Les hêtres jumeaux, Laignelet, Ille et Vilaine

Pour nous changer des têtards biscornus et rabougris, j’ai choisi de vous présenter deux arbres forestiers d’élite nommés «les jumeaux».

Les hêtres jumeaux de Laignelet Yannick (3)

Bien que sur la commune de Laignelet, c’est à la sortie nord-est de la ville de Fougères, en direction de Landéan, qu’il faut les chercher. Nul besoin de s’enfoncer aux confins de la forêt de Fougères, il suffit de prendre le chemin sur la droite en sortant de la ville. Quelques centaines de mètres plus loin, ils sont là, avec quelques autres compagnons de leur âge, exhibant fièrement leurs troncs rectilignes et leur belle écorce grise et lisse.Les hêtres jumeaux de Laignelet Yannick (7)

Ces arbres ont été épargnés lors des coupes d’exploitations, certainement pour leur beauté et leur situation, à l’entrée d’une parcelle, où poussent leur prometteuse descendance…

Les hêtres jumeaux de Laignelet (8)

L’O.N.F. veille sur eux, et a installé un panneau indiquant entre autres, 40 m de hauteur, ce qui pour la Bretagne est plutôt remarquable.

Les hêtres jumeaux de Laignelet Yannick

En effet, nos hêtres sont généralement plus courts et branchus que dans certaines régions, comme la Normandie, probablement pour des raisons climatiques et pédologiques voir génétiques.

Le panneau datant de quelques années, il est possible que cette hauteur ait évoluée, je n’ai pas tenté de mesurer, car après vérification sur d’autre sujets, je n’arrive pas à de bon résultat avec la croix du bûcheron…

La circonférence du plus gros est de 3,70 m et de 3,45 m pour le plus petit, et leur âge, selon l’O.N.F. est d’environ 200 ans.

Les hêtres jumeaux de Laignelet Yannick (2)Les hêtres jumeaux de Laignelet Yannick (1)

Ils semblent parfaitement sains et vigoureux, et donc près à attendre que leur jeunes voisins prennent la relève, d’ici une centaine d’années…

Yannick

 

 

Share Button

5 réflexions au sujet de « Les hêtres jumeaux, Laignelet, Ille et Vilaine »

  1. Ces hêtres sont magnifiques, le choix de les prendre en photo l’hiver est judicieux car autrement ils auraient été noyés dans un océan de vert ; le rendu est ici parfait avec ce ciel bleu pâle ne cramant pas les clichés. Ils sont majestueux (on dirait quasiment l’entrée d’honneur d’un château et non celle, dérobée, d’une parcelle forestière) et de belle taille, toutefois la première place du podium reste à la Normandie grâce à la Bunodière (Ah ! l’éternelle rivalité entre Bretons et Normands 😉 )
    Ils sont pas vilains les arbres… en Ille et Vilaine ^^

    • Oui, il y a deux autres compères mais je ne mentionne que ceux nommés jumeaux, qui sont les plus imposants et singulier de par leur proximité…

  2. Un autre Hêtre d’Ille et Vilaine mériterait d’être sur ce site. C’est celui qui se trouve presque au bord de la route au sommet de la fameuse côte de Paimpont, au carrefour de l’allée qui mène à Haute Foret.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.