Cedrus atlantica ‘Glauca Pendula’ Chatenay-Malabry, Hauts-de-Seine

Voila « sans doute » le père, ainsi que le pied mère de tous les Cèdres bleus pleureurs.

plante en 1895Son origine est assez obscure . En lisant la littérature et sur le net on peut penser qu’il s’agit d’une obtention des Pépinières Croux, mais plusieurs pépinières de renom le citent comme étant une obtention de Louis Paillet en 1873

plante en 1895Les Pépinières Paillet installées à Chatenay de 1857 à la mort de Louis Paillet en 1902 faisaient partie des nombreuses pépinières installées dans ce vallon fertile, proche de Paris et du Château de Sceaux.

Il semblerait que ce cèdre soit une mutation naturelle d’un semis de cèdre de l’Atlas (introduit en France en 1839 par Sénéclauze) planté aux Pépinières Paillet vers 1873, et,peut-être transplanté après 1890 à l’occasion du rachat d’une belle propriété du XVIIIe siecle ayant appartenu à Cadet-Gassicourt (pharmacien de Napoléon I er) et installé par les Croux dans leur nouvel arborétum d’exposition.

plante en 1895plante en 1895

Ce cèdre mesure 26 mètres de diamètre de frondaisons, 680 mètres carrés, sa circonférence environ 3 mètres, hauteur 8 mètres. Les étais de soutien de ses charpentières sont un modèle d’élégance,et l’oeuvre de l’artiste Francis Ballu.

plante en 1895plante en 1895

IlDSC_2907 c_redimensionner a reçu le Label Arbre Remarquable de France en 2001.

Voici en plus différentes vue en 360° par ici.

L’arboretum très bien entretenu abrite une riche collection d’arbres et d’arbustes, et la Collection Nationale de Convolvulacées (en serres), il appartient depuis 1986 au Conseil Général des Hauts-de-Seine.

Localisation par ici

 

Share Button

8 réflexions au sujet de « Cedrus atlantica ‘Glauca Pendula’ Chatenay-Malabry, Hauts-de-Seine »

  1. Je ne trouve pas les mots pour dire à quel point l’arbre et les photos sont impressionnantes, tout est démesuré lorsque l’on est en dessous.
    Félicitations pour ce magnifique article Guy.

  2. Superbe,
    Merci Guy. Un arbre qui semble prendre toute sa mesure une fois que l’on se trouve sous sa frondaison ?
    Malgré un ciel gris (pollution ?) tes photos sont vraiment superbes et pleines de lumière.

  3. Tu nous gâte Guy! L’arbre est splendide, je n’ai jamais vu de vraiment beaux spécimen de cèdres pleureurs, ils y en deux à Plumeulec dans le parc au tulipier, mais rien d’extraordinaire…
    Est-il greffé sur tige?
    Le photos sont superbes…

  4. Merci à tous,c’est vraiment un bel arbre .
    Pour la greffe, là est le mystère !je ne saurais dire car si c’est un semis: pas de greffe et c’est vraiment l’individu qui a muté ?
    Si greffe il y a, trois greffons sur tige, et la bravo pour l’obtenteur, l’arbre est bien équilibré mais le pied mère à disparu.
    En général les Cèdres pleureur que l’on voit sont greffés sur un seul plan.

  5. Très beau, mais ce genre d’arbre demande une attention de premier ordre du fait de sa ramure extra large.

    En tout cas, ce spécimen de la Vallée-aux-loups est doté d’un photogénisme hors norme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.