans. Il se situe à l’entrée de la ferme Caillau. A quelques mètres de lui, un autre châtaignier, haut de 17 m et âgé de 200 à 600 ans, se dresse fièrement sur ses 7,85 m de circonférence. Plus à l’Est, à Asson (ferme Laborde, propriétaire Jean Pédestarrès), un autre châtaignier de 17 m de haut se distingue par ses 9m de tour. Il a entre 400 et 800 ans.

Lire la suite

Share Button

L’If de Saint-Clair-d’Arcey Eure

A l’occasion d’une promenade dans l’Eure, prenant le chemin des écoliers entre deux destinations, je suis passé dans le village de Saint-Clair-d’Arcey.

Bien m’en prit, un if se trouvait en limite du cimetière, à moitié caché par des bâches apposées pour le protéger à l’occasion de la restauration de la façade de l’église. Lire la suite

Share Button