L’if de Crosville-la Vieille, Eure

Après avoir écumé quelques rues de Rouen, renouons avec les Taxus qui, j’en suis certain, vous auront manqué. Nous sommes aujourd’hui au nord-est du Neubourg, et tout proche de plusieurs arbres connus et/ou déjà visités. Parmi eux l’if de Vitot, distant de 3 kms. Ou celui du Troncq et le saule de Cesseville, tous deux à 4,5 kms du nouveau venu.

If Crosville-la-vieille L. Damien (1)

Bien entendu planté aux abords de son église, ce Taxus profite d’une station sans circulation. Le petit chemin qui mène à lui n’est que rarement emprunté par les riverains. D’une belle forme pyramidale et équilibré, sa faible hauteur signifie toutefois qu’il a été raboté par les éléments. Le signe le plus évident des affres ainsi endurées est une très large brèche dans le tronc.

Une énorme charpentière -qui devait autrefois doubler le volume du houppier – a été arrachée à l’arbre. De l’autre côté de l’if une fissure parcourt le fût de haut en bas. Le jour perce à travers de cette dernière, c’est dire qu’il a dégusté ! La structure globale est donc bien mise à mal. Heureusement pour lui qu’il est trapu, cela lui évitera d’y laisser d’autres rameaux dans l’immédiat.

De vieilles veines descendent vers le cœur du tronc, mis à nu par la chute de la charpentière et la fissure. Une pierre tombale s’appuie sur l’if, apparemment très ancienne car toute inscription est effacée. Je trouve ce Taxus d’une rare élégance. Son aspect équilibré, son tronc court et droit, ces cicatrices du passé lui donnent un certain cachet.

Sa circonférence de 3m99 à 1m30 de hauteur n’en fait pas un champion mais il est beau. Et il faut voir que par le passé, il devait être plus large, plus haut et pourvu de grandes branches. La perte de sa branche maîtresse a dû réduire son tour de taille de 50 centimètres. Un Taxus que j’ai été heureux de vous faire découvrir. La photo avec moi pour le gabarit ici.

If Crosville-la-vieille L. Damien (5)Localiser sur la carte ici

Share Button

7 réflexions au sujet de « L’if de Crosville-la Vieille, Eure »

  1. Encore un If normand majestueux que je prends plaisir à découvrir virtuellement.
    Il y a quelques mois encore, je n’imaginais pas qu’il pouvait exister des ifs avec de telles dimensions et que leur place dans les cimetières normands étaient aussi traditionnels. Merci pour ces reportages !
    Je trouve que la plaque tombale aux inscriptions effacées appuyée contre le tronc est un symbole original. L’if des cimetières normands est un peu comme la flamme du soldat inconnu sous l’arc de triomphe…

  2. C’est vrai qu’on y prend goût à force ! Abondance d’ifs ne nuit pas.
    Par contre, par manque d’habitude sans doute, j’ai quand même du mal à les distinguer les uns des autres. Je me mélange un peu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *