Les vieux oliviers de la chapelle Ste Eulalie à Hyères dans le Var

Débutons la nouvelle année avec un arbre hautement symbolique : l’olivier !
Il est symbole de paix, de force, de longévité, de victoire… Il réunit à lui seul, ce que l’on peut souhaiter de meilleur pour 2018 🙂
Alors pour les fidèles lecteurs du blog, je vous offre de l’olivier d’exception.
Je ne vous propose pas un produit « au rabais » arraché à sa terre natale pour servir de carrefour giratoire dans une zone commerciale de banlieue, mais un pur joyau de la terre varoise à découvrir.

 

Lire la suite

Share Button

Arbres fantasmagoriques du Ventoux (Vaucluse)

Le Mont Ventoux évoque dans notre esprit d’étonnants paysages lunaires, une montagne pelée couverte de cailloux mais aussi les exploits des cyclistes partant à l’assaut du Géant de Provence.
Encore une fois, écartons-nous de ces clichés trop faciles. Il suffit pour cela de descendre d’une marche (haute de 500m 😉 ) sur la face nord de cette montagne emblématique et vous aurez la surprise de découvrir une ambiance insoupçonnée, bien loin de l’image que vous vous faites du Ventoux.
A 1400m d’altitude, le Mont Serein offre ses pentes douces à une petite station de ski familiale… Voilà la première surprise du Ventoux ! Il est évident que la station ne peut pas garantir une hauteur de neige identique à celle de l’Alpe d’Huez, surtout en notre période de réchauffement climatique, mais elle offre tout de même la possibilité de skier en Provence depuis 1930… au moins quelques jours par an !
Une seconde surprise vous attend sur les pentes du Mont Serein, bien loin du souci du nombre de centimètres de neige pour déclencher l’ouverture des pistes. A cette altitude, la forêt a changé d’aspect. Le hêtre est apparu dès 1000m et se mêle désormais au pin sylvestre. A 1400m, les conditions de survie deviennent de plus en plus extrêmes, on entre dans la « zone de combat », les arbres les plus vaillants luttent péniblement dans cet environnement hostile et prennent des allures fantomatiques.

Lire la suite

Share Button

Les Cades de Piégon, Drôme

Le minuscule village de Piégon en Drôme provençale devrait fasciner à plus d’un titre les amateurs de beaux arbres.
Une ancienne chapelle, joliment restaurée, est posée au sommet d’une butte gréseuse. Elle offre aux visiteurs une vue panoramique sur les collines des Baronnies. Et côté arboricole, plusieurs surprises sont à découvrir : une incroyable légende autour d’un cade multicentenaire dans un cimetière, mais aussi plusieurs vieux cades accrochés à une paroi et un pin nanifié à l’extrême qui tente de survivre sur le rocher.
Amis visiteurs, n’espérez pas faire un passage éclair à Piégon, le site est charmant et mérite que l’on prenne le temps de s’y attarder.

Lire la suite

Share Button

« Le Quillé » de Miramas-le-Vieux, Bouches-du-Rhône

Sur les bords de l’Etang de Berre, il est de tradition de monter au « Quillé ». Une petite balade familiale, dominicale ou digestive devenue un grand classique tout au long de l’année.
Le Quillé est le nom donné à la petite butte (oppidum) où se trouve le village médiéval de  Miramas-le-Vieux.
Mais restons lucide, la motivation principale de cette ascension est sans aucun doute le très célèbre glacier « Le Quillé ». Pourtant, avant de déguster l’une des meilleures glaces des Bouches-du-Rhône, chacun aura en point de mire un arbre emblématique du vieux village : un pin tout biscornu !

Lire la suite

Share Button

Le pin d’Alep du Mas de Fondrèche à Mazan, Vaucluse

Du nouveau dans la course aux gros pins d’Alep.
Voici un sérieux concurrent venu du plateau du Vaucluse et découvert par le CAUE84 lors de l’inventaire des arbres remarquables en 2008.

Lire la suite

Share Button