L’if fendu de La Neuville-du-Bosc, Eure

If La Neuville-du-Bosc (1)

Voici ma contribution de Noël : un if me direz-vous ! Oui, mais un if qui a vraiment du courage de croître dans l’état qu’il est, et situé dans un des plus beaux villages normands qu’il m’est été donner de visiter !

La Neuville-du-Bosc, non loin du Neubourg dans l’Eure, est un village sympathique et pittoresque à souhait, qui plus est généreusement fleuri. Ce fut un plaisir de le parcourir à pied, même sous la menace d’une bonne averse entre de belles éclaircies.

If La Neuville-du-Bosc (9)

If La Neuville-du-Bosc (4)S’y trouve un de mes coups-de-cœur, un if très largement fendu en deux du pied et jusqu’à quatre ou cinq mètres de hauteur.
Fendu, il l’est tant et si bien qu’il est même possible de le traverser si l’on est assez fin !

If La Neuville-du-Bosc (8)If La Neuville-du-Bosc (10)
Le tronc est complètement mort pour un bon tiers de la circonférence, conséquence logique de son état précaire.
Il ne porte plus de branches charpentières, mais a tout de même un bon nombre de branches assurant un houppier suffisant. Son état général s’est d’ailleurs bien amélioré depuis un siècle, comme en témoigne ces différentes cartes postales anciennes, qui ont un angle assez proche de celui d’un de mes clichés :

L’arbre est déjà creux, mais ne semble pas encore être éclaté tel qu’il est aujourd’hui. Toutefois, son houppier était à l’époque plus chétif. La mesure faite en prenant en compte la double cavité de l’arbre, révèle une circonférence d’environ quatre mètres cinquante à un mètre trente de hauteur.

Sur ces cartes postales, il est confirmé que l’état général de l’if s’est amélioré avec les années. Enfin paradoxalement, puisque son houppier s’est développé à mesure que son tronc se dégradait et se fendait. La première carte, au vu des éléments en présence (piétons, haute butte sous l’if, fût non encore fendu…) indique un cliché antérieur à la deuxième carte postale, qui est cachetée de 1906. Il se situerait vers 1890.

De plus, il apparaît sur les cartes cachetées un jeune résineux poussant juste à côté du Taxus. Absent du cliché le plus ancien, il aurait logiquement une quinzaine d’année en 1906, ce qui est cohérent et plausible de mon avis. La dernière photo, de 1955, montre que l’if s’est davantage fortifié mais également creusé. Le jeune résineux a quant à lui disparu, tombé soit par la Nature, soit par les hommes, par priorité envers l’if. Une bien belle épopée photographique, qui prouve que les Taxus peuvent être plus beaux aujourd’hui qu’ils ne l’étaient par le passé !

If La Neuville-du-Bosc (7)

If La Neuville-du-Bosc (3)

Détail intéressant, le muret du cimetière épouse les contours de l’arbre, preuve qu’il est ici depuis assez longtemps pour mériter cette faveur. Sur les cartes postales les plus anciennes, on s’aperçoit que l’enceinte du cimetière est droite et que l’if est dans la continuité de cette dernière. Le contournement a été décidé plus tard, afin que le muret n’entrave pas la croissance de l’arbre certainement.

If La Neuville-du-Bosc (6)

If La Neuville-du-Bosc (11)

 

 

 

 

 

 

If La Neuville-du-Bosc (5)

 

 

 

 

 

Autre détail, religieux cette fois-ci : un antique écusson gravé dans la roche et apposé sous une arche, à l’arrière de la petite église Sainte-Catherine : deux moines souriants portant ensemble un bas-relief racontant peut-être une scène importante méritant d’être immortalisée. On distingue visages, outils, objets, peut-être des armes, le soleil et la lune. Le tout est très travaillé, j’ignore sa provenance comme son âge.

If La Neuville-du-Bosc (12)Il n’y a pas beaucoup de texte et je n’ai pas été avare de photos, mais il s’agit là d’une de mes plus belles balades arboricoles. Joyeux Noël les amis !!

Share Button

4 réflexions au sujet de « L’if fendu de La Neuville-du-Bosc, Eure »

  1. C’est certain qu’il est bien méritant ce vieillard avec son tronc divisé, je n’ose imaginer son âge!
    En plus ce secteur me plait beaucoup, il a des petits airs d’Angleterre…
    Pour ma part point d’arbre de Noël sur le blog, mais je souhaite de joyeuses fêtes aux têtards et à nos lecteurs!

  2. C’est un bel if,bien méritant, lui qui est si près de la route…les places de stationnements, je pense auraient dû êtres de son coté pour lui éviter d’être scalpé par un ‘gros camion’
    Bonnes Fêtes à tous

  3. Quand j’étais petite, j’habitais à la Neuville du Bosc: les enfants aimaient bien se cacher dans son tronc, on y tenait à plusieurs…

  4. J »ai habité face à ce magnifique arbre et je le contemple lorsque je rend visite à ma maman. Que de souvenirs de jeunesse (partie de cache cache, cabane ….). Que de beaux souvenirs d’enfance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.