Le Cèdre du Château de Pompadour, Corrèze

Arnac-Pompadour est surtout célèbre pour son Haras National et ses très nombreuses manifestations hippiques qui s’y déroulent tout au long de l’année. Mais c’est aussi le siège du Château de la Marquise de Pompadour (la favorite de Louis XV) qu’elle reçoit en cadeau en 1745, lui permettant ainsi de prendre le titre de « Marquise ». Avec sa position dominante au centre du village, le parc du château se limite à un périmètre assez étroit. Un espace limité que la Marquise a souhaité aménager avec le gout raffiné qu’on lui connait.

cedre-atlas-pompadour2

 cedre-atlas-pompadour1

Le joyau du parc est ce splendide cèdre de l’Atlas.
Sa simple présence sublime le monument historique. On n’imagine pas l’un sans l’autre. Le château sans son cèdre perdrait beaucoup de son charme et le cèdre sans son château se retrouverait bien dénudé. L’ensemble dégage une si belle harmonie.
Il n’est pas fréquent de trouver des cèdres de l’Atlas dans de telles dimensions. Nos plus vieux cèdres sont généralement des cèdres du Liban, introduits en France bien plus tôt que l’espèce marocaine.cedre-atlas-pompadour4
Sa circonférence mesurée en novembre 2015 à 1,3m de hauteur est de 5,70m.
La hauteur totale a été prise au télémètre à 28m.
Son état sanitaire semble excellent et l’arbre dégage une incroyable vigueur.
Devant un si beau tableau, on se plait à imaginer la Marquise de Pompadour ordonnant à ses jardiniers la plantation de ce jeune cèdre.
Sauf que le cèdre de Pompadour ne peut pas être si vieux, c’est impossible et pour deux raisons. L’aménagement du parc du château s’est déroulé vers 1750, il y a 250 ans. Et c’est bien là le problème… Pourtant, ce n’est pas si vieux pour un cèdre et ses belles dimensions pourraient correspondre à cet âge. Ses frères marocains du Moyen-Atlas atteignent les 5m de circonférence au bout de 300 ans, voire plus tard. Mais voilà, ça ne peut pas coller ici… Nos plus vieux cèdres de l’Atlas introduits en France ont 150 ans, ou à peine plus. L’espèce est arrivée pour la 1ère fois en France (officiellement) par Sénéclauze en 1839. Même les cèdres du Liban ont rarement 250 ans en France, puisque le 1er introduit le fût par Jussieu en 1734.arnac-pompadour-ancien4
La deuxième raison qui nous amène à penser que la Marquise n’a jamais pu voir ce joli cèdre, nous est fournie par les précieuses cartes postales anciennes. Le château de Pompadour est célèbre et a fait l’objet de nombreux clichés depuis le début XXème siècle. En revanche, il est difficile de discerner sur ces vieilles cartes postales, le fameux cèdre. Tout simplement parce qu’au début 1900, l’arbre était encore bien frêle et pas bien haut. Il avait l’apparence d’un cèdre de 20 voire 30 ans tout au plus. La plantation daterait donc de la fin du XIXème, vers 1880. Son âge réel doit être compris entre 130-140 ans. On est bien loin des 250 ans que l’on aurait pu (ou voulu) imaginer… En fait, la Marquise de Pompadour était décédée depuis plus de 100 ans au moment de la plantation du cèdre!
arnac-pompadour-ancien3arnac-pompadour-ancien1De l’autre côté du parc, c’est un platane hybride qui magnifie la façade du château. A l’état défeuillé, on ne peut que rester admiratif devant l’architecture complexe de son houppier. Des dimensions tout à fait respectables mais qui restent éloignées des records enregistrés pour cette espèce. L’observation attentive des cartes postales pourrait laisser supposer que le platane est plus ancien que le cèdre.
En novembre 2015 : circonférence à 1,3m de 5,65m (quasi identique à celle du cèdre) et une hauteur mesurée à quasiment 40m (39,50m précisément).

platane-pompadour2

En poursuivant la visite du parc, on pourra aussi admirer un curieux Cyprès de Lawson ayant subi un petit accident de croissance ainsi qu’un beau chêne rouge d’Amérique. Sur les anciennes cartes postales, on semble reconnaitre également un séquoia géant aujourd’hui disparu près du cyprès.

La visite du château et de ses jardins est payante, il n’est pas possible de visiter uniquement les jardins. Tout comme l’union du cèdre et de son château, leurs visites sont indissociables. Mais peut-être qu’en demandant gentiment à la réception, il sera possible de faire une petite exception…

Share Button

Une réflexion au sujet de « Le Cèdre du Château de Pompadour, Corrèze »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.