Béarn, partie 2 : Les obèses

Le champion régional des  »mammouths » est assurément le châtaignier de Lys, à l’Est de l’entrée de la vallée d’Ossau  : haut de seulement 14 m, son diamètre maximum atteint 4,30 m et sa circonférence 11,30 m  ! Il est agé de 500 à 1000 ans. Il se situe à l’entrée de la ferme Caillau. A quelques mètres de lui, un autre châtaignier, haut de 17 m et âgé de 200 à 600 ans, se dresse fièrement sur ses 7,85 m de circonférence. Plus à l’Est, à Asson (ferme Laborde, propriétaire Jean Pédestarrès), un autre châtaignier de 17 m de haut se distingue par ses 9m de tour. Il a entre 400 et 800 ans.

Lire la suite

Share Button

BEARN. Sur quelques découvertes remarquables en matière de dendrologie…Partie 1 Les Géants

Article mis à jour (nouvelles photos et mesures)

Lorsqu’il y a une dizaine d’années j’ai commencé à m’intéresser aux arbres remarquables de ma région, ce fut d’abord par le biais de ceux que je pouvais observer depuis la route qui menait de mon domicile à mon lieu de travail. Puis les randonnées en moyenne montagne ajoutèrent à ma curiosité. C’est ainsi qu’au fil des années je constituai un fichier de plus en plus fourni, qui finit par attirer l’attention de quelques notables locaux, lesquels pillèrent mes données et se les attribuèrent. Aujourd’hui, télémètre en main je vérifie ou corrige mes anciennes mesures et suis en mesure, toujours provisoirement bien sûr, de vous exposer mes découvertes les plus remarquables. Je me suis tout d’abord intéressé à la hauteur des arbres, plus récemment à leur âge et à leur circonférence. Question hauteur, en Béarn nous sommes servis! Abondance de rivières, humidité, fonds de vallées encaissées, densité des futaies… Toutes les conditions sont réunies.

platane-51-m-pau-parc-du-chateau

PLATANE 51 m PAU-Parc du Château

Lire la suite

Share Button

« L’arbre de cent ans », le Zelkova de Moussoulens, Aude

Réédition de l’article suite au piratage.

Au bord d’une petite route du Cabardès, je faisais la rencontre d’un forestier retraité au pied d’un bel orme atteint par la maladie de la graphiose. Notre discussion sur les arbres remarquables de l’Aude s’orienta rapidement vers un arbre exceptionnel qu’il souhaitait absolument me faire découvrir. Une invitation que j’acceptais avec la plus grande joie !zelkova1 Lire la suite

Share Button

Le jardin des plantes d’Angers, Maine-et-Loire

Voici une promenade à laquelle je souhaitais vous convier depuis un moment déjà.

Je me suis rendu dans ce parc de type XIXe en décembre 2009 car je savais qu’il y a avait au moins un arbre exceptionnel. A tout seigneur tout honneur, voici le Zelkova ou orme de Sibérie qui a reçu le label « arbre remarquable de France » décerné par l’association A.R.B.R.E. [1]. Il était bien protégé, alors je ne l’ai pas mesuré. Je me suis simplement contenté de recopier la mesure qui figurait sur le panneau informatif et qui datait déjà un peu : 3m85. Mais à vu de nez, les 4m étaient pratiquement atteints, et depuis 3 ans maintenant, ils sont sûrement dépassés.

JDPA 1JDPA 2JDPA 3
Ce qui m’a le plus marqué ce sont ses entrelacs inextricables de branches pourtant déjà très grosses et puissantes qui donnent l’impression d’être la chevelure serpentiforme d’une immense gorgone. L’arbre est de surcroît planté sur le haut d’un talus ce qui écrase littéralement le visiteur qui se promène en contrebas le long de la pièce d’eau centrale du parc. Mais ce n’est pas qu’une impression. L’orme est plus haut que l’immeuble de 6 étages situé derrière lui. Mais la visite n’est pas terminée, ce n’est pas l’arbre le plus gros de ce parc. Lire la suite

Share Button