Le douglas « Président » de la forêt domaniale de Coat an Noz, Côtes d’Armor

Pour faire suite à l’article sur Les géants de la vallée du Léguer, voilà la présentation d’un nouveau vertigineux douglas en forêt domaniale de Coat an Noz à Belle Isle en Terre.

dou coat an noz C3.75 H46,5 (3) redim

Ce majestueux sapin d’Oregon m’a été signalé tout récemment par l’ONF. Blotti dans le creux d’un vallon  il a grandi à l’abri des vents dominants, au milieu d’un bouquet de quelques douglas du même âge.

Il n’existe malheureusement aucune archive concernant cet hypérion trégorois mais il est vraisemblable que ce douglas ait pu être planté, au courant du 19ème siècle, par la Comtesse de Sesmaisons, ancienne propriétaire du château de Coat an Noz,

dou coat an noz C3.75 H46,5 (4) redimLors de la prise de mesure, la haute technologie était au rendez vous. Télémètre Truepulse, dendromètre Suunto, télémètre Vertex ont permis de confronter les données et confirmer la hauteur de ce douglas hors du commun : 46,5 m pour 3,75 m de circonférence: un record pour l’ouest de la France ! En Bretagne, cet arbre se place au second rang derrière le séquoia de Ergué Gabéric (mesuré à 53m)

Le doute n’est plus permis: la forêt domaniale de Coat an Noz vient désormais de trouver son douglas « Président » !

dou coat an noz C3.75 H46,5 (2) redim

Merci à Guy pour ce signalement et ce sympathique « dendro-moment » passé ensemble 🙂

Share Button

2 réflexions au sujet de « Le douglas « Président » de la forêt domaniale de Coat an Noz, Côtes d’Armor »

  1. ah oui vraiment Joli ! J’avoue en lisant le titre que j’ai tremblé pour le douglas de Renaison j’ai cru qu’il allait se faire chiper sa 1ère place… ouf, il a encore un peu de marge d’avance ! Finalement c’est sa circonférence qui reste plus exceptionnelle que sa hauteur. Dans pas mal de région, le douglas semble avoir pris de l’avance sur le séquoia.
    Il faut continuer à chercher, il doit bien y avoir un douglas breton qui doit passer la barre des 50m, ça semble jouable 🙂 Ou un sapin de Vancouver, il doit bien en rester encore des vivants en Bretagne, ici dans le sud-est, ils ont presque tous séchés…

    Je vois que tu avais sortie la grosse artillerie pour effectuer les mesures 🙂
    As-tu remarqué beaucoup d’écarts dans les mesures entre vertex, suunto et Truepulse ? Je n’ai jamais essayé le télémètre Truepulse. Il ressortait bien dans le dernier test comparatif des dendromètres dans la revue Forêt Entreprise (janvier 2015) et le prix est bien plus abordable que le vertex…

  2. Salut Castor,
    Tu n’as pas à trembler. Difficile de battre le record de Renaison !
    Mais je ne désespère pas de trouver un douglas de plus de 50 m dans l’ouest de la France. Par contre pour les Vancouver, en Bretagne, ils n’ont franchement pas non plus bien résisté aux divers attaques parasitaires.
    Pour les télémètres, j’ai aussi lu le dernier test. Sur cet arbre nous n’avons pas trouvé de différence significative entre ces trois dendromètres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.