Le tilleul de la Liberté du Vigean, Cantal

Un tracto-pelle achève le tilleul de la Liberté du Vigean.

Dans son édition du 19 octobre dernier, le journal « La Montagne » [1] nous informait que les rafales de vent de la veille avaient eu raison du tilleul planté en 1789 et que par décision du maire, l’arbre avait été abattu car il menaçait de tomber sur la route. On s’interrogera quand même en apprenant qu’il à fallu l’aide d’un tracto-pelle pour abattre un tilleul menaçant de tomber !!!

Et à bien regarder la photo du journal, on s’apercevra facilement qu’au moins une branche maîtresse montre encore des signes de vigueur réelle.On est en droit de s’interroger quand à la célérité de M. le maire de faire abattre cet arbre; certainement sans consultation de son conseil municipal et de ses 825 administrés et certainement aussi sans l’expertise d’un professionnel avisé.

Je ne saurais que conseiller à cet élu de consulter le livre de Michel Brunner « Bedeutende LINDEN , 400 Baumriesen Deutschlands ». Bien qu’il ne soit malheureusement édité qu’en Allemand, la consultation des photos que l’on y trouvera nous prouve la puissante vitalité des tilleuls et que malgré des apparences souvent trompeuses, ceux-ci ont une capacité à se régénérer qui dépasse l’imagination.
Mais il était certainement plus simple de faire appel à la tronçonneuse et au tracto-pelle que de prendre soin de cet arbre remarquable planté en 1789.

Il méritait bien  un grand coup de gueule et une petite révolution ?

 

source: http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/cantal/2012/10/19/les-rafales-de-vent-ont-eu-raison-du-tilleul-bicentenaire-du-vigean-1302178.html

 

Pour ce faire une petite idée, voici 2 photos datant de septembre 2008 que j’ai récupérer sur street view.


 

Share Button

15 réflexions au sujet de « Le tilleul de la Liberté du Vigean, Cantal »

  1. T’as raison, Yannick.
    Ça méritait un coup de gueule…
    Un arbre ayant passé les 200 ans, ça se traite avec plus de respect, et de réflexion.

  2. Salut François,
    Non, moi c’est Y@nick. Je sens qu’on a pas fini avec ça……….
    Bon enfin c’est pas grave, je suis très content que cet article te fasse réagir car je n’était pas sûr de le publier ne sachant trop quel ligne éditoriale allait adopter le nouveau blog. J’ai d’ailleurs demander l’avis de Yannick qui m’a dit pas de problème. Il m’a toujours paru inévitable qu’a un moment ou un autre on serait obligés de prendre parti et qu’il faudrait reprendre ces revendications militantes qui faisaient parties intégrantes du Krapo. La cause de l’arbre ne sera malheureusement jamais totalement gagnée.

  3. Salut Y@nick et félicitations et encouragements pour avoir repris le flambeau du Krapo !
    Quelle tristesse pour cet arbre 🙁
    Moi je suis comme Idéfix : les arbres coupés me font hurler à la mort et pleurer à chaudes larmes
    La tempête n’était qu’un prétexte : le cantonnier n’aura plus à ramasser les feuilles, les oiseaux hauts perchés ne ch…t plus sur les voitures garées en dessous, le parking s’agrandira, du béton poussera… et la Liberté en prendra un coup de plus dans l’aile
    On respecte pas les gens dans notre société vous voulez pas qu’on respecte les arbres ?
    Pour les coups de gueule vous pouvez compter sur moi, y’a bien que ça que je sais bien faire !

    • Salut Pat,
      On avait du mal Yannick et moi à se décider pour trouver le nom d’une catégorie où mettre ces arbres que l’on ne reverra plus car malheureusement ils ont été contraints de nous quitter. A chaque fois on tombait sur un titre un peu morbide. Puis ton message m’a porté la lumière et nous nous sommes mis d’accord pour les regrouper sous la catégorie « Les larmes d’Idefix ».
      En espérant que ton chagrin ne soit pas trop gros. Tu pourras toujours compter sur nous pour te consoler.

    • Mr Tirole, maire de Montandon vient de me faire parvenir une réponse encourageante à notre inquiétudes pour les 2 tilleuls remarquables de sa communes.
      En voici le contenu:

      Monsieur

      Effectivement , l’un des tilleuls a pris la foudre cet été, ce qui l’a beaucoup affaibli.

      Ensuite lors d’un orage et de vent violent, cet arbre s’est brisé en 2 à une hauteur de 3 mètres environ.

      Nous avons fait tailler cet arbre de manière à conserver le tronc sur une hauteur de 3 à 4 mètres.

      Il y a déjà de nombreuses repousses, je pense qu’il est sauvé et que d’ici quelques années, il aura repris une forme honorable.

      Salutations

      Monsieur le maire, je ne peux que vous féliciter au nom de tous nos lecteurs de l’attention que vous avez apporté au patrimoine naturel de votre commune.

  4. Toutes mes excuses Y@nick…
    J’avais pas assez fait g@ffe s’il y av@it le double « nn » ou bien le « arobase » dans le prénom. Faut dire que c’est un peu chaud, tout ça !
    Bref…

    Pour rebondir sur la remarque de Seb, ci-dessus, ce serait bien si un reporter dans l’est pouvait nous faire une ou deux photos de ce vieux tilleul, plutôt que de passer par ce site payant pour lire l’article.
    C’est en ça que TêtArboricole est meilleur que les autres sites ! Pas vrai ??

  5. Bonjour Yanick, ravi de te retrouver dans ce nouveau blog auquel je souhaite longue vie; il faut beaucoup de courage et de passion pour faire tout cela, mais je sais, en ce qui te concerne, que ta foi dans les arbres est immense, et c’est une très bonne chose. Lorsque je le pourrai, je vous soumettrai des photos et des textes pour vos micro-reportages.

    Encore bravo

    • Salut Philippe,
      Il y a quelques arbres de ton dernier film que j’aimerais bien que tu nous présentes ici; en premier cet incroyable peuplier noir de Dordogne, ou alors ce superbe tilleul Charentais. Sans dévoiler toutes les merveilles de ce DVD bien sûr.

  6. En ce qui concerne les coups de gueule, je vais essayer, dans ma croisade personnelle des arbres remarquables, de bien faire comprendre que l’on doit proposer des lois plus efficaces en matière de protection d’arbres exceptionnels; ras le bol de
    voir des municipalités abattre des arbres en toute
    impunité, c’est vrai, on est loin derrière les allemands, et pour beaucoup de choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.