Portraits de trois caroubiers marocains bien singuliers

Réédition de l’article suite au piratage.

Si le caroubier est un arbre plutôt rare en France et réservé à des conditions climatiques privilégiées, il reste en revanche très répandu dans tous les autres pays méditerranéens.
Sa place dans le paysage n’est pas celui d’un arbre forestier. Le caroubier est cultivé comme arbre fruitier tout comme l’olivier et l’amandier.
Au Maroc, il est peu fréquent de trouver de vastes plantations de caroubier comme c’est le cas en Espagne. Sa présence dans le paysage est souvent particulière.
Je vous propose de découvrir trois vénérables caroubiers de la région de Béni Mellal dans des situations différentes : l’un champêtre, l’autre en alignement en bord de route et un dernier sur d’anciennes terrasses cultivées.

caroubier-maroc1Ce magnifique caroubier « champêtre » près de Zaouia Cheik montre bien l’importance de cet arbre dans la vie paysanne sur les contreforts de l’Atlas.
Les fruits (caroubes) en forme de longues gousses ont de multiples utilisations. Le Maroc est le second producteur mondial après l’Espagne. Les caroubes constituent une excellente source d’alimentation pour le bétail. Elles sont sucrées et comestibles pour l’homme mais elles restent asses peu consommées. En revanche, elles sont très appréciées dans la médecine locale : « Les Berbères zayanes l’utilisent pour ses vertus médicinales car, grâce à sa teneur élevée en fibres, elle exerce un effet régulateur sur la fonction intestinale et est utilisée dans les cas de diarrhée ou de constipation chez les enfants. Elle est alors administrée sous forme de préparation instantanée, comme un chocolat chaud. » Wikipédia.caroubier-maroc2
C’est aussi une plante très mellifère et son ombrage est bien apprécié dans cet environnement souvent désertique.
Cet exemplaire champêtre est de belle dimension. Sa circonférence prise à 1,3m du sol est de 5,20m et sa hauteur estimée à 10m. Son âge est difficile à estimer, je n’ai pas beaucoup de référence en matière de vieux caroubiers. Sa croissance est bien plus rapide que l’olivier, mais pour atteindre de telles dimensions il est fort probable qu’il soit plus que centenaire.
Coordonnées géographiques : N32,68199° W005,86158° – Altitude 800m

Sur les bords de la route nationale 8 en direction de Marrakech, les points d’ombre sont plutôt rares. La présence de quelques caroubiers aux abords des habitations permet d’apporter un peu de fraicheur à tous ceux qui doivent attendre (parfois de longues heures…) un véhicule pour se déplacer.
Ce caroubier au houppier bien dense mesure 4,70m de circonférence à 1,3m du sol.
Comme tous les caroubiers, son port est plutôt trapu. Sa hauteur est d’environ 8m.
Quelques blessures au pied (certainement dues à des chauffeurs peu attentionnés) ne semblent pas trop l’affecter, il ne présente pas de signe de faiblesse particulier.
On remarque souvent sur les arbres isolés ou en alignement de la peinture blanche sur le tronc. Une tradition assez répandue dans les pays méditerranéens. Cette peinture blanche (à base de chaux) n’est pas appliquée dans un objectif esthétique, mais elle a une fonction de protection contre certaines agressions :
•    protection contre certains champignons et insectes xylophages (ponte des œufs sous l’écorce)
•    protection du soleil pour les jeunes arbres dont l’écorce est fine

caroubier-maroc3Coordonnées géographiques : N32,68737° W005,85391° – Altitude 795m

caroubier-maroc4Dans un environnement totalement différent, une très ancienne plantation d’arbres fruitiers (oliviers, figuiers, caroubiers) est installée en terrasses sur les pentes de la cascade d’Ouzoud.
Ce site très touristique n’a plus la vocation agricole d’origine mais les arbres toujours présents attestent d’une activité agricole ancestrale sur ces terres ingrates.
Je suis resté impressionné par ce caroubier rejetant d’une souche énorme.
Mais les temps changent et la vocation de cette plantation n’est plus tout à fait celle d’origine. Ce vénérable caroubier sert aujourd’hui « d’agence de voyage » façon marocaine. Les pancartes accrochées à ses branches annoncent aux touristes la possibilité de camper et de louer un bungalow dans les environs…
La porte rouge à proximité est celle d’un point d’eau et la présence de ce caroubier n’y est surement pas un hasard. Nul doute qu’à une époque pas si lointaine, l’endroit devait déjà être bien fréquenté !
Coordonnées géographiques : N32,01392° W006,72066° – Altitude 790m

caroubier-maroc5caroubier-maroc6Ces caroubiers font vraiment parti des arbres remarquables du paysage marocain. C’est une espèce locale originaire de toute l’Afrique du Nord qui peut devenir très âgée. Même si leur âge est très difficile à vérifier, certains caroubiers pourraient être millénaires.
Mais on compte aussi en France quelques spécimens exceptionnels.
Le caroubier de Menton, avec ses 7m de circonférence, est certainement le doyen de cette espèce sur notre territoire. Le krapo lui avait consacré un article en 2009, mais malheureusement sans données récentes sur ses dimensions. Son état de santé semblait préoccupant, il serait intéressant d’avoir des nouvelles récentes…
A Nice, il existe aussi deux caroubiers remarquables multi centenaires et ayant fait l’objet du label arbres remarquables de France. Mais leurs dimensions sont bien plus modestes.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *