Arbres remarquables de Montreuil–Bellay intra-muros (Maine et Loire)

Retournons à Montreuil-Bellay en compagnie de mon ami druide et guide d’une belle journée d’avril, Jacques Sigot . Rappelez-vous, en juin dernier, je vous avais fait visiter les extérieurs de cette belle ville et découvrir de beaux chênes sessiles. Cette fois-ci, Jacques nous ouvre les portes de cette belle ville close de l’Anjou.

Montreuil-Bellay-im 09 © Үanick

A partir du chêne de Vauldenay, descendons vers la ville par l’ancienne voie romaine pour traverser le Thouet, longer les remparts du Château, puis passer devant la porte du Boëlle. La ville est riche d’un patrimoine architectural incroyable.

Mais le patrimoine végétal n’est pas en reste lui non plus. A quelques pas des ruines du chevet de l’église Saint-Pierre (XIème siècle), Jacques me fait découvrir un des trésors cachés de Montreuil. Deux ifs « tortueux » et un buis à trois troncs au beau milieu du cloître du prieuré Bénédictin des Nobis (XVIIIème siècle) forment un ensemble remarquable. La beauté de ce mariage du végétal et du minéral des bâtiments historiques est à couper le souffle.

Montreuil-Bellay-im 10 © Үanick Montreuil-Bellay-im 08 © Үanick

 

 

 

 

Montreuil-Bellay-im 03 © Үanick Montreuil-Bellay-im 02 © Үanick

 

 

 

 

Je suis enthousiasmé et sais déjà que le choix des photos sera difficile. Certains seront surpris d’entendre parler d’ifs tortueux. Je ne sais pas si cela existe, mais c’est l’impression que ces deux là me font. De la vue de leurs racines entrelacées, à leurs troncs semblant danser dans une transe de derviche, à leurs branches s’entrecroisant en tous sens, je n’avais jamais rien vu de tel pour des ifs.

Montreuil-Bellay-im 01 © ҮanickPour ce qui est de leur tour de taille pris au plusMontreuil-Bellay-im 05 © Үanick creux il s’affiche à 3, 10 m et 2, 50 m. Pour le buis, 1, 80 m relevé à la basse avant la séparation en trois troncs.

.Puis Jacques me guidera sur d’anciens chemins qu’empruntaient les moines pour se promener. A l’angle d’un tertre, un autre if; lui droit comme un i, il ne ressemble en rien aux deux précédents. Côté tour de taille 4, 25 m à 1, 30 m pour une hauteur d’une quinzaine de mètres.

 Montreuil-Bellay-im 07 © Үanick

Un peu plus haut, 3 buis de 78, 88 et 92 cm de Montreuil-Bellay-im 04 © Үanickcirconférence à 1, 30 m concluront notre visite arborée de cette partie de la ville. Certainement d’autres trésors restent à découvrir. Certains yeux aguerris auront aperçu sur une des photos un beau cèdre au pied du château. Malheureusement, le temps me manquait pour une recherche plus approfondie. Mais à n’en pas douter, ce ne sera pas ma dernière visite à Montreuil et ce n’est que partie remise. En espérant que d’ici là certains édiles mal avisés ou mal intentionnés n’auront pas fait subir à ce beau patrimoine végétal le sort des grands cèdres du Mail Aubelle.

Encore mille merci Jacques pour ta gentillesse et ta disponibilité. Ce fut une après-midi inoubliable.

 

 

Share Button

11 réflexions au sujet de « Arbres remarquables de Montreuil–Bellay intra-muros (Maine et Loire) »

  1. per favore ,potete mettere anche i nomi in « latino »delle piante ?non so il francese e il nome in latino mi aiuta ad identificare meglio i bellissimi esemplari che proponete.vi ringrazio.

  2. Salut Yanick, content de te lire à nouveau. Je vois que tu connais notre ami Jacques Sigot qui nous avait
    fait connaître, à Daniel et moi-même, le patrimoine
    arboré de Montreuil-Bellay. Le mariage de ces ifs avec
    les ruines apporte une touche de romantisme à l’ensemble. J’adore cette petite ville ! Bravo, continue de nous faire rêver.

  3. Une pluie d’articles!
    C’est marrant, il y a deux ans, un ami de Saumur m’avait fait découvrir ces arbres, ainsi que ceux de ton précédent articles sur cette commune (excepté le chêne situé dans les vignes et le gros if)!
    Le duo d’ifs est vraiment singulier, l’hypothèse de Mickaël est intéressante…
    Il me semble qu’il y avait aussi un arbre intéressant au niveau du pont à l’entrée, je ne me souviens plus de l’essence, mais en Bretagne j’en avait rarement observé, il faudra que je jette un oeil dans mes archives…

  4. Jacques Sigot m’a aussi envoyé plusieurs photos de cet arbre.Il était bien content de découvrir son nom. Une belle occasion de repasser à Montreuil-Bellay pour mesurer tout ça et certainement faire de belles découvertes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.