Le pin d’Alep du Mas de Fondrèche à Mazan, Vaucluse

Du nouveau dans la course aux gros pins d’Alep.
Voici un sérieux concurrent venu du plateau du Vaucluse et découvert par le CAUE84 lors de l’inventaire des arbres remarquables en 2008.

Lire la suite

Share Button

Le chêne de Montpy, Le Mont-Dieu, Ardennes

En entendant à la radio que les conditions météorologiques étaient agitées les jours derniers dans les Ardennes, un vague sentiment de culpabilité m’a traversé. En effet, je ne vous ai jamais présenté les quelques spécimens rencontrés dans ce département, et compte tenu de la force des vents, j’espère que ce premier article ardennais ne fera pas, à mon insu, office de nécrologie!

Lire la suite

Share Button

Béarn, partie 2 : Les obèses

Le champion régional des  »mammouths » est assurément le châtaignier de Lys, à l’Est de l’entrée de la vallée d’Ossau  : haut de seulement 14 m, son diamètre maximum atteint 4,30 m et sa circonférence 11,30 m  ! Il est agé de 500 à 1000 ans. Il se situe à l’entrée de la ferme Caillau. A quelques mètres de lui, un autre châtaignier, haut de 17 m et âgé de 200 à 600 ans, se dresse fièrement sur ses 7,85 m de circonférence. Plus à l’Est, à Asson (ferme Laborde, propriétaire Jean Pédestarrès), un autre châtaignier de 17 m de haut se distingue par ses 9m de tour. Il a entre 400 et 800 ans.

Lire la suite

Share Button

L’If de Saint-Clair-d’Arcey Eure

A l’occasion d’une promenade dans l’Eure, prenant le chemin des écoliers entre deux destinations, je suis passé dans le village de Saint-Clair-d’Arcey.

Bien m’en prit, un if se trouvait en limite du cimetière, à moitié caché par des bâches apposées pour le protéger à l’occasion de la restauration de la façade de l’église. Lire la suite

Share Button

La glycine de l’Auberge du Bon Vivant à Argelès-sur-mer, Pyr. Orientales

La bouillonnante station balnéaire d’Argelès-sur-mer ne manque pas d’attrait pour les passionnés de beaux ligneux. Nous avions déjà évoqué sur ce blog, le lien historique entre les réfugiés espagnols et le « Bois des Pins« , ainsi que les tamaris rampants de la réserve naturelle du Mas Larrieu, intéressons nous désormais à une glycine séculaire devenue au fil du temps l’emblème d’une petite auberge.

Lire la suite

Share Button

Le filaire du Port des Tamaris, Bouches-du-Rhône

Soyons clair, ce n’est pas par hasard que je trainais sur cette petite route menant au Port des Tamaris.
Dans la chaleur étouffante d’une après-midi d’aout, je scrutais attentivement les bas-côtés du ruban d’asphalte à la recherche bien-sûr d’un tamaris d’exception.
Les idées les plus folles me traversaient l’esprit… Était-il possible de battre le record du Tamaris des Pétroliers ou de découvrir un patriarche à la hauteur de celui des Lecques ?
Je continuais ma descente lentement jusqu’à ce que l’horizon se dégage entièrement devant moi. Fin du voyage, face à moi l’immensité de la Grande Bleue, j’étais arrivé au bout de la route. Quelle déception, pas le moindre trophée de chasse à ramener… !
Mais en remontant nonchalamment la colline, c’est finalement une surprise inattendue qui va illuminer ma journée.

 

Lire la suite

Share Button

Le cormier géant de Mavilly (Côte-d’Or)… et ses acolytes !

Après la parution de son livre sur les arbres remarquables de Bourgogne en 2008, Alain Desbrosse a poursuivi inlassablement son inventaire dans cette belle région forestière. Les résultats sont présentés dans un nouvel ouvrage : le Tome 2 en 2014. La plus belle découverte de la suite de son inventaire est sans aucun doute celle du cormier géant de Mavilly dans les Hautes-Côtes de Beaune. Une découverte majeure pour tous les passionnés arboricoles, puisqu’il serait l’un des plus gros d’Europe.
C’est par une journée pluvieuse de novembre que je profitais d’un passage dans la campagne bourguignonne  pour rendre visite au Roi des fruitiers.

Lire la suite

Share Button