Hêtre pourpre à Rouen, Seine-Maritime

Retour aux sources ! La campagne normande devenant parfois trop lointaine, errer dans les rues du centre d’une grande ville comme Rouen réserve également son lot de surprises. A deux pas du cœur historique de l’agglomération, le square Verdrel est un bijou arboré de 9000m² enclavé entre plusieurs artères très passantes.

Cet espace vert inauguré voici 151 ans était à l’origine nommé Jardin Solférino, il fut rebaptisé en 1926 square Verdrel (du nom d’un ancien maire de Rouen) ; et est notamment composé d’un plan d’eau garni d’un bel enrochement naturel. Ce travail a été rendu possible par la proximité de sources déjà utilisées dans l’ancien quartier des Tanneurs, détruit car insalubre.

Hêtre square Verdrel Levillain Damien (9)

De nombreuses espèces végétales exotiques enrichissent en outre le parc [1] : Ginkgo biloba, noyer du Caucase, plaqueminier, faux-vernis du Japon, copalme d’Amérique, cèdre de l’Atlas, séquoias géants et métaséquoias… La plupart ont été plantés assez récemment, mais plusieurs séquoias sont séculaires et de beaux marronniers approchent eux aussi le siècle. Enfin, deux autres arbres du square feront l’objet d’un article ultérieur sur le site.

Ce hêtre, pour revenir à lui, a un âge estimé entre 100 et 115 ans. C’est pour moi un minimum vu que j’ai une photographie de lui en 1904, et à l’époque il avait déjà une belle envergure pour un jeune arbre. Je dirais dans ce fait qu’il a plutôt dans les 130 ans. Malheureusement aujourd’hui atteint d’un champignon [2], la mairie l’a placé sous surveillance et son devenir est désormais en sursis.

Des traitements lui ont été prodigués, qui lui ont rendu meilleur aspect qu’il y a une décennie. Son port majestueux est intact, ses branches les plus hautes montent avec élégance dans le ciel normand tandis que les plus basses ploient gracieusement vers le sol. Un séquoia planté trop près lui tient compagnie, et si le hêtre a gagné l’épreuve de largeur c’est bel et bien le séquoia qui désormais gagne question hauteur.

Côté mesures, j’ai pris la circonférence de notre Fagus à un mètre de haut en raison des racines faussant le niveau réel du sol. Il a de ce fait un impressionnant tour de taille de 4m23 ! De quoi concurrencer – pour le moment – son voisin de toujours. Tous deux penchent d’un côté, au point que le séquoia a été haubané d’un câble en hauteur rattaché au sol pour réduire la contrainte.

Quant au hêtre, je n’ai pas vu de dispositif, peut-être pour ne pas créer de nouveaux accès au champignon qui le ronge. Les deux arbres sont maintenant en compétition et inséparables depuis plus d’un siècle, comme en témoigne cette émouvante comparaison sur 110 ans à quelques semaines près (clic la photo) :

1er cliché vieilli

On voit bien que l’un comme l’autre ont pris de la bouteille (de même que les marronniers à gauche du hêtre), pour le plus grand bonheur des rouennais, riverains et badauds. Reste à espérer que le hêtre résiste et tienne encore bon nombre d’années avant d’abandonner son acolyte. Passez les voir si vous en avez l’occasion, l’endroit est propice à la détente et très calme compte tenu de son emplacement !

Localiser sur la carte par ici

Share Button

2 réflexions au sujet de « Hêtre pourpre à Rouen, Seine-Maritime »

  1. Tu as changé de registre!
    C’est un bien bel arbre, qui a bien élargi sa base pour gagner en stabilité et certainement compenser une faiblesse interne, j’en ai repéré un à Pontivy (moins gros) qui aussi un beau plateau racinaire, toutefois sa cime claire prouve qu’un mal le ronge aussi…
    Intéressant le montage photo!
    Je finalise aussi un article sur un hêtre…

  2. Je me suis dit qu’à force de Taxus je finirai par lasser mon lectorat lol
    La faiblesse est sûrement ce champignon qui ne se voit pas encore, mais qui a déjà dû creuser le fût et quelques branches.
    Ça tombe bien que les hêtres se montrent, on a deux fois plus d’ifs que l’arbre le plus répandu de France 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *