Arbres remarquables en Forêt de Meudon (Hauts-de-Seine)

La Forêt de Meudon tient une place à part dans le cœur des franciliens. Elle est bien plus qu’un simple poumon vert dans l’agglomération parisienne. C’est aussi la Forêt Domaniale la plus proche de Paris. A ce titre, elle remplit pleinement son rôle de forêt récréative en offrant une large palette d’activités possibles que ce soit pour se ressourcer et ou pour s’évader en pleine nature. Mais une nature qui n’a plus rien de « sauvage », ce massif de plus de 1 000 hectares a été entièrement façonné et soigné par la main de l’homme depuis des siècles. Elle fait en effet parti de ces forêts royales d’Ile de France avec ses grandes allées forestières en étoile tracées au cordeau pour la pratique de la chasse à courre. Elle constituait une vaste réserve de chasse entre Paris et Versailles (l’ancienne Forêt du Rouvray), tout en restant la propriété du Château de Meudon.
Le patrimoine arboricole prend naturellement dans cette forêt historique tout son sens.
Je vous propose dans ce court article de découvrir la Forêt de Meudon à travers trois arbres vedettes, dont le destin est intimement lié à la présence humaine :
– Les Cèdres de Jussieu pour la touche d’exotisme
– Le Chêne des Missions pour le côté artistique
– Le Chêne de la Vierge pour sa fonction spirituelle

Continuer la lecture
Share Button

Le cèdre de la Liberté du jardin anglais, Le Dorat, Haute-Vienne

Le Dorat est une petite citée de caractère connue pour son important patrimoine religieux  (collégiale Saint Pierre classée monument historique ) et défensif ainsi que son histoire (plus d’infos ici). Elle est considérée comme la capitale de la Basse Marche, pays traditionnel de France occupant le tiers nord de la Haute-Vienne.

Le château des Comtes de la Marche dominait autrefois la ville. Il fut rasé vers 1589. C’est sur le monticule qui recouvre les ruines de la forteresse, que fut aménagé un jardin anglais sur lequel règne le nouveau seigneur des lieux : un impressionnant cèdre situé au sommet du dôme, qui aurait été planté lors de la Révolution de 1848 comme arbre de la liberté.

Continuer la lecture

Share Button

Découverte du cèdre tentaculaire de Piolant, Dangé-Saint-Romain, Vienne

Une fois de plus « Aurélien envoie du lourd »!

En quête de séquoias dans le département de la Vienne et guidé par les images satellites (Google Maps), j’ai répéré un beau séquoia géant dans le parc du château de Piolant à Dangé-Saint-Romain, qui propose désormais chambres, gîte et tables d’hôtes. Un cèdre m’interpella également, sans que je n’y prête plus d’attention.

Il faut dire que dans le département, les cèdres imposants sont plutôt nombreux et ayant eu la chance de découvrir le cèdre monumental de Sillars avec ses 12m25 de circonférence, je n’imaginais pas refaire une telle rencontre de sitôt. Pourtant, c’est carrément son grand frère que j’allais rencontrer.

Continuer la lecture

Share Button

Les arbres remarquables du domaine de la Mothe-en-Poitou dans la Vienne

Par Daniel Papin et Aurélien Goëffic

Il y a des mois de cela, attelé à recenser les séquoias des alentours de Poitiers (Vienne), j’étais tombé sur une vieille carte postale du château de la Mothe-en-Poitou à Ligugé datant de 1907, où figurait clairement un joli séquoia géant. Il n’en fallut pas davantage pour que Victor Peruchon et moi-même nous présentions au château où une charmante propriétaire nous accueillit. Organisatrice d’évènements au sein de sa propriété (http://www.chateau-de-la-mothe-en-poitou.fr), elle ne tarda pas à nous confier qu’elle tenait beaucoup à ses arbres, notamment à son couple d’araucarias, les « chouchous » du parc, à son sophora du japon et aussi à son cyprès chauve. A l’époque, nous n’étions là que pour le séquoia mais ayant mesuré le cyprès chauve à la volée ce jour là, je réalisai après coup qu’il s’agissait d’un arbre remarquable. Alors j’y suis retourné, accompagné cette fois de Daniel Papin, délégué de l’association A.R.B.R.E.S. dans le département de la Vienne, qui saurait mieux que moi considérer les essences de ce parc et avec qui nous allions découvrir pas moins de trois arbres remarquables. Continuer la lecture

Share Button

Retour à Sassenage (Isère) pour un concentré d’arbres d’exception !

Dans son article de 2010, François (Krapo-Reporter) nous faisait découvrir le joyau du parc du Château de Sassenage en bordure de l’agglomération grenobloise.
Ce cèdre du Liban exceptionnel, parmi les plus majestueux du département, fascine tous les visiteurs… mais à tel point qu’il ferait presque de l’ombre à ses compagnons arboricoles dont certains méritent aussi l’appellation « Arbres remarquables ».
Partons alors à la rencontre des copains du Cèdre du Marquis de Bérenger !
Continuer la lecture

Share Button