[ Alerte dépérissement ] Le chêne de St-Maurice-Sur-Dargoire, Rhône

Dans les Monts du Lyonnais, un vieux chêne séculaire fait l’admiration des visiteurs depuis tellement longtemps qu’il a été baptisé le Chêne St Louis. Même s’il est peu probable qu’il ait connu St Louis, ce beau chêne solitaire trône depuis certainement 250 ou 300 ans dans ce petit coin de campagne. Un âge tout à fait honorable mais qui n’a rien d’exceptionnel chez les Quercus. En revanche, il a une particularité assez rare qui le rend absolument sublime.
Ses longues branches semblent plonger vers le sol puis rebondir comme des ricochés à la surface de l’eau.  Une originalité qui le fait entrer dans la catégorie des « chênes à longs bras » ou « chênes pieuvres ».

C’est  Madame Dulac (Blog lieux sacrés) qui nous l’a fait découvrir en lui consacrant un article sur le krapo arboricole en 2008.

Mais en lui rendant une petite visite ce printemps, c’est un chêne au houppier dégarni que je découvre… Que reste-t-il  du majestueux chêne aux longs bras ?

Chêne-pédonculé-st-maurice-sur-dargoire2015-1 Continuer la lecture

Share Button

Le chêne porte-gui de Limonest, Rhône

Une minuscule petite route de campagne s’éloigne de la tonitruante métropole lyonnaise en serpentant à travers les collines du Mont-d’Or.
Un petit coin de paradis ?
Non, pas du tout ! Un petit coin de campagne somme toute assez ordinaire, avec son pré accueillant quelques chevaux et son chemin vicinal bordé de quelques beaux chênes.
Pourtant, j’étais tellement impatient de me rendre ici que je suis arrivé avant le lever du soleil…
Et je suis resté immobile un long moment devant une curiosité de la nature, un phénomène tellement rare. J’avais sous les yeux un chêne avec du gui !
A peine quelques dizaines de chênes ont cette particularité en France. La probabilité pour qu’un chêne contienne du gui est inférieure à 1 pour 1 million…

chene-porte-gui-limonest11 Continuer la lecture

Share Button

Le Parc du Château de Vizille, Isère

Ras-le-bol de la montagne ? Besoin de se mettre au vert ?
C’est le moment de filer au Domaine de Vizille, à seulement 20 minutes de Grenoble. Et en bonus, vous retrouverez la joie de rouler sur une route plate et sans virage, un exploit en Isère !
A votre arrivée côté ville, il faudra franchir l’une des petites portes du mur d’enceinte pour découvrir l’immensité du parc qui s’offre à vous : d’infinies pelouses, des petits bosquets, une vaste forêt, un jardin à la française, des rivières, une cascade, un majestueux plan d’eau et tant d’autres choses…
Voilà l’assurance d’une sortie dominicale réussie pour toute la famille !

vizile1 Continuer la lecture

Share Button

« Le Chêne des neiges », Venon (Isère)

Le chêne de la Ferme de Pressembois sur la commune de Venon est la « Star » des arbres remarquables du bassin grenoblois. Ce vieux chêne à la silhouette massive, au sommet d’une colline, fait de lui un repère visuel ou un bel objectif de balade (jusqu’à 100 visiteurs certains week-end, comme le précise cet article du Dauphiné Libéré).
Il avait fait l’objet en 2010 d’un article bien complet par François sur le site du Krapo.
A relire ici.

Aujourd’hui, il ne s’agit pas de refaire un article sur cet arbre emblématique mais de vous le présenter dans sa collection hiver / printemps… Juste pour le plaisir des yeux !

chene-venon-hiver93 Continuer la lecture

Share Button

Les 3 remarquables chênes plateaux sur chiron du Boussignoux, Largeasse (Deux-Sèvres).

A mi-chemin entre le chêne et le frêne de la Guitardière et le châtaignier de la Cigale, au creux d’un vallon, se cachent dans un site exceptionnel 3 remarquables chênes plateaux poussant sur des chirons granitiques.Boussignoux_chêne 1_01 © Y@nick
Continuer la lecture

Share Button