Le Frêne colosse d’Aïn Vittel à Ifrane, Maroc

Aïn Vittel (la source Vittel) est un site très fréquenté par les Marocains.
Elle est située à moins d’une heure de route des agglomérations de Fès (plus d’un million d’habitants) et de Meknès (huit cent mille habitants), ce qui en fait un lieu privilégié pour des pique-niques au frais à la montagne. En revanche, le site est boudé, voire totalement délaissé par les touristes occidentaux qui recherchent en priorité des paysages et des ambiances plus dépaysantes.
Mais il faut reconnaitre que le site est victime de son succès. Dès l’arrivée du printemps, la foule envahit les aires de pique-nique le long de la rivière et transforme ce petit coin de paradis en un parc urbain surpeuplé.
Pourtant, cette petite rivière qui s’écoule sur quatre kilomètres jusqu’à Ifrane, est bordée d’une forêt ripicole d’une richesse exceptionnelle. Des frênes, des érables de Montpellier, des Chênes zéens, des peupliers et même des ifs rivalisent de beauté… mais seulement pour ceux qui parviennent à lever les yeux du barbecue…

Lire la suite

Share Button

Les vieux oliviers de La Farlède, Var

Accolée au pied du Coudon près de Toulon, il existe une petite plaine agricole cernée par les zones commerciales qui fait de la résistance face à la pression urbaine.
A l’origine, une vaste oliveraie devait s’étaler sur cette plaine fertile traversée par un ruisseau capricieux, le Régana.
Mais d’autres fruitiers sont venus concurrencer l’arbre immortel et il ne reste de nos jours que quelques lambeaux de l’oliveraie d’origine.
Je vous propose d’aller flâner un moment à travers ces petites parcelles reliques.

Lire la suite

Share Button

Les tilleuls de la Promenade du Bd Paubert, Port Louis, Morbihan

Si la ville de Port Louis (56) est surtout connue pour sa citadelle du 17ème siècle, élément clé de la défense de Rade de Lorient, le remarquable état de conservation de la Promenade arboré du boulevard Paubert mérite également une visite et un article des têtards.

Lire la suite

Share Button

Quelques arbres fascinants à Toulon

Alors que partout en France, on s’émerveille devant les arbres géants d’Amérique du Nord importés au XIXème siècle, ici en Méditerranée et tout particulièrement à Toulon, ce sont les arbres d’Amérique du Sud qui font le spectacle et tiennent la vedette :
Belombra de la Pampa, Erythrine d’Argentine, Schinus du Pérou… Ambiance latino assurée, dépaysement total ! Ay caramba, c’est muy caliente à Toulon pour les chasseurs d’arbres !
Lire la suite

Share Button

Les Cades de Piégon, Drôme

Le minuscule village de Piégon en Drôme provençale devrait fasciner à plus d’un titre les amateurs de beaux arbres.
Une ancienne chapelle, joliment restaurée, est posée au sommet d’une butte gréseuse. Elle offre aux visiteurs une vue panoramique sur les collines des Baronnies. Et côté arboricole, plusieurs surprises sont à découvrir : une incroyable légende autour d’un cade multicentenaire dans un cimetière, mais aussi plusieurs vieux cades accrochés à une paroi et un pin nanifié à l’extrême qui tente de survivre sur le rocher.
Amis visiteurs, n’espérez pas faire un passage éclair à Piégon, le site est charmant et mérite que l’on prenne le temps de s’y attarder.

Lire la suite

Share Button

Le tilleul plantureux de Veilly, Côte-d’Or

Les Tilleuls de Sully sont encore nombreux dans le département de la Côte d’Or. Parmi les plus connus citons, celui de Planay,  de Magny-les-Aubigny, de Chambolle-Musigny, de Saint-Romain, d’Epagny, de Collonges-lès-Bevy, de Villiers-Rotin… Des arbres vieux de 400 ans et qui conservent encore une vigueur exceptionnelle. A croire que les tilleuls ont trouvé leur terre de prédilection en Bourgogne.
Mais avec le Tilleul de Veilly, on entre dans une autre dimension, celui des Tilleuls Sully géants, hors-normes.

Lire la suite

Share Button

Le Chêne du logis du Theil, Saint-Aubin-le-Cloud (Deux-Sèvres).

Suite au piratage du blog il y a un an, cet article avait disparu. Le voilà aujourd’hui republié.Ma rencontre avec ce chêne têtard remonte à juin 2011. (C’est fou le retard que j’ai pu accumuler dans la rédaction d’articles). C’est lors de la manifestation « Rendez-vous aux jardins » , motivé par la visite du parc à l’Anglaise constitué de boqueteaux de chênes rouges entourant ce magnifique logis dont les origines remontent au début du XIIème siècle, que je fis par hasard cette découverte.

Lire la suite

Share Button

« Le Tronc », plus gros châtaignier cévenol

Le châtaignier est l’arbre emblématique des Cévennes. L’arbre à pain qui a nourri des générations de Cévenols depuis son introduction vers l’an mille.
D’ailleurs, les vieilles châtaigneraies marquent toujours le paysage du sud Massif-Central. Mais les très vieux châtaigniers sont moribonds, très dégradés et disparaissent progressivement. Ces vieilles châtaigneraies deviennent de plus en plus rares.
Si l’on souhaite rendre visite à l’un des patriarches, le plus gros actuellement répertorié, il faut se rendre aux abords d’un minuscule hameau au nom évocateur : « le Tronc »… tout un programme !

Lire la suite

Share Button