Le sapin du Rioumajou, Hautes Pyrénées

Nous voilà de nouveau sur les sentiers de randonnées avec Anaïs, cette fois-ci ce n’est pas un genévrier millénaire, mais un sapin candélabre.

« Sur le sentier qui mène aux lacs de Consaterre, un sapin à cinq troncs étonne les randonneurs. Son histoire a peut-être commencé quelques cinquantaines d’années auparavant. »

Le sapin du Rioumajou, Hautes Pyrénées Anais (1)

« Alors qu’il n’était qu’un petit arbre et que Noël approchait, il avait peur d’être coupé et souhaitait devenir très grand pour avoir de l’attention. Aussitot qu’il fit ce voeu, la neige, ou un autre événement, le coucha sur le sol. Pour continuer à voir le jour, ses branches se tendirent vers la lumière et puisèrent de plus en plus de forces jusqu’à devenir des troncs. Maintenant, il est le roi dans la forêt de sapin et le plus admiré. »

Le sapin du Rioumajou, Hautes Pyrénées  Anais(2)Le sapin du Rioumajou, Hautes Pyrénées Anais

 

 

 

 

 

 

 

 

« Morales de son histoire:
Il ne faut jamais perdre espoir même quand c’est mal parti !
Les coups durs, ça sert !!
Tais toi et pousse ou crêve  !!! »

 

Share Button

7 réflexions au sujet de « Le sapin du Rioumajou, Hautes Pyrénées »

  1. Ouhha, décidément Anaïs tape dans le mille à tous les coups. Elle nous avait déjà fait rêver avec ce genévrier surplombant les gorges du Verdon; et elle remet ça avec cet incroyable sapin lyre venu d’un autre monde. Dis donc t’aime bien la grimpette aussi car pour y arriver à celui là il faut aussi bien s’accrocher; c’est pas pousse ou crève mais marche ou crève !!! J’ai essayé de le placer sur la carte du SIG avec les infos que j’ai pu avoir; vérifie quand même que je me sois pas trop planté.
    Sur le tronc on aperçoit une date gravée, 1957, et les traits de cette gravure ne semble pas s’être beaucoup écarté. Ça ne donnera pas forcément une estimation de son âge car il semble mettre l’essentiel de sa croissance dans le 1er tronc.
    Une belle découverte. Merci Anaïs.

  2. Merci à vous les tetards arboricoles ! C’est une joie de faire partager ces moments de surprise dans la nature. La carte SIG me parait exacte puisque le sapin se trouve bien au-dessus de la cascade et à mi-chemin des lacs. C’est une magnifique rando, très sportive et l’arrivée vaut la peine de faire tous ces efforts !

  3. Super cette expo de la Hulotte et c’est vraiment une surprise de voir une photo du même arbre prise il y a trente ans. Les cinq troncs se sont en effet bien rapprochés !

  4. Coucou Damien le petit troll bleu ^^ C’est mon plaisir que cette histoire te plaise et de te retrouver dans cette forêt virtuelle ! A la prochaine découverte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.