La drôle d’histoire du séquoia de Banassac (Lozère)

Dans son ouvrage sur les Arbres remarquables de Lozère, Jean-Pierre Lafont nous raconte l’histoire étonnante de ce séquoia oublié sur un quai de gare et devenu 100 ans plus tard, un Géant parmi les géants. Quelle magnifique revanche sur la vie !

Lire la suite

Share Button

Les châtaigniers des Ayres, Lozère

Après la présentation du « Tronc« , le plus gros châtaignier de Lozère, il va être difficile de vous émerveiller avec un autre châtaignier cévenol.
Pourtant, la vieille châtaigneraie de la place des Ayres mérite aussi toute votre attention. Ses données dendrométriques n’ont rien d’exceptionnel, mais elle a joué un rôle majeur dans l’histoire de la  castanéiculture lozérienne.
Lire la suite

Share Button

Les trembles de Mende, Lozère

Dominant le foirail, ces deux trembles sont les arbres les plus remarquables de la petite préfecture lozérienne. Deux magnifiques exemplaires qui devraient redonner du prestige à cette espèce oubliée de nos blogs arboricoles.
Ils dégagent une beauté singulière, qu’il convient d’apprécier d’autant plus qu’ils sont les derniers survivants d’un petit arboretum disparu en 2013.

Lire la suite

Share Button

Le Tilleul de Sully de Prévenchères, Lozère

Après les vastes plateaux calcaires des Grands Causses (1, 2, 3), partons explorer le pays de la bête du Gévaudan sur les terres infinies de la Margeride.
Une petite halte dans le village de Prévenchères, nous permet de découvrir un magnifique Arbre de Sully. Un Tilleul trône depuis 400 ans devant la petite église.
Si le doute était permis pour l’Orme de St Pierre-des-Tripiers, cette fois-ci sa position dans le village et son âge vénérable confèrent à ce Tilleul l’assurance du titre d’arbre de Sully.

tilleul-prevencheres06-1 Lire la suite

Share Button

L’Orme champêtre du causse Méjean, Lozère

Continuons notre ballade caussenarde dans le Grand-Sud.
Nous avions débuté avec les pins de la liberté du Causse du Larzac, puis l’alisier blanc du Causse de Sauveterre, cette fois-ci je vous propose de monter sur le causse le plus haut et certainement le plus sauvage entre gorges du Tarn et de la Jonte : le Causse Méjean.
Il faut se rendre dans le minuscule village de St-Pierre-des-Tripiers pour y découvrir un véritable trésor… arboricole ! Il s’agit d’un Orme champêtre colossale, d’une vigueur incroyable.
A mes yeux, c’est l’arbre le plus exceptionnel de toute la Lozère, même si je suis loin d’avoir parcouru en détail toutes les immensités sauvages de ce département.

Orme-champetre-st-pierre-des-tripiers06

Lire la suite

Share Button