Le poirier du Soucheau, Clavé (Deux-Sèvres)

Poirier du Soucheau - Clavé 02 © YanickEn janvier 2013, Chloé une étudiante de l’IFFCAM me contactait pour des repérages d’arbres têtards en vue de réaliser un court-métrage dans le cadre de ses études. J’avais donc préparé un itinéraire à travers la Gâtine pour rendre visite à plusieurs arbres. Mais bon, vous savez ce que c’est, un itinéraire c’est fait pour ne pas être respecté et c’est donc le hasard qui nous mena vers le Soucheau de Clavé.Poirier du Soucheau - Clavé 01 © Yanick

Cette fin journée-là, mon regard fut attiré par une haie de charmes et la silhouette d’un beau châtaignier mort. La nuit tombant et ayant un orteil cassé, nous ne nous étions pas aventurés plus loin.

Charmes et Châtaignier- le Soucheau - Clavé 01 © YanickJ’y retournais donc seul le mois suivant pour découvrir un site vraiment riche en charmes mais aussi pour y faire la découverte dans le pré suivant d’un superbe poirier qui était le plus gros que j’avais vu jusque-là. Une circonférence de 2,80 mètre plutôt modeste au niveau national mais qui doit faire partie de ce que l’on peut trouver de mieux au niveau départemental.

Poirier du Soucheau - Clavé 03 © Yanick

Même s’il parait en bonne santé générale, une partie du tronc est bien attaquée par les champignons et les insectes. Une des trois charpentières principales est complètement morte. Il conserve quand même une belle allure et il n’y parait plus dès que ses feuilles sont repoussées.

Poirier du Soucheau - Clavé 04 © YanickPoirier du Soucheau - Clavé 05 © Yanick

Lors d’un passage mi-avril je me rendis compte que le châtaignier creux avait été abattu et qu’une hais de charmes avait été étêtée en pleine montée de sève. Je les ai revus depuis et à ma surprise ils ont très bien réagi et sont reparti à pousser de plus belle.

Poirier du Soucheau - Clavé 06 © Yanick

Finalement Sale Trogne le film de Chloé est une réussite et lui a permis de terminer ses études Master en poche. Pour ceux qui seraient intéressés on doit pouvoir se le procurer parmi la sélection des films étudiants de la promotion 2013 de l’IFFCAM en contactant le Grenier d’ images .

Share Button

7 réflexions au sujet de « Le poirier du Soucheau, Clavé (Deux-Sèvres) »

  1. Joli poirier, merci pour toutes ces photos Y@nic, le bocage des Deux-Sèvres est encore riche en haies ! la coupe est sévère pour les charmes .
    Mais comme le dit le dicton…. ils s’en portent bien.

  2. J’avais remarqué que la galerie de l’érable de Ménigoute avait bien plu. Alors j’ai remis ça cette fois-ci. Ça me permet de faire découvrir des paysages et des arbres qui n’auraient pas forcément leur place sur un blog d’arbres remarquables mais qui pour moi sont tout aussi importants. Je pense qu’aujourd’hui à la vitesse où disparaissent nos haies il faut témoigner de leur présence et de leur importance en matière de biodiversité, de protection des sols et de gestion de l’eau. Et puis,il y a certainement parmi eux l’arbre remarquable de demain.

  3. C’est toujours un plaisir de trouver un fruitier qui sorte de l’ordinaire et ce poirier est tout à fait remarquable.
    Belle trouvaille !
    As-tu observé s’il fructifiait ?

  4. C’est bien l’une des rares essences pour laquelle tu es encore sous la moyenne ! 😉 .Il est vrai que par chez moi, j’en trouve fréquemment de ce gabarit, mais pour quasiment toutes les autres espèces votre terroir est de première qualité.

    • Salut vieille branche,
      Je crois bien que j’aurai du mal à trouver beaucoup plus gros . Félicien Lessourd
      en signalait un de 4,24m au des domaines de Lembertière dans la Vienne, je m’étais renseigné et il est mort en 1950. Mais bon, comme j’ai pas trop visité les domaines et châteaux de la région rien n’est impossible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.