Maurice Denis et l’if de la chapelle de St Gonery, Plougrescant, Côtes d’Armor

Maurice DENIS (1870-1943), théoricien du mouvent post-impressioniste Nabi, s’est attaché, tout au long de sa vie, à représenter  de nombreuses scènes intimes et familiales, des thèmes religieux et des paysages d’Italie et de Bretagne. Sur plusieurs de ses peintures, l’arbre vient renforcer la poétique symboliste. Parmi celles-ci, l’artiste a représenté, en 1922, l’if de la chapelle de St Gonery à Plougrescant.

Vierge de Saint Gonery (1922), huile sur toile de Maurice Denis. Source : catalogue raisonné de l'oeuvre de M. Denis

Vierge de Saint Gonery (1922), huile sur toile de Maurice Denis. Source : catalogue raisonné de l’œuvre de M. Denis

Continuer la lecture

Share Button

L’if du cimetière de Soudan (Deux-Sèvres)

If_Soudan_ 01 © YanickSi l’if funéraire est courant en Normandie, il se fait bien plus rare dans le reste de la France. Et même si l’on peut en rencontrer parfois en Poitou-Charentes, je ne m’attendais pas a en trouver un si remarquable dans un cimetière des Deux-Sèvres.

Continuer la lecture

Share Button

Le vieil if de Grenoble est mort…

Le vieil if de Grenoble tenait une place discrète à l’entrée du jardin des plantes de Grenoble depuis sa création en 1850.
Beaucoup plus jeune que les ifs millénaires des cimetières normands, il était pourtant le doyen de son espèce dans la capitale des Alpes.
Mais son agonie progressive a fini par son abattage la veille de la Toussaint…
Paix à son âme !

rayan-if-coupe-grenoble

Continuer la lecture

Share Button

Le chêne de la Liberté et les châtaigniers de Locquénolé, Finistère

Le 30 nivôse an II de la République (19 janvier 1794), fut planté à Locquénolé, dans le Finistère, un chêne de la Liberté. Deux cent vingt années après cet événement, l’arbre a reçu, le 15 novembre dernier, le label ‘Arbre remarquable de France‘.

al5_redim

 

Continuer la lecture

Share Button

Les ifs de Castillon, Calvados.

Cette petite commune d’environ 330 habitants dont l’origine remonte à l’époque gauloise ici abrite dans le cimetière de l’église Saint Cassien datant du XV siècle,deux ifs qui forcent le respect tant ils font preuve de ténacité à vivre malgré les nombreuses vicissitudes qu’ils ont dû subir depuis le XV siècle.Vu leur circonférence cela est probable.

sud est bayeuxCe sont tous deux des individus femelles. Continuer la lecture

Share Button