Les Cèdres du jardin des Vignaux à Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées)

L’engouement pour la petite station thermale de Bagnères-de-Bigorre remonte à l’époque romaine. Et de nos jours encore, la sous-préfecture des Hautes-Pyrénées jouit d’une grande notoriété dans le tourisme régional. C’est grâce à sa position centrale dans la chaîne pyrénéenne au pied de l’emblématique Pic du Midi et sur la route menant au Tourmalet, que Bagnères reste une étape touristique incontournable.
Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’elle possède également deux des plus gros cèdres répertoriés en France… Voilà qui devrait donner une raison supplémentaire à tous les amoureux des vieux arbres de faire une halte en Bigorre 🙂

Continuer la lecture
Share Button

A la recherche des plus hauts arbres de l’Isère…

Les derniers articles d’Aurélien et de Sisley nous ont fait découvrir les hauteurs incroyables de certains arbres exotiques introduits dans le Limousin et en Lorraine. Elles ont déclenché un véritable séisme, entrainant une avalanche de nouveaux records qui a balayé les anciennes références sur les hauteurs maximales possibles en France.
Mais qu’en est-il pour le département de l’Isère ? L’arbre le plus haut du département peut-il rivaliser avec ces nouveaux géants ?

Quel est l’arbre le plus haut de l’Isère ?
Continuer la lecture
Share Button

Le chêne à gui de la Forêt de Chaux (Jura)

Revenons plus en détails sur le Chêne à gui présenté dernièrement dans l’article sur les Arbres sacrés de la Forêt de Chaux.
La présence de gui sur un chêne est une curiosité de la nature extrêmement rare, il mérite bien un article à part en entière sur notre petit blog 🙂

Continuer la lecture
Share Button

Le vieux pin sylvestre de Chauvigny dans la Vienne

A Chauvigny, la vallée du Talbat est un endroit de nature paisible où coulait une rivière il y a quelques millions d’années. Dans cette zone naturelle d’intérêt écologique floristique et faunistique (ZNIEFF), on trouve des essences comme l’érable champêtre, le chêne rouvre, l’alizier, l’aubépine, le charme, le merisier et enfin les pins maritimes et sylvestres.

Voici sans doute le plus gros sujet de la Vienne, trônant au bout de la vallée mais à bout de souffle. En effet, ses branches dépérissent et ses aiguilles ont troqué leur bleu vigoureux contre un vert pâle de mauvais augure. Cet arbre remarquable vit probablement sa dernière année d’existence, alors, que cette vidéo lui rendent hommage et permette de l’admirer en vie une dernière fois…

Continuer la lecture
Share Button

Les trois combes de la forêt d’Haspelschiedt, des ligneux d’exception (Moselle)

Régis vient rebattre les cartes dans la course aux géants!

Douglas de la combe 3 (D gp C3 a)

Tout commença en 2009 alors qu’en quête de deux spécimens dans ce coin de Moselle, je me référais aux annotations du Club de marche vosgien et Ign qui marque certains arbres le long des sentiers. Je rencontrais donc le fameux chêne du Kaiser qui en passant va être labellisé dans les semaines à venir et deux Douglas qui me parurent pour le coup très hors normes (j’avais encore peu de recul sur les potentiels en hauteur des grands arbres).

n°1 mélèze de 52 m de la combe 1, n°2 Douglas de 62,5 m de la combe n° 3 Douglas de 63,2 m de la combe 1. (non illustré) C2 mélèze de 51 m. de la combe 2 (non illustré) n°4, Douglas de 63,5 m (le + gros) de la combe 3 n°5 Douglas 64,8 m (le + plus grand) de la combe 3

Continuer la lecture

Share Button