L’aubépine de Saint-Mars-sur-la-Futaie, Mayenne

St Mars sur la Futaie est situé dans la Mayenne, au Nord-Ouest de Fougères, et abrite une aubépine, qui serait liée à l’histoire de l’ermitage où vécut Saint Bernard de Tiron (Abbeville 1046- Abbaye de la Sainte Trinité de Tiron, Thiron-Gardais 1117).

aubepine,cir 2.40m, h 9 m  envergure 43 m2Il s’installa près d’une église en ruine dédiée à St Médard probablement dans la région de St Mars sur la Futaie, où il apprit à travailler le bois sous le nom de Guillaume, voilà pour l’histoire.

aubepine cir 2.40m h 9m envergure 43m2aubepine cir 2.40 m h 9 m envergure 43 m2

Il est à noter qu’un de ses compagnons s’appelait Raoul de la Futaie!  Donc cette vieille Dame aurait dans les 900 ans,  mystère…

Les photos ont été prises en 2008.

aubepine cir 2.40m h 9m envergure 43m2aubepine cir 2.40m h 9m envergure 43m2On voit que la partie qui se trouve vers l’église est morte, ce qui confirme l’hypothèse de plusieurs brins plantés ensemble.  Sa circonférence est de  2.40 m à environ 1.20 m. Un if prometteur pousse à côté.

L’aubépine en 1960.img718 c c

Je suis repassé en 2011, la partie morte avait disparu, je n’ai trouvé personne pour me renseigner sur ce qui avait été fait du bois mort, j’espère qu’il a été conservé.

Sa circonférence actuelle est de 1.60 m.

aubépine cir 1.60 maubépine cir 1.60 m

En regardant le tronc, blanchi à la chaux suite au réaménagement,au pied à côté des drains, deux petites aubépines (boutures ?) y étaient plantées. aubépine cir 1.60 maubépine cir 1.60 m

aubépine cir 1.60 mLa tradition continue..

.Pour être sûr qu’il y ait une aubépine à St Mars sur la Futaie, un jeune plant a été planté sur la place, en face de l’église.

Il semblerait que comme beaucoup d’arbres célèbres, à sa mort, il soit remplacé pour que l’Histoire perdure.

Localisation par ici

 

 

 

 

Share Button

9 réflexions au sujet de « L’aubépine de Saint-Mars-sur-la-Futaie, Mayenne »

  1. Que de photos !
    On la voit sous toutes les coutures cette aubépine grâce à tous ces clichés.
    Sur la fin, on voit que l’ancêtre a pris un sacré coup de vieux, outch !
    Je n’avais qu’une photo de lui datant de 1994, dans un Géo qui consacrait quelques pages à nos plus vaillants anciens…
    L’aubépine avait alors bien meilleure mine qu’aujourd’hui, mais elle vit toujours et aura peut-être la force de reprendre du poil de la bête.
    Celle de Bouquetot lui passe le bonjour et lui souhaite un prompt rétablissement 😉

  2. Merci pour ces photos de qualité !

    En effet, elle a pris un sérieux coup de vieux (si on peut dire, 😉 )

    Je serai curieux de savoir l’historique de cette aubépine, y a t-il eu deux plants, est-elle si vieille, etc

    Je me demande pourquoi ils l’ont chaulée, je sais que ça se pratique sur les jeunes fruitiers pour préserver une écorce nette (éviter que des pathogènes se mettent sous l’écorce et protège des rayons du soleil), mais je ne suis pas tout à fait d’accord avec cette usage.
    Un si vieux spécimen s’adapte depuis si longtemps, qu’aucun apport de l’extérieur n’est nécessaire et le côté esthétique est bien mis à mal..

    Certains l’estime à 1700 ans, cela me parait beaucoup, si l’on pourrait la dater avec le tronçon mort ce serait magnifique.

    Enfin, souhaitons lui une bonne suite !

    • Oui, il faut savoir ce qu’il est advenu de ce bois, il contient forcément des informations très intéressantes.
      S’il a été composté pour faire du paillage ou jeté à la déchetterie du coin ce serait irresponsable, et un gâchis immense.
      Tenez-nous au courant !

  3. C’est certain, qu’elle est bien décrépie…
    J’imagine que la personne qui l’a été chaulé pense bien faire, un bon petit traitement d’hiver!
    Le soucis c’est que la plupart des vieux arbres même très « célèbres », ne sont pas suivit par des personnes qualifiées, ce qui amène parfois à des catastrophes notamment des élagages excessifs, le tout en pensant bien faire.
    Je vais appeler la mairie pour savoir si le bois a été conservé…

    • Un suivi par un professionnel coûterait cher, et la plupart de nos vieux arbres sont à la campagne dispersés dans des petites communes sans le budget pour se faire.
      Ce serait utile de faire un recensement national des villes possédant un vieil arbre, et faire une enquête d’éligibilité pour allouer des subventions d’entretien…
      Cela permettrait de découvrir des diza

      • *Cela permettrait de découvrir des dizaines voire des centaines de nouveaux arbres et assurer à court terme leur pérennité.
        Mais même sans disette budgétaire cela ne s’est jamais fait, alors en temps de « crise »…
        Personne n’a la volonté politique d’agir en ce sens, les vieux bouts de bois décrépis ça rapporte rien hein.
        Faudrait demander aux qataris ce qu’ils en pensent eux ^^

  4. Pour répondre à Sisley,elle ne doit pas être très vieille 300 ans me paraissent un grand maximum ,cette Aubépine à surement remplacé une autre, à sa mort, qui elle même à du remplacer….. il faudrait pouvoir voir ce fameux capitulaire du sixième siècle ou parait-il elle est mentionnée, et là on pourrait dire qu’une Aubépine à toujours été plantée à Saint Mars sur la Futaie.Yannick je vais essayer de passer à St Mars en venant en Bretagne, si tu as des nouvelles !

  5. Bonjour à tous,
    J’habite ce petit village du Nord-Ouest de la Mayenne. Le sujet et le topic date un peu mais bon je tente le coup. En ce qui concerne la partie malade de l’arbre je ne crains qu’elle n’est pas été conservée, à vérifier je vous tiendrai au courant. En effet ce n’est je pense que le cantonnier qui s’occupe de cet arbre, mais des conseils de votre part seraient la bienvenue pour faire avancer les choses ? Si vous avez de plus amples questions n’hesi pas 🙂 Bonne soiree à vous.

    • Bonjour, pourriez-vous nous envoyer une photo récente afin de voir son évolution?
      De prime abord, la première chose à faire serait de mettre un paillage (copeaux) au pied afin d’améliorer le sol et limiter les déperditions d’eau en période sèche. Ce serait d’autant plus intéressant que la pelouse est gourmande en eau et éléments nutritifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.