Bignone et Glycine séculaires à Bessines-sur-Gartempe, Hte-Vienne

A Bessines-sur-Gartempe, le petit café de la place est fier d’offrir à ses clients une belle terrasse ombragée… sans avoir à ouvrir le moindre parasol ! Une bignone et une glycine séculaires se mêlent ici pour couvrir la façade du petit café.

bignone-bessines

La plus impressionnante et la plus ancienne est la bignone (Campsis radicans). Le propriétaire du café n’en est pas le propriétaire (elle appartient à la maison du docteur attenante), mais il a à sa charge son entretien.
Certains prétendent qu’elle serait âgée de 200 ans ! et peut-être même de 250 ans… Ce qui paraît assez incroyable pour une plante qui ne dépasse pas généralement un siècle d’existence.
Il est difficile de vérifier cet âge vénérable. En revanche, elle était déjà de belles dimensions sur les cartes postales anciennes.
Côté mesures, la circonférence de son pied fait 1,70m juste sous la séparation des deux tiges à 80 cm de hauteur. Je n’ai pas trouvé sur nos blogs arboricoles (Têtards et Krapo) des descriptions de bignones vénérables, ce qui ne permet pas de juger du caractère remarquable de cette liane. Cette plante originaire de la Côte Est des Etats-Unis est pourtant arrivée en Europe en 1640. Je ne sais pas non plus si on peut la comparer en terme de dimension avec de la glycine, les vitesses de croissance sont certainement différentes.

 bignone-bessines2bignone-bessines1
bignone-bessines3

A trois mètres de distance, un vieux pied de glycine âgé d’une centaine d’années vient mêlés ses lianes à la bignone. Ces dimensions sont bien plus modestes et je n’ai pas pris le temps de la mesurer.
Le mélange des pieds constitue un ensemble absolument remarquable et tout particulièrement au moment des floraisons. De passage en plein mois d’octobre, il était difficile d’apprécier sa belle floraison, alors pour vous faire rêver voici ce que ça donne avec une carte postale presque ancienne.
bignone-bessines4Mais Bessines-sur-Gartempe a également une autre particularité arboricole. Et nul besoin d’aller chercher bien loin puisque tout se passe à quelques mètres de la terrasse du café. La petite place du village porte le nom de « Place de la liberté » depuis qu’un chêne de la liberté a été planté en 1789 (visible sur les deux cartes postales précédentes). Malheureusement en 2006, un fort coup de vent le met à terre. Alors pour conserver la tradition, un nouveau chêne a été planté sur la petite place.

Share Button

2 réflexions au sujet de « Bignone et Glycine séculaires à Bessines-sur-Gartempe, Hte-Vienne »

  1. Tu viens d’étoffé la gamme des volubiles et autres grimpantes!
    C’est un spécimen vraiment remarquable, je n’ai jamais eu l’occasion de voir une aussi grosse bignone, de mémoire je ne vois qu’un pied chez un de mes anciens client qui pourrait être un peu intéressant, mais sans pourvoir approcher une telle taille…
    J’espère que suite à cet article, on nous transmettra d’autres infos sur cette essence…
    La glycine ne semble pas si âgée que cela, elle ne semble pas bien grosse…

  2. Jolie trouvaille Castor, la vieille carte datant des années 1940 je pense que la bignone et la glycine n’ont pas plus d’une centaine d’années ?
    le chêne vu sa taille a dû être planté vers 1848 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.