Les arbres remarquables du Gard de Yves Maccagno

Patricia nous fait part de la sortie prochaine du livre de Yves Macagno, déjà connu chez le Krapo pour de remarquables découvertes. Souhaitons lui un franc succès et espérons que nous aurons la chance de le relire chez les Têtards! image002

L’été 2013 paraîtra le livre édité par la Société d’Étude des Sciences Naturelles de Nîmes et du Gard, consacré aux arbres remarquables de notre département qui abrite un patrimoine arboré exceptionnel.

Résultat de quatre années d’inventaire, il présente en 200 pages les plus beaux spécimens tant indigènes qu’introduits dans les propriétés publiques et privées.

Illustrées par plus de 250 photos, des fiches de présentation apportent des informations sur les noms français, latin et occitan, la détermination, la biologie, la répartition, le rôle dans différentes sociétés, les menaces qui concernent les espèces les plus remarquables.

Des propositions d’itinéraires cyclo-pédestres sont données pour rechercher et découvrir des spécimens accessibles au grand public.

Un tableau liste en fin d’ouvrage les mensurations des plus gros arbres pour 193 espèces.

Le livre, de format 18 x 26 cm avec façonnage dos carré, est imprimé sur papier PEFC aux normes écologiques européennes et utilise une encre végétale.

En souscrivant dès aujourd’hui à l’achat de ce livre, et avant le 15 juin, vous ne le paierez que 21 euros (plus 5 euros de frais de port et d’emballage) au lieu de 26 euros (+ port éventuel).

Tous les livres pourront être retirés au Muséum d’Histoire Naturelle, 13 bd Amiral Courbet à Nîmes, les mercredi et samedi de 14 h à 18 h. Vous serez informés par courriel de la date précise de parution.

Le mercredi l’auteur dédicacera le livre.

 

Télécharger le bulletin de souscription (en pdf) ici

Patricia nous tiendra au courant de la date de parution.

Share Button

7 réflexions au sujet de « Les arbres remarquables du Gard de Yves Maccagno »

  1. Je suis désolé de vous annoncé la mort prématurée de deux géants et d’ailleurs, deux records tous confondus de France 🙁 ,..

    http://www.france3.fr/jt/12-13/08-06-2013

    à 16’07 mn

    Je comprends Yves quant à son ressentiment !

    Il s’agit des deux sapins de Vancouver de l’arboretum de la Foux, mais je ne comprends pas un tel choix. Si l’endroit était fréquenté on aurait peut-être pu trouver un compromis ?!..

    • Oui surtout quand on entend la confirmation du diagnostique lorsque l’on constate une toute petite trace de pourriture au cœur de l’arbre. Il faut quand même souligner que les ingénieurs forestiers et autre botanistes anglais viennent de se rendre compte depuis quelques années que les arbres creux résistaient mieux aux tempêtes et grands coups de vent. Je crois qu’ils appellent ça l’effet tube. C’est la technique qui est appliquée aux mats d’éoliennes. Mais avec se foutu principe de précaution et de recherche du risque zéro (qui n’existe pas) on fait un peu n’importe quoi. Je reviendrais sur ce sujet lors de mon prochain article sur « les arbres remarquables de Montreul- Bellay intra-muros » où l’on a encore un bel exemple de bêtise et d’ignorance humaine.

  2. A priori, il n’y avait pas que le problème de stabilité mécanique, mais aussi une attaque de scolytes spinidentés (Pityokteines spinidens) qui entraine un dépérissement.

    http://www.wsl.ch/forest/wus/diag/show_singlerecord.php?TEXTID=108&LANGID=2

    http://www.midilibre.fr/2013/06/05/les-deux-geants-de-l-aigoual-sont-tombes,710901.php

    Parfois les gestionnaires anticipent largement la mort ds arbres pour ne pas laisser déprécier le bois…

    • Je n’ai rien contre la sylviculture ou les coupes « sanitaires » que je peux très bien comprendre et accepter; mais dans ce cas précis, j’aurai apprécié que l’on conserve le plus grand spécimen comme un témoin et un symbole d’un reboisement réussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.