Le Châtaignier de Lignières, Salbris, Loir-et-Cher

Châtaignier de Salbris Gilles 01

On the road again, je fis une belle découverte impromptue au cours de l’été 2010 le jour même où je descendais d’Orléans.
Je traversais la Sologne, et après avoir quitté Salbris, je découvris ce beau châtaignier coincé entre la nationale et un chemin de ligne électrique.

Châtaignier de Salbris Gilles 02Châtaignier de Salbris Gilles 03Châtaignier de Salbris Gilles 04
Il dénotait grandement dans le décor car cette zone fortement boisée ne me montrait jusqu’alors que de jeunes arbres. Après avoir fraichement visité le jardin botanique d’Orléans [1] qui m’en avait déjà mis plein la vue, je n’étais cependant pas blasé pour autant, aussi, fis-je demi-tour pour me garer bien proprement et rendre visite à cet arbre déjà vénérable.

Châtaignier de Salbris Gilles 05Châtaignier de Salbris Gilles 06Châtaignier de Salbris Gilles 07
C’était bien mon plus gros arbre de la journée. Avec 5m40 de tour à 1m30, il dépassait largement les autres. Du point de vue de l’envergure et de la hauteur c’était autre chose. Rien d’exceptionnel mais un rendu tout de même bien sympathique.
Cet arbre fruitier s’est développé tranquillement à l’abri de la concurrence. Il a donc pu développer son assise et vieillir sans être obligé de produire de trop longues branches qui auraient risqué la casse. C’est en général ainsi que poussent les châtaigniers.

Châtaignier de Salbris Gilles 08
Son état sanitaire est impeccable, seulement deux ou trois branches mortes à noter. Ainsi situé, il ne présente aucune gêne ni pour la route ni pour les lignes électriques, donc à moins d’être vandalisé, je ne vois pas ce qui pourrait empêcher son existence de perdurer sur bien des lustres.
Peu d’arbres remarquables présentés à ce jour pour le Loir-et-Cher [2], [3], mais une liste connue pourtant bien longue [4]. Peut-être ce châtaignier lancera t’il des vocations pour ce département ? Je pense notamment au chêne magnifique qui pousse sur cette même commune de Salbris et dont on peut trouver une photo sur le site de l’association A.R.B.R.E.S..

Localisation par ici

Share Button

7 réflexions au sujet de « Le Châtaignier de Lignières, Salbris, Loir-et-Cher »

  1. Un bel arbre qui effectivement se détache bien des autres jeunes arrogants qui l’entourent!
    En espérant que ces derniers ne lui nuisent pas trop avec leur ombre pour que le patriarche puisse couler des jours heureux…

  2. Il y a eu un petit soucis technique hier soir (je ne sais si c’est une erreur de manip de ma part ou pas), mais cela m’a donné quelques sueurs avant que je ne comprenne que ce n’était pas grave car la dernière sauvegarde commence à dater un peu!

  3. Discret mais costaud ! Vu le tracé rectiligne de la route, il a échappé de peu aux bulldozers ! Une bonne adresse pour une récolte prochaine de marrons peut-être mhmmm ! 😉

  4. Les coups de coeur du Loir et Cher.
    Je vous présente un Chêne de belle morphologie en forêt de Marchenoir (Loir et Cher) 615 cm de circ… à 1,50 m en 2013. Mesuré à 27,50 m de hauteur.
    Estimé à 300 ans minimum.

    Puis le Chêne (Les Jumeaux) en forêt de Boulogne (Chambord) 540 cm de tour et
    32 m de hauteur.

    Et pour finir un Séquoia géant que j’ai planté en 2007 en terrain privé… âgé de 16 ans en 2017. Il mesure déjà 12 m de hauteur. (Photo de 2015).

    Les photos suivent !.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.