Le Platane « Trois doigts » de Perpignan, Pyrénées-Orientales

Le platane est l’arbre emblématique des villages du sud de la France. Trois vedettes sudistes ont déjà été présentées sur nos blogs : Le Géant de Provence à Lamanon (13), le Roi Platane à St-Guilhem-le-Désert (34) et dernièrement le Platane Tête de méduse à Pont-St-Esprit (30).
La suite de cette série « platanoïdes » devait forcément se poursuivre dans la capitale catalane.
En centre ville, le grand parc Bir Hakeim est couvert d’une véritable forêt cathédrale composée de platanes gigantesques frôlant les 40m de haut. C’est le poumon vert de cette cité très minérale.
Parmi ces arbres géants, l’un d’entre eux se fait remarquer par une particularité morphologique. Tandis qu’un autre bien plus discret mérite aussi toute l’attention des promeneurs. Il est l’objet d’une surprenante association.

platane-trois-doigts-perpignan2platane-trois-doigts-perpignan1platane-trois-doigts-perpignan3

Dans ce grand parc de 3 hectares, c’est autour de la Fontaine Belloch que se trouvent les plus vieux platanes. Ils ont été plantés en 1809. Des platanes bicentenaires, ce n’est pas si fréquent…
Parmi ces vénérables, un surprenant platane se sépare en trois tiges identiques pointées comme les trois doigts d’une main dressés vers le ciel.
Sa circonférence ne bat  pas des records mais reste tout de même très exceptionnelle. En avril 2015 à 1,3m de hauteur, elle atteint 7,2m. Cette belle performance le hisse sur la 3ème marche du podium parmi les vedettes sudistes : 10,80m pour la Tête de méduse, environ 8m pour le Géant de Provence. La médaille en chocolat revenant désormais au Roi Platane des Gorges de l’Hérault avec 6,15m, âgé de 160 ans.
En revanche, je n’étais pas équipé pour mesurer précisément sa hauteur. Mais de toute évidence elle doit frôler les 40m comme celle de la « Tête de méduse » (42m). Une hauteur qui n’a rien d’exceptionnelle pour nos platanes languedociens.
Son état sanitaire est excellent, je n’ai relevé aucune trace de blessure ou de faiblesse.
Malheureusement ce n’est pas le cas de certains secteurs du parc. D’ailleurs tout récemment (20 juillet 2015), le journal l’Indépendant signalait l’abattage imminent de 13 platanes ravagés par le terrible chancre coloré (le champignon tristement célèbre des bords du canal du midi…). Pas aussi ravageur que la graphiose sur l’orme, il est tout de même responsable de l’abattage de 50 000 platanes en France depuis son « débarquement » en 1945 à Marseille.

Coordonnées géographiques : N 42,70228° E 002,90096° – Altitude 32m

En poursuivant vers l’aire de jeux des enfants, je remarque perché à une dizaine de mètres au-dessus du sol, un locataire ou plutôt un squatteur inattendu.
Un palmier pousse au départ du houppier d’un platane. Il n’est pas rare de trouver des  opportunistes s’installant au creux d’une fourche, je pense notamment à l’histoire du Poirier du Sappey-en-Chartreuse, en revanche je n’avais jamais observé un palmier sur un platane. En Méditerranée, le champion des arbres opportunistes est sans nul doute le figuier. Il a une faculté incroyable à s’installer dans les endroits les plus improbables.
Coordonnées géographiques : N 42,70126° E 002,90205° – Altitude 32m

platane-palmier-perpignan1platane-palmier-perpignan2

A l’autre extrémité du parc près du Palais des congrès, un vénérable olivier a été planté à la mémoire d’un fait historique qui a marqué la ville de Perpignan. Un arbre symbole de paix en hommage aux disparus de la guerre d’Algérie.
Je ne connais pas sa date de plantation mais d’après des photos anciennes retrouvées, elle semble assez récente, moins d’une dizaine d’années? Ce magnifique olivier au tronc massif stigmatisé par le temps… par certainement plus d’un demi-siècle d’existence sur les terres arides espagnoles, avant d’être transplanté dans ce paisible parc catalan.
Sa circonférence à 1,3m du sol (au plus creux du tronc) fait 3,70m et à la base environ 6,50m (mesures actualisées à mon dernier passage en avril 2018).
Cet olivier a fait l’objet d’un rabattage sévère pour son transfert vers la France.

Olivier-perpignan1Olivier-perpignan2Olivier-perpignan4

Olivier-perpignan3

Dans ce grand parc parfaitement entretenu, il fait bon flâner durant les plus chaudes heures de la journée. L’endroit est d’ailleurs très calme, même en plein dimanche. Pour compléter la visite arboricole, on peut aussi s’émerveiller devant deux palmiers Washingtonia filifera centenaires et un Ginkgo de presque 4m de circonférence. Le promeneur sera également attiré par un parterre de cactus et succulentes tout aussi remarquable près du Palais des congrès. Mais on entre là dans un autre monde…


Mise à jour Avril 2018 :

De passage en avril dernier à Perpignan, je découvre un square en plein travaux de rénovation et d’embellissement. Cette fois-ci, je m’étais équipé pour cette nouvelle visite d’un dendromètre pour mesurer précisément la hauteur vertigineuse de ces platanes.
Mais je m’aperçois rapidement que la vedette du square a disparu… J’ai beau tourné en rond autour de la grande fontaine et vérifier ma position avec mon GPS, c’est sûr le Platane Trois Doigts a été coupé !!! J’apprends par les services techniques qu’il a dû être abattu en début d’année 2018 à cause de la maladie du chancre. De nombreux platanes ont d’ailleurs subi le même sort dans le grand parc de Perpignan… les ravages de cette maladie sont terribles pour les platanes sudistes.
Je ne voulais pas rester sur cette triste nouvelle et j’ai repéré un joli platane à seulement quelques dizaines de mètres du regretté géant présentant aussi cette curieuse particularité morphologique : trois grosses branches partant d’un tronc court. C’était le moment non pas d’élire le nouvel arbre président, mais le Nouveau Platane Trois Doigts de Perpignan. Ses dimensions sont plus faibles que son prédécesseur mais il affiche tout de même un joli tour de taille de 5,61m à 1,30m du sol. Sa hauteur culmine à 44,5m, certainement à une valeur assez proche de celle de l’ancien Géant (il est peu probable qu’il atteignait 50m).

Lors de ma première visite, je ne m’étais attardé devant un beau Ginkgo cerné par les camélias. Ses dimensions ne sont pas exceptionnelles mais tout de même suffisantes pour mériter le statut d’arbre remarquable : circonférence à 1,30m = 4,27m et une hauteur de 32,50m. Il s’agit d’un pied femelle en parfaite santé.


Share Button

7 réflexions au sujet de « Le Platane « Trois doigts » de Perpignan, Pyrénées-Orientales »

  1. Voilà un bien beau spécimen de Platanus tridactyla!
    Quand à l’olivier, j’ai toujours un peu de mal avec ces transplantations, qui plus est lorsqu’ils ont été ratiboisés.

    Par contre, je ne comprend pas tu emmènes ton dendromètre pour aller chercher des morilles et pas pour visiter un platane!

    • Pour le hêtre de la forêt de Saou, je cherchais des morilles pendant ma pause midi… le dendromètre n’était pas loin dans le fourgon. Et pour cette visite à Perpignan, j’étais de passage un week-end en mode « touriste » en short et tongues mais avec toujours un mètre de couturière dans ma sacoche d’appareil photo… au cas ou… 😉

  2. Arghhh !!!! je me suis fait avoir, ces platanes paraissaient grands mais je ne les voyais pas aussi gigantesques ! Wahouuu plus de 50m, c’est fou ! merci pour le lien très complet sur le forum d’allo-olivier.
    Va donc falloir que j’y retourne avec des équipements sérieux 🙂 j’espère que le platane trois doigts n’a pas fait parti de la coupe sanitaire réalisée en juillet dernier, il semblait sain…

  3. Une triste nouvelle… Le Platane Trois Doigts a été coupé en début d’année pour cause de maladie du chancre 🙁 🙁 🙁
    A voir la mise à jour en fin d’article…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.