Exposition « Est-ce ainsi que les arbres vivent ? » Puy-de-Dôme

Le collectif « Arbres Citoyens » nous fait part de sa nouvelle exposition visible du lundi 20 novembre au vendredi 1er décembre inclus à la Mairie de Billom (Puy-de-Dôme). Il y aura deux temps forts le 23 et 25 novembre (voir en fin d’article).

Télécharger le flyer

Est-ce ainsi que les arbres vivent ? Il y a dans cette paraphrase d’Aragon deux mots très importants : ARBRES  ET VIVENT et une interrogation également fondamentale.

Le collectif ARBRES CITOYENS qui est à l’origine de cette exposition est né autour de cette certitude « les arbres sont des êtres vivants » et de cette interrogation « pourquoi ne les laisse-t-on pas vivre pleinement ? »

Le but de cette exposition est de faire partager à l’ensemble des citoyens l’inventaire de tout ce que les arbres apportent à la vie sur Terre et donc aussi aux hommes qui y habitent.

L’oxygène indispensable à la vie sur Terre est produit par la photosynthèse  mise en oeuvre par les végétaux chlorophylliens  : algues, herbes et bien évidemment arbres.

Parmi  les végétaux, les arbres sont dans  une position dominante. En l’absence de perturbations (action des grands animaux, du feu et surtout de l’homme) la majeure partie de la Terre serait quasiment couverte de forêts. La supériorité de l’arbre tient au fait qu’il a réussi à occuper,  au cours de l’évolution, la troisième dimension de l’espace. Son architecture spécifique met ainsi chaque feuille dans la meilleure position possible par rapport aux rayons solaires et à l’abri de la concurrence des autres végétaux et des herbivores.

La structure de l’arbre est faite de bois, lui même construit à partir des produits de  la photosynthèse qui n’a besoin que  de CO2, d’énergie solaire et d’eau. Les parties de l’arbre (troncs, branches, feuilles, racines) s’auto-construisent en permanence : c’est un processus exemplaire de développement durable.

L’arbre produit aussi de la vapeur d’eau qui est un moteur interne très puissant du climat. Les forêts auto-entretiennent, par exemple, le cycle de la pluie nécessaire à leur développement et à leur pérennité. La rupture de ces cycles provoque la disparition des arbres et, in fine, la désertification.

Les arbres  produisent également le sol sur lequel ils se développent en symbiose avec les champignons. L’humus est une production  de l’arbre indispensable à la vie du sol. Sa disparition signifie l’appauvrissement  et la mort des sols qui reviennent à un état purement « minéral ».

Le collectif ARBRES CITOYENS est conscient de toutes ces vertus portées par l’arbre et s’emploie à les faire connaître.

Son centre d’intérêt est plus focalisé sur l’arbre « non forestier » : arbres des campagnes (haies, têtards, vergers,…) et arbres des villes. En effet  ces arbres  sont plus soumis que les arbres des forêts à la volonté constante des hommes de les contrôler, contraindre, dominer.  Les arbres urbains sont dans des situations artificielles souvent stressantes. Ils demandent beaucoup d’attentions et de soins pour nous apporter « gratuitement » tous leurs bienfaits : oxygène, fixation du CO2, de la pollution, climatisation naturelle, lutte contre les canicules, nature en ville,….

A la campagne, le rôle des haies et des arbres têtards est indispensable pour la conservation des sols, pour le confort du bétail,  pour la protection des cultures et pour la biodiversité. Le collectif défend pour ces raisons les idées de « l’agroforesterie », antithèse de  l’agro-industrie intensive. L’arbre n’est pas l’ennemi de l’agriculture !

Sans parler des aspects « immatériels » car difficilement mesurables, du rôle paysager des arbres en ville et dans les campagnes, de leur aspect patrimonial, historique et symbolique, l’homme étant un être avant tout culturel et social.

L’objectif de cette exposition est donc de remettre l’arbre « être vivant » au centre des préoccupations  des citoyens. Leur faire aimer les arbres, même si de grands arbres peuvent faire un peu peur.  Montrer les bonnes pratiques qui sont souvent sources d’économie des deniers publics… Faire aussi que les écoles deviennent de vrais modèles pour une gestion raisonnée des arbres.

Nous espérons que cette exposition pourra vous apprendre des choses et qu’elle changera votre point de vue sur les arbres qui, bien qu’ils soient en bois, ne sont nullement des éléments de mobilier urbain !

Texte rédigé par Louis Dubreuil


Deux dates clés :

le jeudi 23 novembre : matinée de formation pour les professionnels de l’arbre, organisée par le CAUE 63, où interviendront deux membres d’Arbres citoyens, professionnels de l’arbre. Le sujet en sera : »Aménager avec les arbres. Concevoir, choisir, entretenir ». La matinée sera clôturée par l’inauguration de l’exposition « Est-ce ainsi que les arbres vivent ? »

http://www.caue63.com/thematique-annuelle/amenager-les-arbres

– le samedi 25 novembre à 11h : inauguration de l’exposition pour le grand public : commentaire des panneaux de l’exposition, et conférence sur un thème pas encore arrêté.

Cette exposition est destinée à tourner dans le Puy-de-Dôme et au-delà.

Renseignements : arbres.citoyens@gmail.com

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *