Le Magnolia soulangeana, Dinan, Côtes d’Armor

 La saison de floraison des magnolias asiatiques se terminent. Après ceux des Deux Sèvres (ici) (là) (et encore là) -un véritable florilège merci Y@nick-, et celui d’Ille et Vilaine (ici), voici celui de Dinan en Côtes d’Armor.

magnolia Dinan redim6 magnolia dinan redim5

Situé, près de l’église St Malo, il est l’arbre emblématique du centre ville de Dinan. Il aurait été offert en 1850 par Louis De Lorgeril, maire de Rennes, à son confrère dinannais. On retrouve d’autres magnolias de cette génération dans un jardin privé à Dinan, au parc du Thabor à Rennes ainsi qu’à Quimper. Vers la fin des années 60, l’arbre s’est couché suite à un coup de vent. Il a été relevé puis étayé. Aujourd’hui, il semble s’être remis et offre chaque année un magnifique feu d’artifice printanier.

 magnolia Dinan redim2magnolia dinan redim4

  Ce Magnolia soulangeana possède une circonférence record de 2.5 m. Sa hauteur est de 13 m et son envergure de 15 m. Outre ses dimensions et son âge peu communs, ce magnolia possède une architecture assez caractéristique d’arbre sénescent : pousses minimales en forme de corail, pas de réitérations, floraison maximale au printemps… L’esthétisme de ce « Niwaki » dinannais n’est pas sans rappeller l’art de la taille à la japonaise qui permet de « détourner le développement naturel d’un arbre pour lui donner des formes que les éléments naturels auraient pu donner en d’autres lieux » (plus d’infos).

  magnolia dinan 1redimPour ralentir le phénomène de sénescence, la ville de Dinan a mis en place, en 2012, un périmètre de protection. Celui-ci est délimité par une barrière en châtaignier qui permet de limiter le compactage du sol ainsi que les déjections canines. Parallèlement, un mulching a été apporté et des couvres sol ont été plantés au pied de l’arbre. Ce travail autour de la gestion conservatoire de vieil arbre mérite d’être étendu et encouragé.

magnolia Dinan suite redim magnolia Dinan suite redim 2

Les premières photos ont été prises en mars 2011 et les deux dernières deux ans plus tard.

Pour faire suite au message de Mme Durand, voilà quelques photos de son magnolia de Soulange (prises fin mars 2015). Il s’agit de la même variété que celui de l’église St Malo. Il a lui aussi été planté en 1850 et possède une circonférence de 2.7 m: un record pour l’espèce ! A ce stade, je pense que l’on ne peut plus parler d’arbuste. Par le passé, ses dimensions ont du être beaucoup plus imposantes mais, comme Mme Durand l’a indiqué, il a malheureusement perdu une branche charpentière, à la fin des années 80, suite à une tempête.

magnolia rueAB redim (1) magnolia rueAB redim (3)

magnolia rueAB redim (2)

Pour l’anecdote, un troisième sujet, offert lui aussi par Louis De Lorgeril, pousse dans un jardin privé, près de la place Duguesclin. Des recherches sont actuellement en cours pour connaître la variété exacte de ces arbres devenus remarquables.

Share Button

10 réflexions au sujet de « Le Magnolia soulangeana, Dinan, Côtes d’Armor »

  1. Je n’ai pas retrouvé d’infos sur le type de Magnolia. Il s’agit peut être du frère de celui de Louvigné du Désert ‘alba superba’ mais il existe d’autres variétés blanches : alba, Lennei alba… Difficile de se prononcer.

  2. J’ai eu la chance de le voir en été et j’avais surtout été surprit de l’engouement touristique autour de ce petit arbre ( je comprends un peu mieux avec cet article , merci Mickaël )dans cet ville qui compte pourtant beaucoup d’autre monuments .

  3. Bonjour Je peux vous dire qu’il n’est pas parfumé; j’en ai un moi aussi dans mon jardin du coté du CES Broussais ; il est actuellement en fleur mais il n’est pas visible de la rue. Il fait 3,10m de circonférence, peut être plus car mesuré l’an dernier.et je ne saurais dire son envergure. Il a beaucoup souffert de la tempête de 87, 89 (?) Une très grosse branche a été arrachée et projetée sur le toit du gymnaste du CES; Il a été vrié ; depuis il se creuse petit à petit mais est toujours aussi magnifique.
    Il en existe un 3è à Dinan, dans une propriété privée, près du tribunal, visible de la rue celui là. Ils auraient en effet été plantés à la fin du XIXè au moment d’ailleurs de la construction de ma maison. En principe je n’ouvre mon jardin qu’aux amis, mais les amis du magnolia sont mes amis aussi je peux faire une exception d’autant que c’est le bon moment pour le voir…

  4. J’ai rencontré Mme Durand hier midi. Voilà quelques photos de son magnolia qui est encore plus imposant que son frère près de l’église St Malo. Merci à Mme Durand pour la visite de son jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.