Massacre en cours des arbres en Corrèze !

Louis Dubreuil, l’un de nos correspondants du Massif-Central, nous alerte sur l’exploitation délirante et totalement absurde des arbres en bordure de route en Corrèze.
Un massacre organisé par le Conseil Départemental de la Corrèze suite à un courrier adressé en fin d’année à tous les propriétaires d’arbres bordant les routes du département les obligeant à un élagage d’urgence, sous peine d’une mise en demeure…
Les raisons invoquées sont totalement absurdes : favoriser le déploiement de la fibre optique et éviter la dégradation du bitume causée par la chute des gouttes d’eau depuis les branches !
Mais élaguer un arbre surplombant une route peut s’avérer délicat et l’opération devra se répéter au bout de quelques années… Certains propriétaires ont préféré prendre l’option plus radicale d’abattre leurs arbres pour se mettre en conformité avec cette demande du Conseil Départemental !

« Le Conseil Départemental de Corrèze a décidé, fin 2017,  de façon unilatérale et autoritaire de demander à 28 000 propriétaires riverains des routes de bien vouloir élaguer ou faire élaguer à leurs frais, tous les arbres  en bordure des routes. La mesure est étendue aux communes dont certaines relaient bien évidemment les demandes du Conseil Départemental ; l’injonction est complétée par une menace : si les travaux ne sont pas faits fin février le Conseil Départemental passera sur le terrain pour vérifier et les récalcitrants seront obligés de payer pour l’élagage par une entreprise….

Le tout au prétexte fallacieux de protéger les enrobés et de dégager le passage pour la fibre Très Haut Débit. Les élagages demandés sont drastiques et concernent tout ce qui dépasse au dessus de l’emprise routière, y compris les accotements.

Comme les gens ne veulent pas dépenser de l’argent à élaguer des arbres, ils pratiquent eux mêmes des coupes massives. Une partie de la Corrèze, dont la qualité paysagère tient beaucoup aux vieux arbres qui bordent les routes est donc en train d’être déshabillée, comme victime d’une épidémie foudroyante d’une nouvelle maladie des arbres.

Nous avons monté un collectif le CRRAC  Collectif pour le respect raisonné des Arbres Corréziens.
On peut nous joindre par mail au collectif.crrac@gmail.com, un blog est en préparation.
Merci d’avance »

Plus d’infos sur cet article de reporterre.net.

Et une pétition en cours contre ce massacre organisé : ici.

 

 

Arbre élagué selon les consignes du Département, très belle coupe !

 

 

 

 

 

Avant et après…

Une petite route de Corrèze défigurée…

Share Button

16 réflexions au sujet de « Massacre en cours des arbres en Corrèze ! »

  1. C’est aberrant, il y a une pétition qui circule.
    Cette année le tour de France passe chez moi, et je soupçonne qu’une intervention d’abattage à été menée à la demande des organisateurs, sous prétexte de sécurité…

  2. Bonjour je viens de lire votre article. Comme tous les propriétaires de bois j ai reçu une mise en demeure de couper mes arbres. J en suis malade.mais que faire pour empêcher ce massacre. Surtout qu’ ils prévoient ensuite de s attaquer aux chemins !

  3. Salut Gilles,

    Pas mieux, j’ai pas de mots….
    Mais si je n’ai pas de mots, j’ai trouvé des noms de responsables du conseil départemental ici:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_d%C3%A9partemental_de_la_Corr%C3%A8ze

    Pour ceux qui sont pas content, c’est les noms à retenir si on souhaite demander des explications.

    Parce que des explications il va y en avoir besoin si l’on va sur le site du département où l’on brosse quand même l’environnement dans le sens du poil :
    http://www.correze.fr/developpement-durable/les-espaces-naturels-et-paysages/les-paysages/
    http://www.correze.fr/developpement-durable/les-espaces-naturels-et-paysages/les-espaces-naturels/

  4. En Janvier 18, contrats imposés aux riverains pour faire élaguer les hêtres au dessus du bitume: ils paieront ! Ensuite « on » abattra ce qui restera de chaque arbre. Prétexte: passage de la fibre optique !
    En tranchée ??
    Doit-on admettre que le tracé de ladite fibre passera exactement dans l’axe des hêtres abattus…après leur élagage payé ? En plein milieu, dans les racines centenaires ? Délire des édiles. Profits des scieurs et des marchands de granulés à la mode.
    En aérien ??
    Qui a parlé de profiter des supports pour regrouper les sources (EdF, PTT) par soucis d’économies ? Rien n’est cher à la source des contribuables.
    Il existe aussi des gens intelligents, férus du génie civil et ponts et chaussées qui vont réagir immanquablement contre les ventres-mous en mal d’argent public.
    Il faut s’y attendre.

  5. C’est honteux !
    Massacrer autant d’arbres c’est n’importe quoi ! C’est dramatique !
    Et la fibre peut être enterrée. Nous pouvons nous passer de la fibre mais des arbres et de la nature non.
    Les arbres sont vitaux à notre bien être.
    Un vrai désastre et une grande envie de pleurer.
    La Corrèze est défigurée.
    Stoppons ce massacre !

  6. De toute évidence, c’est une décision qui a été précise sans réflexion, sans concertation et sans mesurer les conséquences qui en découlent…

    Une grosse erreur (pour rester poli…) qu’il convient maintenant de stopper habilement pour éviter cette catastrophe écologique. Mais comment les élus de la Corrèze réussiront-ils à faire marche arrière ??? Il est évident qu’une mesure aussi absurde ne va pas durer…

    Un autre problème ne semble pas avoir été pris suffisamment en considération, celui de la sécurité des propriétaires se mettant dans des situations très dangereuses pour se plier à cette directive : l’élagage ou l’abattage d’arbres de bordure est souvent très délicat et va conduire inévitablement à des accidents s’ils ne sont pas pratiqués par des spécialistes. Les personnes exposées ne sont pas uniquement ceux qui coupent mais aussi les usagers de la route. Ces arbres de bordure sont à réserver à des spécialistes élagueurs qui connaissent les techniques et ont les équipements de sécurité.
    Sur le seul principe de la sécurité (utilisé à outrance pour nos vieux arbres urbains), cette directive départementale pourrait rapidement s’arrêter… espérons le !

  7. Pas imaginable qu’autant de c..nerie se concentre dans les cerveaux d’élus à l’égo démesuré et toujours extensible. Pauvres électeurs prêts à réélire de tels goinfres, on nous presse et c’est facile en y ajoutant menace et répression.
    . » » Liberté, que de crimes on commet en ton nom ! » »..mais Ton nom est-il encore prononçable sans risque ? Œillères, dirigez notre regard dans la direction qu »ILS » nous imposent drapés dans leur en-tête à l’image de Marianne.
    Coupons les arbres au pied.. D’ici peu ce seront des têtes de listes.
    Qu’elles en profitent. Quant à moi, je quitte bientôt ce monde, navré de vous laisser avec EUX qui ont pour avenir…le nôtre.

  8. Refuser de couper vos arbres !
    Vous aurez mon soutien et je pense le soutien de beaucoup de personnes. il ne faut pas tout accepter.

  9. Aberrant ! Et on aura de plus en plus chaud l’été sur les routes ! Allez faire du vélo sur du béton sans ombre !
    Pareil dans la ville de Brive où les platanes subissent depuis plusieurs années des coupes ne laissant l’hiver qu’un tronc maladif et dégingandé où s’accrochent en déséquilibre quelques rameaux tordus sensés se pencher au-dessus des boulevards. L’ombre sur les trottoirs en est réduite à la portion congrue; les arbres n’ont plus assez de feuilles pour fabriquer la chlorophylle nécessaire à la nutrition de l’ensemble de l’arbre et ils tombent malades l’un après l’autre !!

  10. Je pense que malheureusement que : « c’est l’arbre qui cache la forêt », aujourd’hui on nous donne des arguments aberrants pour soit disant élaguer et cela détourne notre attention sur un problème autrement plus grave, déjà à l’heure actuelle et plus encore demain, des forêts entières vont disparaître : usine à pellets, usine à fabrication de panneaux de particules, chaudières à bois où des milliers de tonnes de bois seront nécessaires pour chauffer piscine, écoles… de nos villes corréziennes… (chauffage écologique soit disant). Sans compter les arbres qui partent à l’export parce que d’autres pays ont déjà tout détruit. Alors Il est plus que temps de se mobiliser. AUX ARBRES CITOYENS

  11. Bonjour,

    La mobilisation associative contre l’injonction à élaguer lancée par pascal Costes CONTINUE car :
    — Costes déclare qu’aucune poursuite ne sera lancée, mais il maintient une échéance avec un tarif au mètre sans appel d’offre (!!???)
    — après avoir su envoyer 3 fois 28000 courriers, il ne fait pas toujours pas d’information officielle pour protéger l’environnement,
    — la menace de coupe de crédit aux mairies perdure,
    — les tronçonneuse du département continuent la destruction, et les privés continuent de sacrifier et abattre leurs arbres inutilement.

    Participez aux actions :
    1 – pétition classique :
    https://lc.cx/WQf9
    2 – Cartographie PHOTOS :
    http://alerte-elagage-correze.fr
    3 – CAGNOTTE
    https://www.leetchi.com/c/collectif-agirr
    4 – PHOTOS POUR JURIDIQUE =
    http://alerte-elagage-correze.fr/arbres-bord-route-remarquables-correze/

    ++ Facebook :
    https://www.facebook.com/alerteelagagecorreze

    Merci de continuer à nous suivre pour les arbres

    (AGIRR, Corrèze-envir., ASPARR, Citoyliens, CRAAC, SFA, AAPLXaintrie …)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.