Le pin d’Alep du Mas de Fondrèche à Mazan, Vaucluse

Du nouveau dans la course aux gros pins d’Alep.
Voici un sérieux concurrent venu du plateau du Vaucluse et découvert par le CAUE84 lors de l’inventaire des arbres remarquables en 2008.

Ce pin emblématique de la garrigue méditerranéenne souffre trop souvent d’une mauvaise image. Il est mal aimé !
On l’accuse de faciliter la propagation des incendies et les forestiers n’arrivent pas à lui trouver un débouché autre que la pâte à papier.
Pourtant, il n’a pas son pareil pour conquérir les espaces les plus arides et se régénère bien après le passage des incendies.
Son écorce grise et ses aiguilles vert-clair tranchent magnifiquement dans le ciel bleu de Provence. De plus, il a un pouvoir esthétique incontestable en prenant parfois des positions improbables. C’est un artiste, un vrai contorsionniste, on peut le trouver rampant sur des dalles rocheuses, plongeant au bord des falaises,  serpentant entre des obstacles et… rarement droit comme un « I ».
Alors pour redonner un peu de prestige à ce valeureux Pinus, il convient d’attribuer le titre honorifique de « Magnifique » aux plus beaux pins d’Alep.
Un titre déjà décerné sur ce blog à celui d’Alon dans le Var et dans sa version marocaine à celui du parc Jnan Sbil à Fès.

 Le « Magnifique » de Fondrèche se trouve sur un domaine viticole de la petite commune de Mazan. Il est visible depuis le chemin d’accès mais un petit mur ne permet pas de s’approcher à son pied (peut-être qu’en demandant gentiment au bureau de la cave du domaine, il sera possible d’aller toucher la belle écorce du Magnifique…)

En février 2016, sa circonférence à 1,3m de hauteur est de 4,11m et 4,10m en positionnant son décamètre à 1,50m de hauteur. Une valeur record enregistrée dans le département du Vaucluse. Certains pins d’Alep avoisineraient les 5m de circonférence dans le département du Gard d’après l’inventaire d’Yves Maccagno.
Sa hauteur totale mesurée au dendromètre vertex est de 21m. Une hauteur plutôt faible à mettre en relation avec un sol très superficiel.
Son état sanitaire semble excellent, aucun signe de faiblesse n’est visible extérieurement.

Le prochain article vous dévoilera le pin d’Alep le plus célèbre des Bouches-du-Rhône… Celui-ci est un bien aimé de longue date !

Share Button

6 réflexions au sujet de « Le pin d’Alep du Mas de Fondrèche à Mazan, Vaucluse »

  1. C’est un vrai plaidoyer pour cette essence! Tu as enfilé ton costume de redresseur de torts…
    Je ne saurais me prononcer sur sa valeur forestière, par contre sa valeur esthétique semble indéniable, surtout sur un sujet âgé, qui me rappel un peu la silhouette de nos gros pin insignis matures.

  2. Très belle architecture pour ce pin à tort nommé pin d’Alep,car ce n’est pas lui qui pousse majoritairement dans la région d’Alep (qui est tristement dans l’actualité)par contre mélangé à du vin blanc, il donne un petit vin fort apprécié en Grèce, le Rétsiné!

    • je ne connaissais pas cette utilisation pour le vin grecque, c’est pour le moins original !!!!
      Par chez nous aussi, certains vins du Languedoc (je ne citerai aucun noms, lol !) mériteraient de recevoir quelques morceaux de pin d’alep… 😉

  3. j’avais oublié de préciser qu’à proximité (environ 200m au sud du Pin d’Alep, au croisement des pistes) on peut admirer un très beau chêne blanc (pubescent) circonférence à 1m = 4,68m en Fév 2016. Un « chêne-cabane » qui malheureusement subit les assauts des capricornes (insectes sous écorces qui font des ravages chez les vieux chênes).

    Sa photo ici :

    http://lestetardsarboricoles.fr/wordpress/chene-pubescent-fondreche3/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *