L’arbre sanglant, Vienne-le-Château, Marne

Réédition suite au piratage (tout n’est pas encore à jour!) avec ajout de cartes postales anciennes.

Le magnifique tulipier de Virginie de Vienne-le-Château fait partie des arbres liés à l’histoire de la Première Guerre Mondiale.

tulipier-arbre-sanglant-vienne-le-chateau-marne-yannick-morhan-1

Celà fait bientôt 102 ans que les événements tragiques à l’origine de son nom,  « l’arbre sanglant », se sont déroulés.

51-vienne-le-chateau

tulipier-arbre-sanglant-vienne-le-chateau-marne-yannick-morhan-9 Le tulipier début 20ième siècle

Ils sont brièvement relatés sur le panneau installé à son pied.

Au pied de cet arbre, le 11 décembre 1914, la 6ème compagnie du 128ème Régiment d’Infanterie fait une halte en attendant l’ordre de monter en ligne pour y relever les soldats du 72ème Régiment d’Infanterie lorsqu’un obus de 105 allemand éclate au milieu de cette troupe, tuant 19 soldats et blessant 44 autres. Des lambeaux de chair et d’étoffe sont projetés sur l’arbre, le transformant en un lustre ruisselant de sang. Depuis ce jour, ce tulipier qui survécut à l’explosion fut baptisé « l’arbre sanglant ».

51-vienne-le-chateau-2tulipier-arbre-sanglant-vienne-le-chateau-marne-yannick-morhan-7

L’arbre est devenu un symbole et l’endroit un lieu de mémoire. Chaque année, une commémoration se déroule à son pied. D’autre part la Maison de l’Argonne qui occupe l’ancienne maison de maître, abrite un musée où sont exposés des vestiges de la guerre, la chapelle des poilus et une grotte.

51-vienne-le-chateau-3Le site appartenait auparavant à l’hôtel « Le Tulipier »

D’un point de vue dendrologique,  ce beau liriodendron a une hauteur d’environ 30 m pour une envergure de 21 m.

La circonférence est de 4.65 m à 1.30 m (juillet 2015) mais la base du tronc présente un singulier développement en « ventouse », ce qui fait que sa circonférence est presque doublée au niveau du sol avec 8.88 m.

tulipier-arbre-sanglant-vienne-le-chateau-marne-yannick-morhan-6tulipier-arbre-sanglant-vienne-le-chateau-marne-yannick-morhan-5

Globalement, l’arbre se porte bien, même s’il présente quelques légers signes de faiblesse en cime. Cet état est certainement à mettre en corrélation avec le décollement de l’écorce à son pied.

Je n’en ai pas déterminé l’origine, mais il n’est pas impossible que le passage de la débroussailleuse à fil y soit pour quelques chose…

tulipier-arbre-sanglant-vienne-le-chateau-marne-yannick-morhan-4

Toutefois, on voit que la mairie tient à son arbre, une grille a été installée en protection (où pour renforcer le côté « monument »), mais il faut bien admettre que son efficacité est toute relative puisqu’elle ne suit pas le dénivelé, laissant ainsi libre le passage dans la partie inférieure!

Je n’ai pas eu le temps ni l’envie sous les 37° de juillet en plein midi de faire le tour du domaine, mais la balade peut se prolonger dans le parc…

Share Button

2 réflexions au sujet de « L’arbre sanglant, Vienne-le-Château, Marne »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.