Le Grand Frêne de La Jacine à Bouvante, Drôme

L’arbre vedette de la petite commune de Bouvante est l’étrange Sapin bronzé.
Mais il existe un autre trésor arboricole, beaucoup plus discret, qui lui se cache dans un petit vallon en contrebas de la Forêt de Lente. Il s’agit d’un vénérable frêne bien mis en valeur près du centre de vacances de La Jacine.

Lire la suite

Share Button

Le « Hêtre du marais » en forêt de Saou, Drôme

La forêt de Saou en Drôme provençale est dans un environnement exceptionnel.
C’est « un espace quasiment fermé en forme de navire de 12 km de long sur 2 km de large : le synclinal perché ».
On y entre un peu comme dans un monde perdu en gardant à l’esprit la possibilité de rencontrer un animal (ou un végétal pour ce qui nous intéresse) oublié du temps.
Mon passage en forêt de Saou par cette belle journée printanière était plus orienté chasse aux champignons que chasse aux arbres vénérables.
C’est donc la tête baissée à chercher les morilles que je débouche dans une petite clairière au milieu d’un marais. Quelle surprise en levant la tête ! Une découverte inattendue, presque improbable dans cette végétation des Préalpes du Sud.

hetre-saou5 Lire la suite

Share Button

Le chêne des trois croix à Erôme, Drôme

  Bien ancré au sommet d’une petite butte discrète, un majestueux chêne étale son houppier.
Nous sommes à la sortie d’Erôme, un charmant village de la Drôme des collines.

En deux temps trois mouvements, je bondis au sommet équipé de mon ruban de circonférence. Mais la vue des croix va couper net mon élan.
Il plane une atmosphère étrange, comme si je venais d’entrer dans un sanctuaire.
L’endroit est calme… d’une tranquillité presque troublante.

chene-pubescent-erome02

Lire la suite

Share Button

Le vieil homme et son arbre dans la Drôme

   – Cette silhouette m’est familière !
J’arrête ma voiture sur le bord de cette petite route de la Drôme des collines.
Tant pis pour mon rendez-vous… De toute façon, j’étais déjà en retard.
Cela ne fait aucun doute, cette silhouette je la reconnais. Elle ressemble tellement à celle du grand Févier qui poussait devant mon école. Ce Févier centenaire planté à la construction de l’école et qui faisait la fierté du Directeur (à croire qu’il l’avait planté lui-même !).
La vue de ce Févier me fait l’effet de la madeleine de Proust, une vague de souvenirs et d’émotion m’envahit.

Je m’engage alors doucement sur le chemin menant à la ferme.
Un octogénaire, alerté par cette intrusion, lève son nez et sort de son jardin…

fevier-ameriques-chantemerle1

Lire la suite

Share Button