L’if de La Folletière-Abenon, Calvados

Faisant suite à la découverte en terre calvadosienne par Guy de deux ifs vénérables, je vous présente aujourd’hui celui trônant dans un petit village de 150 âmes à 20 kilomètres de l’if du Bosc-Robert.

If Folletière-Abenon L. Damien (8)

Détail notable : c’est dans cette petite bourgade que naît l’Orbiquet, un cours d’eau d’une trentaine de kilomètres et affluent de la Touques. Une légende locale prétend que de nombreux feux follets apparaissaient à l’endroit même de la source, ce qui donna par la suite son nom à la commune : La Folletière-Abenon. D’autres photos du village et des environs sont à voir sur cette page, notamment des hêtres de haies très curieux et anciens.

If Folletière-Abenon L. Damien (1)

If Folletière-Abenon L. Damien (3)Revenons à notre Taxus, il est placé sur un talus très haut où se trouve en contrebas une petite route communale. Cet à-pic ne le dispense pas de taille puisqu’un fil électrique lui passe à mi-hauteur côté chaussée. En résulte une frondaison très dense dans le bas du houppier, qui cède ensuite la place à de belles charpentières et une envergure digne d’un if de son âge. Sanitairement parlant il n’y a rien à redire : pas de cavité visible, ni de branches mortes ou d’un quelconque signe de faiblesse de la part de ce Taxus. Il respire la santé ! Depuis la route en contrebas, il impose même un certain respect en dominant totalement la vue sur le cimetière.

Avec ses 3m78 de circonférence (il me semblait plus gros à l’œil) à un mètre trente de hauteur, il est bien loin des records du département et des champions normands, mais il est à coup sûr promis à un bel avenir et ne manquera pas de figurer dans un inventaire ultérieur !

Localiser sur la carte ici

Share Button

4 réflexions au sujet de « L’if de La Folletière-Abenon, Calvados »

  1. Et encore un !
    tu pourrais aller voir les hêtres plessés ils mériteraient peut-être un petit article ,car il n’en reste plus beaucoup.

  2. A Marseille nous avons quelques ifs, végétant dans de vieux jardins autour des bastides bourgeoises, mais les pauvres souffrent beaucoup de la sécheresse, et ne seront jamais aussi beaux qu’ en Bretagne ou en Normandie.
    J’ai vu quelques petits ifs  » reliques » dans les montagnes corses, ou ils étaient coupés par les bergers parce que toxiques pour le bétail.
    JoCo

    • Hello bourde-wagner,
      La pluviométrie entre le golfe du lion et la manche n’est pas la même, c’est sûr !
      Je conçois que les ifs puissent souffrir de la chaleur et du manque d’eau ; si vous pouviez nous fournir des photos et mesures d’ifs de chez vous, nous les publierions avec plaisir ! Merci d’être passé par ici et j’espère à bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *