« L’arbre de cent ans », le Zelkova de Moussoulens, Aude

Réédition de l’article suite au piratage.

Au bord d’une petite route du Cabardès, je faisais la rencontre d’un forestier retraité au pied d’un bel orme atteint par la maladie de la graphiose. Notre discussion sur les arbres remarquables de l’Aude s’orienta rapidement vers un arbre exceptionnel qu’il souhaitait absolument me faire découvrir. Une invitation que j’acceptais avec la plus grande joie !zelkova1

J’apprécie la présence de mon guide pour me diriger au milieu des pistes carrossables jusqu’au bord d’une petite rivière. Un endroit d’une grande quiétude, bien connu des locaux, mais que j’aurai eu beaucoup à découvrir tout seul.

L’objet de ma visite est tout à fait à la hauteur de mes espérances ! D’autant plus qu’il s’agit d’une espèce peu fréquente. Le Zelkova n’est pas rare dans les parcs et les arboretums, mais je ne l’avais jamais rencontré dans un endroit aussi isolé… au milieu de nul part !zelkova2

« L’arbre de 100 ans », comme les habitants de la petite commune de Moussoulens l’ont surnommé, n’est pas arrivé au bord de cette rivière par hasard. L’histoire (ou la légende…) raconte que ce serait un soldat de l’armée napoléonienne, durant la campagne de Russie, qui aurait ramené une graine d’un arbre qu’il aurait trouvé fascinant sur ces lointaines terres orientales. Si on se fie à cette histoire, la plantation de la graine dans cette terre occitane aurait eu lieu vers 1812. Le majestueux Zelkova aurait donc 200 ans… Alors si je peux me permettre une petite suggestion, son surnom d’arbre de 100 ans devrait être réactualisé !

zelkova3Ce Zelkova carpinifolia est assez connu localement comme une curiosité à visiter et on lui attribue même le titre de « plus vieux Zelkova de France ». Un titre qui semble un peu exagéré si on se réfère aux données de Wikipedia : l’espèce a été introduite en Europe en 1760 en Angleterre dans les jardins de Kew (encore eux…). En France, c’est le botaniste-explorateur André Michaux qui ramène les premières graines d’un voyage sur les bords de la Mer Caspienne en 1785. Il resterait de ce voyage, un exemplaire planté au jardin des plantes de Paris.

C’est une espèce que je rencontre rarement, j’ai peu de moyens de comparaison, mais ses dimensions me semblent assez impressionnantes :

En septembre 2015, la circonférence mesurée à 1,3m de hauteur est de 5,03m. En revanche, je n’ai pas de mesure de sa hauteur suite à une fausse manip’… Un rapide coup d’œil sur la base d’Arbres Monumentaux nous révèle des Zelkovas nettement plus gros, jusqu’à 7,50m de circonférence en Angleterre !

La densité de son houppier au port fastigié est hallucinante mais semble être une caractéristique assez courante chez les vieux Zelkovas.

Son état de santé parait satisfaisant. Le Zelkova est un proche cousin de l’orme mais il n’est pas atteint par la terrible maladie de la graphiose à cause de son écorce (les scolytes porteurs de la maladie ne la franchissent pas).

Pourtant, le Big Zelkova a eu chaud il y a quelques années.

La fête du village se déroule souvent sur ce bord de rivière et il est de tradition début avril de réaliser une omelette géante (sa célèbre omelette pascale !). C’est lors d’une de ces festivités qu’un feu s’est déclenché à son pied. Il a été heureusement rapidement maitrisé…
zelkova4

Le Géant Russe ne semble pas se satisfaire du large espace qui lui est offert. Une abondante régénération envahie progressivement la végétation naturelle avoisinante.

Share Button

Une réflexion au sujet de « « L’arbre de cent ans », le Zelkova de Moussoulens, Aude »

  1. Il est curieux que cet arbre n’ait jamais été planté comme arbre forestier. Bien qu’il soit originaire du Caucase et du nord de l’Iran, ce fort bel arbre était présent dans une bonne partie de l’Europe avant les glaciations. S’agissant, qui plus est, d’une espèce cataloguée comme « presque menacée » dans son aire d’origine, son « retour » dans le sud de l’Europe ne serait pas dépourvu de logique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.