Livre « Arbres remarquables des Côtes d’Armor »

Troisième opus, enfin quatrième avec celui de nos amis de Loire-Atlantique, sur les arbres bretons, voici notre livre « arbres remarquables des Côtes d’Armor ».

Guy Bernard, Mickaël Jézégou et moi-même, vous proposons à travers une centaine de portraits la découverte d’un patrimoine arboricole exceptionnel, parmi lesquels figure le chêne de tronjoly, l’un des plus gros chêne d’Europe, l’f millénaire de Pommerit-le-Vicomte, et pour les exotiques l’incroyable église verte qu’est le thuya  marcotteur de Plounévez-Quintin.

Le livre est édité chez Locus Solus, maison d’éditions bien ancrée en Bretagne.

D’autre part, cette année aura été l’occasion de remettre à jour le livre « arbres remarquables du Finistère ».

Continuer la lecture

Share Button

L’Arbre d’or de Puygiron (Drôme)

Dans la vallée du Rhône, la poule aux œufs d’or avait l’apparence d’un arbre durant plusieurs siècles. Un arbre providentiel, venu d’extrême orient, à la faculté incroyable de changer ses feuilles en de précieux fils de soie après avoir été consommées par des chenilles. Comme le Châtaignier (arbre à pain) a permis de sauver de la famine des générations de paysans, le Mûrier blanc a quant à lui donné un fabuleux élan économique dans les campagnes sinistrées.
Mais ça c’était avant… avant que les nouvelles avancées technologiques du textile mettent un terme à la florissante industrie des soyeux lyonnais et que l’Arbre d’or n’intéresse plus personne. Il reste néanmoins quelques vieux témoins de cette époque, sous la forme de trognes rongées par le temps, isolés près des fermes mais le plus souvent alignés le long des chemins.
Parmi tous ces vieux mûriers qui peuplent encore nos campagnes, l’un d’entre-eux présente des caractéristiques particulières. Voilà le portrait d’un arbre singulier qui mérite le qualificatif d’Arbre d’exception !

Continuer la lecture
Share Button

Arbres remarquables du Gard et de la ville de Martigues (Bouches-du-Rhône) Addendum 2022.3 Yves MACCAGNO

Nouvel opus de l’année d’Yves Maccagno.Cet Addendum 2022.3 est disponible uniquement en téléchargement (pdf), et en exclusivité sur le blog.

Télécharger ici

Continuer la lecture

Share Button

Le « gros chêne » de Saint-Gilles-Vieux-Marché, Côtes d’Armor

Article initialement paru dans « la lettre de l’arboriculture » n°105 afin d’illustrer l’évolution et la résilience des arbres.

Durant la Révolution française et dans le second élan en 1792, de nombreux arbres de la liberté furent plantés au cœur des villes et villages, comme symbole de joie, d’affranchissement et de fraternité. Des milliers d’arbres plantés à cette période, bien peu subsistent aujourd’hui, souvent abattus pour des raisons d’ordre politique ou encore victimes des réaménagement urbains.

Le chêne peint en 1892 par Etienne Bouillé (tableau propriété Famille de Saint Pierre)

Continuer la lecture

Share Button

L’autre chêne de Venon (Isère) !

Masqué par la colline de Pressembois où trône le célébrissime Chêne de Venon, un autre chêne solitaire fait des efforts désespérés pour essayer d’attirer l’attention du public. Mais c’est peine perdue, personne ne le remarque et il continue à vivre dans l’ombre de la Star grenobloise.
Quel dommage car il a pourtant une drôle de singularité… une originalité qui devrait fasciner les amoureux de la nature 🙂

Continuer la lecture
Share Button