Hérault : le dernier Arbre de Sully à bout de souffle…

Dans le sud de la France, l’orme a été préféré au tilleul pour symboliser les Arbres de Sully, plantés massivement dans nos villages sur ordre d’Henri IV.
Mais de nos jours, force est de constater que bien peu de villages français ont la chance d’avoir pu conserver un monument végétal vieux de 400 ans près de leur église… D’autant plus que la maladie de la graphiose a accéléré la disparition des derniers vieux ormes depuis les années 70.
A tel point qu’à la fin du XXème siècle, il ne restait plus que trois Ormes de Sully dans le département de l’Hérault :
– L’un à Poilhes près de Béziers, disparu tristement en 2010 dans l’indifférence la plus totale 🙁
– L’un au Caylard au bord du plateau du Larzac (son attribution à l’époque de Sully n’est pas officiellement avérée), disparu en 1987 et qui connait une seconde vie sous la forme d’un totem joliment sculpté par un artiste local (Michel Chevray) – article sur le blog à venir
– Et celui du petit hameau de La Clastre à St Maurice Navacelles… dernier survivant… mais pour encore combien de temps ?

Continuer la lecture
Share Button

L’Orme champêtre du causse Méjean, Lozère

Continuons notre ballade caussenarde dans le Grand-Sud.
Nous avions débuté avec les pins de la liberté du Causse du Larzac, puis l’alisier blanc du Causse de Sauveterre, cette fois-ci je vous propose de monter sur le causse le plus haut et certainement le plus sauvage entre gorges du Tarn et de la Jonte : le Causse Méjean.
Il faut se rendre dans le minuscule village de St-Pierre-des-Tripiers pour y découvrir un véritable trésor… arboricole ! Il s’agit d’un Orme champêtre colossale, d’une vigueur incroyable.
A mes yeux, c’est l’arbre le plus exceptionnel de toute la Lozère, même si je suis loin d’avoir parcouru en détail toutes les immensités sauvages de ce département.

Orme-champetre-st-pierre-des-tripiers06

Continuer la lecture

Share Button