Le tilleul de la Liberté, Perouges, Ain

Voilà une belle découverte estivale : le tilleul de la liberté de Pérouges dans l’Ain.

tilleul de pérouges

En faisant quelques recherches sur cet arbre historique, je me suis rendu compte qu’il était peu connu des chasseurs d’arbres. Ce tilleul, qui fait partie des rares arbres de la Liberté ayant échappé aux abattages politiques de la Restauration, ne bénéficie pas du label ‘Arbres remarquables de France’ et n’a pas non plus été décrit par le Krapo.

Tilleul de Perouges

Pourtant, cet arbre mérite le détour. Planté le 21 avril 1792, il trône fièrement au milieu de la place centrale de ce village médiéval qui domine la vallée de l’Ain. Jusqu’à la fin du 20ième siècle, l’arbre s’est développé harmonieusement sans pour autant atteindre des dimensions très imposantes. Je n’avais malheureusement pas de décamètre sur moi lors de la visite (ni d’ailleurs un appareil photo de qualité – je me suis rattrapé en achetant quelques cartes postales) mais je dirai que son diamètre est de l’ordre du mètre. Cette faible dimension, au vu de son âge, est probablement à corréler à la situation du village situé sur un coteau rocheux.

Tilleul de Perouges 1

On raconte qu’avant la première guerre mondiale, l’hostellerie de Pérouges fit installé des tables rondes en métal sous sa frondaison. En mai 1930, l’arbre retient l’intérêt des services départementaux de l’architecture: il est classé au titre des monuments naturels. Un second arrêté de site classé vient confirmer son importance en juin 1948.

 En 1992, âgé de 200 ans, vieillissant, l’arbre de la Liberté de Pérouges perd plusieurs branche et pose un problème de sécurité. Une taille drastique et un imposant étayage (pas très esthétique à mon goût) ont permis de sauvegarder cet arbre historique.

Tilleul de Perouges 2 Tilleul de Perouges bis

 

Share Button

4 réflexions sur « Le tilleul de la Liberté, Perouges, Ain »

  1. Belle trouvaille, bien vu Mickaël 🙂
    Un véritable symbole historique qui donne à ce tilleul son caractère remarquable !

    Avec sa position centrale dans un village très touristique, je suis surpris qu’il ait échappé aux chasseurs d’arbres. Il n’apparait pas non plus dans le livre des arbres remarquables de l’Ain ?
    https://krapooarboricole.wordpress.com/2011/11/26/les-arbres-remarquables-de-lain/

    Il y a un gros potentiel en arbres remarquables dans l’Ain, il a été peu décrit par nos reporters krapo et têtards… il y a matières à faire de beaux articles dans ce département 🙂

    En revanche, comment c’est possible que tu n’aies pas toujours avec toi un petit mètre enrouleur pour mesurer les circonf’ lorsque tu es en vadrouille loin de chez toi ??? Attention Mickaël, c’est une faute grave, tu risques de perdre ta carte de presse de Reporter des Têtards, lol !
    😉

  2. Castor, ne blâme pas Mickaël, tu avais toi même oublié ton dendromètre pour aller visiter des platanes!!
    En tout cas on peut saluer les efforts de la municipalité pour sauver cet arbre historique, même si les étais façon sucre d’orge ne sont pas de meilleur effet!

  3. Mickaël, il a dû trouver la roche ? il trône fièrement au milieu de la place , il a du mérite. Quand a ses étais on dirait des lances de preux chevaliers posées là après le tournois !!

  4. Merci les gars pour vos commentaires.
    Pour le décamètre désolé mais j’avais décidé durant mes vacances de ne rien prendre avec moi et d’oublier les arbres remarquables l’espace de quelques jours…:) Mais parfois le hasard fait bien les choses…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.