Le vieux chêne de Kerverné, Lignol, Morbihan

Pour une fois je laisse la parole à un vénérable chêne, ou tout au moins à son propriétaire passionné, Mr Jean Pierre Le Quéré!

Vous vous souvenez, Charlemagne, la chanson de  Rolland, Gouverneur de la Marche de Bretagne, l’épée Durandal? Chêne de Kerverne avant 1939 Lignol, Morbihan

Vous connaissez Roncevaux? C’était le 15 Août 778.

Le baron de K/ grièvement blessé à cette bataille fut ramené sur ses terres par ses pairs. Avant de mourir il demanda à ceux-ci un dernier service : mettre son épée dans sa main droite et un gland dans sa main gauche. De ce gland est né, sortant de la tombe le chêne que je suis. C’est la légende transmise par des générations (1).

Chêne de Kerverne, Lignol, Morbihan Yannick Morhan (3)

1970- Kerverné et les virages

Le chêne le 28 mars 1973

Certains érudits avancent que je serais contemporain des restes du manoir de Kaer-vernhezre  (1418), Kerbernezre (1427) appartenant à Alain Robin (ouquel de mouie le dict Robin est noble homme 1427), moi je ne peux les démentir (2).

Beaucoup j’ai vu, entendu! Aujourd’hui, je vais vous raconter quelques histoires avec précaution. Les sujets sont toujours sensibles dans le pays pourlet.

Chêne de Kerverne, Lignol, Morbihan Yannick Morhan (11)CHENE DE LIGNOL MORBIHAN YANNICK MORHAN

La vie des hommes avec leurs joies et leurs peines, j’ai partagé. Pour cela ils m’ont respecté faisant partie de leur existence. Les nobles sont passés les Robin, Le Boutouillic, Les Rouxel du Crano, Les Cosnoal puis Les Marnières de Guer avec leurs métayers et serviteurs divers, chacun selon sa fortune. Je les ai oubliés. Excusez-moi après tout ce temps.

Chêne de Kerverne, Lignol, Morbihan Yannick Morhan (6)Chêne de Kerverne, Lignol, Morbihan Yannick Morhan (5)

L’Ancien Régime est passé, la Révolution est en marche. Pour moi cela ne change rien, quoique dans la nuit du 18 au 19 brumaire de l’ an 2, cinquante personnes inconnues de moi, une heure après minuit à la recherche de Jacques Gravé membre du comité de surveillance de district du Faouët voulant lui faire un mauvais sort, celui-ci absent, font dire à Marie Le Nozach sa femme  ces mots «qu’il valait mieux pour lui de servir Dieu dans sa maison que le Diable au district du Faouët ». Les étrangés habillés à la mode de Bubry, Melrand demandent du pain et du cidre, ce qui leur fut donné dans la cour, dans ma cour sous mes branches!!

Corentin Le Floch

Le lendemain, nous apprenons que les prêtes jureurs de Lignol Jean Thomas Allanic, François Jolivet et Corentin Le Floch maire (ci-contre), ex député constituant ont été assassinés. J’en reste muet(3).

Le 2 frimaire An 13, je deviens la propriété de Jacques Gravé et de Marie Le Nozach qui fait écrire son nom sur la margelle du puits en 1808 «fait faire par Marie Le Nozach ». Cette famille me connait depuis longtemps et nous vivons, comme on le dit aujourd’hui, en parfaite intelligence

J’apprends vers 1818, que l’ancien propriétaire des droits fonciers du village de Kerverné, une orthographie modifiée et plus prononçable de nos jours, est devenu en 1818 préfet du Morbihan sous la seconde Restauration. Je n’ai pas revu Armand Constant Marnière de Guer.

Un voyageur, journaliste à ses heures, me décrit  en 1897 «mon étonnement  fut grand en voyant un chêne majestueux couvrir de ses énormes branches et la route et les fermes du château » (1).

Les Noces vers 1907

Il y a des événements heureux comme cette noce « mariés de Guémené « , mais réalisée dans la grange et sous mes branches vers 1907.

On me connait, je suis un repère. Chercher le village de K/léguénic? Celui-ci se trouve entre Kerverné, célèbre par son chêne, et le château du Coscro (4).

Je sens que mon environnement évolue : mécanisation,  électrification. Le monde devient moderne.

La commission départementale des monuments naturels et des sites, dans sa séance du 6 juin 1931, propose de me classer. Cette proposition a pour objet d’assurer ma conservation, de me garantir contre toutes mutilations dont je pourrais faire objet. Je suis pour. Il faudra attendre le 18 janvier 1933 pour avoir tous les accords. Mes voisins ne veulent pas être responsables des accidents que je pourrais causer et des dommages occasionnés aux maisons.

Chêne de Kerverne, Lignol, Morbihan Yannick Morhan (7)

Le dossier de classement est envoyé par le préfet, au Ministère de l’Instruction Publique et des Beaux-Arts qui  siège au Palais Royal à Paris. La réponse est celle-ci – le 18 janvier vous m’avez adressé un dossier relatif au classement parmi les Sites du chêne de Kerverné en Lignol. D’après la photographie, cet arbre ne me semble pas,dans son état actuel, pouvoir justifier de cette mesure – Palais Royal le 4 février 1933 – J’en reviens pas, j’aurais dû y aller en entier voir l’administration supérieure plutôt que d’envoyer une photo que personne n’arrive à retrouver.Fini la gloire! Les temps difficiles commencent pour moi .

8 mars 1933 lettre au Préfet

Chargé par la Société des Forces Motrices du Scorff de construire une ligne électrique destinée à relier sa centrale de Pont Callec’h à l’agglomération de Guémené sur Scorff, il se trouve que cette ligne doit emprunter la route nationale N° 27. Au lieu-dit Kerverné en la commune de Lignol existe sur un terrain privé en bordure de la route dépendant d’une ferme appartenant à Mme …. un chêne séculaire qui selon les dires de la dite dame fut offert à votre département. En conséquence elle considère qu’elle n’a pas qualité pour procéder ou faire procéder à l’élagage d’une branche traversant entièrement la route. Dans ces conditions nous avons pensé que vous pourriez nous donner cette autorisation, l’établissement de la ligne étant  impossible…

19 juin 1933 Mr Guillaume rappelle que la Section permanente de la Commission Départementale des Sites et Monuments Naturels dans sa dernière réunion, en présence du refus de l’administration supérieure d’en prévoir le classement ou l’inscription à l’inventaire des sites, a insisté cependant pour que soit évité toute mutilation du Chêne de Kerverné en Lignol… L’ingénieur en Chef des Forces Motrices du Scorff a accepté de faire passer la ligne en cet endroit de l’autre côté de la route. Tout ce monde s’en félicite, pour moi cela devient très délicat ces discussions (7).

Chêne de Kerverne, Lignol, Morbihan Yannick Morhan (8)CHENE DE LIGNOL MORBIHAN YANNICK MORHAN (8)1936, une année difficile. J’accroche un camion (benne relevée) par ma branche la plus basse qui traverse la route. Il y a un fantôme dans la ferme voisine qui se manifeste devant 300 personnes à minuit dans un pré. Dans le pays de Lignol les habitants savent se distraire (5)(6). Les bûcherons s’occupent de mon cas, bilan  je suis délesté de sept cordes de bois, il reste mon tronc et mes branches principales. Mon Dieu pardonnez-leurs, ils ne savent pas ce qu’ils font. Cela fait,  je suis oublié. J’ai rejeté de rage.

Chêne de Kerverne, Lignol, Morbihan Yannick Morhan (4)

Vers 1975 fleurs dans la cour

Vers 1967,  je vois arriver à mon pied de la terre végétale, une épaisseur de plus d’un mètre venant d’un terrassement, puis quelques fleurs dont je ne vous dirai pas le nom faute de connaissance, mais qui semblent faire le bonheur des femmes. Je ne le savais pas, mais par cette opération je rajeunis, la  fameuse règle des 1.3 mètre! (voir conclusion)

Vers 1977, visite de Jean Pierre Allanioux. Je reconnais sa voiture, une Ami 6 ou 3CV Citroën. En préparation de la journée de l’arbre,  je fais la une du journal Ouest-France (ici et ).C’est un succès médiatique. Je reçois une visite, c’est toujours mieux que rien!

Vers 1977, la route s’éloigne. J’y suis pour rien. Je soupçonne  mes voisins d’y être pour quelque chose. M.Yhuel  puis M.Cabellec, députés, sont passés…  Le 20ème siècle aussi, un siècle  à oublier.

2010-élagage Roger-Udéba

Juin 2001, je suis toiletté tout en douceur. Mr Ubéda et Mr Roger sont aux petits soins avec moi, je suis débarrassé de mes bois morts et de quelques branches gênantes, vraiment de l’art.

Je recommande fortement ces artistes à mes cousins, l’honorable de Panhair en St Tugdual, le vénérable de Longueville en Locmalo,  quoique … Ils auront fort à faire.

Mon environnement change, maintenant  je tiens le  haut du pavé. Venez le constater, il y a une chimère qui s’est installée sur le vieux manoir, me surveillant gentiment. Les seigneurs sont -ils de retour comme les hirondelles? Je sens que ce 21ème  va être passionnant!

Juillet 2001, on pense à moi depuis tout ce temps, on me décerne le diplôme  Arbre Remarquable de France, une fierté bien méritée.

Chêne de Kerverne, Lignol, Morbihan Yannick Morhan (10)

Juin 2002, le Conseil Général fait un travail d’inventaire des arbres remarquables en Morbihan, une belle publication en couleur. On me donne, âge probable 200 à 300 ans, sans commentaires. Cet organisme est incapable de retrouver l’inventaire, fait par Mr Guillaume et des ingénieurs forestiers en 1936, qui dort dans quelques tiroirs de ses bureaux , suite à la demande faite par mes propriétaires actuels.

Ainsi va la vie d’un chêne pédonculé. Un mot sur mon tour de taille, il se bonifie avec les années cela est un bon signe pour mon avenir.

Merci pour cette belle biographie arboricole teintée d’histoire!  Je me permet de rajouter un mot sur la circonférence, elle passée de 7.15 m en 1977 à 7.65 m en 2013 ce qui fait un accroissement de 1.38 cm par an. Ces mesures ont été effectuée à 1.30 m du sol actuel. Toutefois, le niveau du sol ayant été rehaussé de 1 m, la circonférence « réelle » devrait être prise à 0.30 m du sol actuel, à ce niveau elle est de 8.05 m… 

Enfin l’inventaire auquel il est fait allusion, n’est à mon avis que la liste dressée par la commission des sites.

Si vous vous y rendez il est possible de dormir presque sous ce colosse, car il y a un gite (infos) et en « prime » juste à côté un joli frêne multitronc de 5.25m (ici).

 

 

(1)Le Phare de Bretagne , édition 1897-06-06

(2)La Noblesse Bretonne aux 15-16ème  R de Laigle

(3)Le Démocrate du Morbihan  G de St Yvi , Edition 1908-06-21

(4)Ouest Eclair  1912-11-02

(5)Ouest Eclair 1936-10-25   (6) L’Ouest Républicain 1936-09- édition datée 13-22-24 puis 1936-10-01

(7)Source Archive départementale  T1526 Sites et monuments naturels divers 1924-1933

T1633 Sites et monuments naturels divers1930-1939

Share Button

6 réflexions sur « Le vieux chêne de Kerverné, Lignol, Morbihan »

  1. Un très bel article comme je les apprécie !!

    Bravo pour ce voyage dans le temps à travers l’esprit d’un majestueux patriarche.

    Très satisfaisant de constater les multiples conciliations dont a bénéficié le chêne.
    Et durant le contage, on se prend vraiment au jeu, pour s’imaginer être à sa place et vivre ces évènements.

    Je n’avais pas encore vu d’article dans ce genre, un bon moyen de description, encore faut-il avoir autant de données.

  2. Salut!

    J’adore la denière photo qui témoigne de sa taille imposante et de sa vitalité.
    Un arbre inspirant et un article qui sort de l’ordinaire.
    Merci pour ce partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.