Retour sur le congrès des arbres remarquables de France

Les 5-6-7 septembre derniers se déroulait à Paris, le premier congrès des arbres remarquables de France, organisé pas l’association A.R.B.R.E.S. qui fêtait par la même occasion ses 20 ans.

image001Les deux premiers jours étaient réservés aux adhérents et invités, le dimanche quant à lui était ouvert au public.

En tant que correspondant (Morbihan et Ille-et-Vilaine) et « représentant » de notre petit groupe de têtards, j’ai été invité à participer aux trois journées.

Le vendredi a été consacré aux visites arboricoles.

Le matin rendez-vous était donné au Jardin des Plantes (site ici) pour partir à la rencontre des arbres historiques du parc, dont certains sont les premiers représentants de leur espèce en France (Pinus wallichiana, Quercus macrocarpa, Sophora japonica…).(plus d’infos ici).

L’après-midi nous avons visité le parc du château de Breteuil (site ici) situé dans parc naturel de la vallée de Chevreuse (Yvelines).

Les jardins recèlent un nombre important d’arbres d’intérêts, dont la visite est organisée sous forme d’un circuit « arbres remarquables » créé avec le concours de l’association. Le clou du parcours étant à mon gout la vieille châtaigneraie!

Cette première journée a permis de faire connaissances avec différents participants venus de toute la France, de Belgique et de Suisse, cela m’a permis de dévirtualiser certaines relations!

_MG_1360Le samedi matin, à l’espace Reuilly, découverte de l’exposition de photos d’arbres remarquables ainsi qu’un florilège de cartes postales anciennes d’arbres issues de la collection de Guy Bernard (têtards).

Georges Feterman et Alain Baraton lancent officiellement le congrès, avec en invités les partenaires (financiers…).

S’en suit une intervention de « la jeune garde » de l’association sur laquelle je m’attarderai un peu.

_MG_1368

Tout d’abord, Alain Choné nous présente la carte des arbres labellisés par l’association (ici). Celle-ci permet enfin de visualiser le travail effectué autour du label depuis toutes ces années! Elle est plus complète que celle que j’avais créé, je lui ai d’ailleurs proposé de mettre des liens vers les têtards lorsque nous avons des articles concernant des arbres labellisés…

Ensuite Frédéric Cousseran intervient au sujet de la base de données A.R.B.R.E.S. C’est une base de données sous Acces, elle semble particulièrement dense en critères. Aujourd’hui y sont recensés 14400 arbres ou peuplements, 21100 mesures pour 720 essences!

Je n’imaginais pas qu’il y avait un si grand nombre d’arbres recensés par l’association, d’où l’intérêt de ces échanges. Cette base sera dans un premier temps accessible aux correspondants locaux qui le souhaitent. Se pose la question d’une diffusion plus large, toutefois techniquement cela n’est pas évident pour le moment, et il serait nécessaire de faire le tri dans ce qui peut être tout public et ce qui doit rester privé (pour info la base bretonne est divisée deux parties, une publique (avec parfois des restrictions sur la localisation où les photos par exemple), et une partie visible que par les personnes en charges de l’inventaire.).

L’intervention sur l’association se conclue avec Lionel Staub, qui met en perspective les actions à mettre en place pour faire vivre le label dans temps (suivi des arbres, soutiens techniques…).

L’après-midi est consacré aux tables rondes et conférences des correspondants et amis de l’association. Je ne ferai pas un compte rendu de chaque intervention, mais il y eu des présentations d’inventaires locaux (Haute Garonne (1), Côte d’Or (2)). Logiquement un compte rendu devrait être disponible.)

C’est au cour de cette journée que j’ai pu faire une présentation des Têtards Arboricoles.

congrès 26J’ai eu d’excellents retours de notre travail. Ce qui est apprécié c’est la précision de nos informations, l’abondance des photographies et des descriptions, attention toutefois à ne pas noyer les informations dans trop de texte…

Le dimanche Francis Hallé a lancé la journée. Des intervenants venus de Suisse (canton de Genève), de Monaco et de Belgique nous ont présenté leur façon de recenser et de protéger leurs arbres…Le constat est sévère pour la France, aucun de nos règlements n’arrive à la hauteur de ce qui est mis en place dans ces pays!

Présentation par Marc Meyer du « European Champion Tree Forum », groupe de travail au niveau européen auquel A.R.B.R.E.S. participera.

_MG_1379_MG_1380

La journée se poursuit avec de passionnantes conférences de Cédric Pollet, Francis Hallé et Georges Feterman.

Voici un très (trop) bref résumé de ces trois jours riches en rencontres et échanges. Il y aura certainement plus de détail dans le compte rendu de l’association, et je serai certainement amené à revenir sur certains sujets évoqués.

Plus de photos par ici

Share Button

4 réflexions au sujet de « Retour sur le congrès des arbres remarquables de France »

  1. Bravo Yannick pour ce reportage. Beaux moments, belles rencontres et échanges lors de ce premier Congrès. Un évènement qui ouvre plein de perspectives pour les mises en commun et le partage, mais aussi pour rattraper le retard que nous avons en France quant à la protection de notre patrimoine arboré remarquable!

  2. Un compte-rendu très intéressant, riche en échanges et plein d’espoir pour la valorisation de notre patrimoine.
    Je suis agréablement surpris par tant d’activités et d’énergie déployée par l’Association A.R.B.R.E.S. Les chiffres de la Base de Données donnent le vertige !
    Les échanges avec nos voisins européens (encore une fois plus en avance que nous…) seront assurément très bénéfiques !
    C’est une excellente chose que notre petit collectif de Reporters puisse apporter sa contribution à la valorisation et à la protection des arbres remarquables.

  3. Bravo et merci pour ce super compte-rendu !
    Assurément une date très importante pour l’avenir de nos arbres et celui de l’association, qui pourra évoluer en influence et en moyens !
    Les photos sont très intéressantes aussi, j’ignorais l’existence de cette forêt pétrifiée ! Pour dire, je connaissais celle qui est parfois citée aux USA, avec ses rondins de séquoias posés dans les canyons.
    On a de quoi surprendre aussi par chez nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.