Les châtaigniers de Zonza et le chêne de Quenza , Corse du Sud

J’étais un peu resté sur ma faim avec l’article paru dans le Krapo arboricole sur les châtaigniers de Zonza. J’ai donc profité de mes vacances de 2011 pour aller leur rendre visite…Châtaignier sotie ouest de Zonza Yannick Morhan (1)Châtaignier sotie ouest de Zonza Yannick MorhanEn premier lieu, voici le plus gros de la bande. Il trône au milieu d’une prairie à la sortie sud du village sur la D268, mais malheureusement il est interdit de l’approcher. Le propriétaire qui tient le restaurant juste à côté, ne souhaite pas que les visiteurs pénètrent dans le champ, notamment à cause du bétail qui s’y trouve. Donc si vous allez le voir pensez à prendre votre téléobjectif!

L’arbre a été labellisé en 2005 par l’association A.R.B.R.E.S., il mesurait alors la circonférence record de 14 m!

Les autres spécimens se trouvent sur la route du col de Bavella menant aux aiguilles du même nom. Il faut prendre un petit chemin dans un virage en sortie de village, et là vous tombez nez à tronc avec le deuxième colosse de la commune! Châtaigniers route Bavella Zonza Yannick Morhan (6)

Avec une circonférence de 12,40 m, inutile de dire qu’il en impose! Il est d’autant plus impressionnant, que contrairement à beaucoup de gros châtaigniers, il n’a jamais été étêté

.Châtaigniers route Bavella Zonza Yannick Morhan (4)Châtaigniers route Bavella Zonza Yannick Morhan

Son tronc est intact sur toute sa hauteur et porte d’énormes charpentières brisées, prolongées par de nombreux rejets, qui ont pris le relais des parties disparues.

Châtaigniers route Bavella Zonza Yannick Morhan (5)Châtaigniers route Bavella Zonza Yannick Morhan (8)

Le colosse est accompagné d’autres spécimens plus ou moins enfouis dans les broussailles, dont il ne subsiste, pour le plus proche, qu’une petite portion du tronc.

Châtaigniers route Bavella Zonza Yannick Morhan (3)Châtaigniers route Bavella Zonza Yannick Morhan (2)

Les autres s’en sortent mieux, bien qu’aucuns ne soient aussi intègres que le maître des lieux!

Châtaigniers route Bavella Zonza Yannick Morhan (1)Châtaigniers route Bavella Zonza Yannick Morhan (9)De l’autre côté de la route, d’autres arbres plus modestes, et pour certains complètement morts, indiquent que la châtaigneraie s’y prolongeait.

On peut supposer qu’en prospectant encore un peu, il y aurait d’autres découvertes à faire. Je n’ai d’ailleurs pas trouvé, faute d’indications précises, l’autre spécimen présenté dans l’article du Krapo.

En reprenant la route vers le col de Bavella, on peut compléter la visite par un arbre qui lutte contre un rocher!

En effet sur un petit parking, un chêne pubescent offre son ombre aux nombreux touristes, tout en  absorbant le rocher contre lequel il pousse.

Chêne pubescent du col de Bavella YannickChêne pubescent du col de Bavella Yannick (1)

La lutte semble a priori inégale, mais en fait l’arbre est en phase de gagner!

La corse recèle de nombreux autres châtaigniers, parmi les plus gros de France. Il y a même dans un village non loin de Corte, ce qui serait l’une des plus remarquables châtaigneraies d’Europe, dont j’ignorais l’existence lors de mon séjour, il me tarde d’y retourner!

Localisation par ici et par

Share Button

8 réflexions au sujet de « Les châtaigniers de Zonza et le chêne de Quenza , Corse du Sud »

  1. Woah !..
    Je reste bouche bée devant les photos…
    Quels colosses !
    Extraordinaire.
    Le petit chêne sur le rocher me fait penser à un autre arbre qui était chez le krapo me semble t-il…
    En tout cas il mérite amplement sa place ici.
    Merci beaucoup pour ce moment d’évasion, c’est magnifique !

  2. C’est sûr la Corse est extraordinaire pour ceux qui aiment les vieux arbres. J’ai suivis tes traces en 2012 et j’ai donc d’autres photos de ces colosses. Je rêve d’y retourner aussi car il y a certainement des découvertes phénoménales à faire encore !

  3. Magnifique !!

    ça faisait longtemps que je souhaitai voir de beaux clichés de ces phénomènes.
    y a t-il une circonférence validée pour le premier ?
    Il pourrait dépasser celui de Kerzéoc’h ?!..

    Le plus beau, c’est ce tronc intègre, un superbe châtaignier dans une très belles place.

    Oui, la Corse me manque vraiment de temps à autres et pourtant je n’y suis aller qu’a une seule reprise.
    J’ai encore une liste révélatrice sur ce territoire (houx, c:2,85 à 3,15; 15 à 25 m, forêt de Stella / pins laricio, cascade de la Radule, forêt d’Aitone, de Vizzavona,…certains auraient entre 700 et 1000 ans et 45 à 50 m/de beaux genévriers thurifères, eucalyptus géants, buis, chênes lièges,palmiers Ajaccio,..) et j’en passe !

  4. Après une brève recherche, la circonférence varie selon les sources de 13 à 14 mètres…
    Dommage que je n’ai pu l’approcher, pour l’autre je sûr de ma mesure, j’ai encore la photo du décamètre!
    J’aimerais aussi y retourner, notamment pour visiter cette fameuse châtaigneraie? dont certains arbres feraient une dizaine de mètres de circonférence…

  5. Waouh ! Plein de nouveaux arbres ! Ca fait plaisir de voir que vous n’avez pas chomer ^^ Moi j’ai découvert un houx énorme dans le Tarn. Il me tarde de vous le présenter, d’aller faire le GR20 cet été et de chercher les pistes dont vous parlez… A bientot !

    • Quelques nouveautés!!
      J’ai hâte de voir ton houx! J’ai récemment fait quelques recherches internet sur des houx, dont certains têtards siciliens absolument étonnants…
      D’autre part, tout le monde s’accorde à dire qu’ils peuvent vivre très vieux (+ de 300 ans), mais peu nombreux sont les exemplaires vraiment anciens décrits…

  6. bonjour voilât le châtaigné que vous voyer la regarder le bien mes avec vaux yeux est je ne veut aucun appareille photo dessue car l arbre que vous parler est de mon Grant père est se pour cela que je vous s autorise pas merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.