En Vendée, le département attribue un droit d’abattage d’arbres du domaine public à une société de transport !

Résultat : pour une autorisation (apparemment orale, obtenue sous pression d’une « situation d’urgence ») de 5 arbres, 31 se retrouvent à terre. Pour Yves Auvinet, Président du Conseil départemental de la Vendée, c’est un petit peu lamentable.

__________________________________________________________________________

Le convoi, transportant deux coques de bateaux en aluminium de près de 10 mètres de large et 33 m de long de Fontenay-le-Comte aux Sables d’Olonne, s’est trouvé immobilisé mercredi matin à l’entrée de Luçon, sur la route départementale D746, empêchant «toute circulation», a indiqué le conseil départemental de la Vendée.

Selon son président, Yves Auvinet, «cinq arbres gênaient; donc, effectivement, quelqu’un du département a donné l’autorisation (d’abattre) 5 arbres, pas 32». «C’est un petit peu lamentable», a-t-il déclaré. Estimant avoir été «mis devant le fait accompli par le transporteur», le département a informé dans un communiqué qu’il allait demander à la société «de prendre en charge les frais de replantation».

Le transporteur, Multi-Trans, avait déjà fait une demande «il y a une semaine» pour «couper quelques arbres», ce qui lui avait été refusé, a assuré le conseil départemental. Une «solution alternative» avait alors été proposée au transporteur par les services routiers départementaux, celle «de passer par un champ à côté de la route».

«Mais les pluies d’hier ont rendu le champ impraticable au passage du convoi qui était déjà en route, ce qui a rendu inéluctable la coupe des arbres pour débloquer la situation», a encore expliqué le conseil départemental, qui «déplore» que le transporteur n’ait pas «(vérifié) avant de partir que l’itinéraire qui lui avait été proposé était praticable».

Pour le département, qui a convoqué une réunion à la mi-journée, c’est «une attitude qui a des répercussions environnementales graves. C’est pourquoi le Département demandera au transporteur de prendre en charge les frais de replantation», est-il ajouté dans le communiqué.

«Ils auraient pu attendre de passer l’après-midi, cela suffisait. (…) Ce n’est pas normal qu’on défigure le paysage comme ça. J’ai 75 ans, je ne reverrai jamais la route avec des arbres comme ça parce qu’il faut plusieurs dizaines d’années pour qu’ils soient aussi beaux», a témoigné un riverain qui vit à 150 mètres de la zone où ont été abattus les platanes.

Source : http://www.leprogres.fr/france-monde/2015/07/30/30-platanes-abattus-en-vendee-pour-laisser-passer-un-convoi-de-coques-de-bateaux
______________________________________________________________________

Et bien non Mr le Président, ce n’est pas un petit peu mais très lamentable et vos fonctions vous obligent à assumer, rendre des comptes et sanctionner sévèrement les responsables. Il est un peu trop facile de renvoyer après une réunion toute la responsabilité sur le transporteur. Le département de la Vendée a donné une autorisation à laquelle il doit rendre compte.

Il ne suffira pas de replanter à l’identique. Il y a aussi un préjudice moral, paysager et environnemental qui doit être compenser à sa plus large valeur.

 

.

Share Button

4 réflexions sur « En Vendée, le département attribue un droit d’abattage d’arbres du domaine public à une société de transport ! »

  1. Désolant de voir ça, et après coup d’entendre dire le Département « ouh ce n’est pas bien, on va demander à replanter » quelle plaisanterie, du début jusqu’à la fin, même en regardant la vidéo d’un abattage, la personne avec la tronçonneuse qui s’est dit « aujourd’hui je veux devenir bûcheron », est-ce une personne de la compagnie de transport ou du département? enfin bref on peut juste constater l’impunité qui devient de plus en plus présente en France.

  2. J’allais justement faire un petit article sur cet événement absolument lamentable!
    Que dire si ce n’est qu’une fois de plus les arbres sont considérés comme du mobilier et que la collectivité supporte les conséquences de l’incompétence d’une entreprise privée et de certains agents du départements…
    Autrement, j’ai lu que ce sont les agents du département qui ont effectué le travail, hallucinant!

Répondre à Yannick Morhan Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.